Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un blogueur iranien emprisonné débute une grève de la faim et de la soif

La douloureuse situation des blogueurs iraniens revêt depuis peu un nouveau visage, celui de Hossein Ronaghi Maleki, un blogueur condamné à 15 ans de prison. Selon son père, la prison est pour lui une véritable torture à cause du mauvais état de ses reins. Le blogueur a subi cinq opérations mais après chacune d’entre elles, il s'est fait renvoyer dans une prison sans équipement médical, et ne bénéficiait ni d'une alimentation appropriée, ni des soins d'un médecin spécialisé dans les pathologies rénales.

Hossein a commencé sa grève de la faim le 19 mai 2012 pour une simple raison : avoir le droit de rester à l’hôpital après une opération, au lieu de retourner en prison. Son état de santé s’est détérioré et il a finalement été envoyé à l’hôpital. Herana, un site internet de défense des droits de l’homme, rapportait [en farsi] le mercredi 7 juin que H avait désormais commencé à l’hôpital une grève de la soif, ce qui signifie qu’il ne boit plus d’eau.

Hossein Ronaghi Maleki

Hossein Ronaghi Maleki

Adam Evolution dit [en farsi] de Hossein Ronaghi Maleki :

Ce n’est pas un chanteur, ni un joueur de football, il ne s’est pas exhibé, et ce n’est pas un acteur. Il se battait simplement pour le libre accès à internet. Il a 27 ans, est condamné à 15 ans de prison, il a passé dix mois dans une cellule d’isolation, il s’est fait opérer cinq fois et a perdu un de ses reins.

Faryade3rang écrit [en farsi] :

La mère de H. dit que les droits de son fils ont été violés plusieurs fois pendant qu’il était en prison, et qu’on lui a refusé son droit de contacter un avocat. Sa mère pleure quand elle parle de son fils emprisonné.

Nazanin lance un appel [en farsi] à faire la grève de la faim le 11 juin pour soutenir Hossein Ronagh Maleki. Une page Facebook a été créée pour sensibiliser les gens sur son histoire et sur sa grève de la faim.

L’année dernière, une série de photos avait été mise en ligne sur Youtube pour encourager les gens à soutenir ce blogueur :

Le 18 mars 2009, Omid Reza Mir Sayafi est devenu le premier blogueur iranien à mourir en prison à Téhéran. Il faut lutter et garder l'espoir que cette tragédie ne se renouvelle pas.

1 commentaire

  • […] Ebadi, prix Nobel de la paix, et de trois organisations pour la défense des droits de l’Homme Un blogueur iranien emprisonné débute une grève de la faim et de la soif Le ministère de la Culture et l’Orientation islamique, lieu d’interrogatoire pour les […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site