Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Espagne : Les Indignés portent plainte contre la banque Bankia

[Liens en espagnol, sauf mention contraire]  Finalement ils l'ont fait, et beaucoup plus rapidement que prévu. Le mouvement 15M a déposé une plainte devant lAudiencia Nacional [Fr] à Madrid, pour falsifications de comptes et escroquerie contre les responsables de Bankia, et parmi eux l'ancien président Rodrigo Rato, ancien ministre de l'Economie espagnol et ex-directeur général du FMI.

La plainte, déposée au nom de 13 petits actionnaires qui ont perdu leurs économies, réclame des peines d'emprisonnement, des interdictions d'exercer, ainsi que la saisie des biens des membres du conseil d'administration à l'époque de l'entrée en bourse, en juillet 2011.

Bien que la plainte ait été déposée officiellement en tant qu'action particulière afin d’ “éviter une caution chiffrée en millions”, elle constitue “une action populaire contre les banques, car des milliers de personnes y participent” explique un membre de l'équipe juridique. La conférence de presse organisée par le mouvement 15MpaRato, a témoigné du caractère collectif de l'initiative. A Madrid étaient présents différents groupes du 15M (les Indignés), qui soutiennent et défendent la plainte , comme los Iaioflautas, la Plataforma Auditoría Ciudadana de la DeudaPlan de Rescate Ciudadano ou X.net.

Une des victimes, âgée de 62 ans, a déclaré au cours de la conférence de presse : “J'ai mis mes économies à Bankia et je me sens désormais escroquée. Je ne trouve pas de mots dans le dictionnaire pour exprimer à quel point je suis à bout”. 2 500 personnes ont suivi la rencontre en direct sur le site de vidéo Bambuser.

Le dépôt de la plainte a également été soutenu, suivi et commenté sur Twitter à travers de l'étiquette #Ratoencerrado, un jeu de mots avec le nom de l'ancien président de Bankia, Rato, et l'expression “aquí hay gato encerradoL'étiquette fait allusion à la volonté de mettre Rato derrière les barreaux, et au manque de transparence concernant les comptes et les opérations de l'entité. [ NdT : L'expression “aquí hay gato encerrado” signifie en français “il y a anguille sous roche”.  Au sens propre, cela veut dire “il y a un chat enfermé”, d'où l'étiquette Ratoencerrado, ou Ratoenfermé.]

L'étiquette, lancée à 10h le 14 juin sur Twitter, est devenue en quelques minutes unTrending Topic en Espagne et dans le monde.

Voici quelques-uns des tweets publiés le matin du 14 juin :

@ fanetin:  Un grand événement aujourd'hui contre l'impunité des banques, #QuerellaPaRato est déposée. Tous contre le #RatoEncerrado

@bufetalmeida:  #RatoEncerrado TT dans le monde en 7 minutes :-)

@tempestaddepvc:  #RatoEncerrado, et pas seulement pour un moment [Rato signifie également “moment”] 

@DoctoraLecter:  #RatoEncerrado Et avec lui tous les coupables de la crise. Nous ne serons pas en sécurité tant que tous les politiques et les banquiers ne seront pas sous les barreaux.

@Howard_Klenex:  Pour  #RatoEncerrado

@juanenruta:   #RatoEncerrado avec ceux qui nous ont volé 20 ans de notre avenir

@AdelardoVah:  Lire la liste de TT, et voir apparaître la phrase #SoyFelizCon #RatoEncerrado ça fait bizarre

‏ @ErFilos:  J'aime de plus en plus ce que fait le #15M pour changer la société, et le système. # RatoEncerrado pourvu qu'il en ressorte quelque chose de positif !

@pedro_paramo_c:  #Islandia, modèle passé sous silence et occulté : un exemple pour le monde (ou le pouvoir des concerts de casseroles) #RatoEncerrado

@iaioflautas: Voyage de retour. De Madrid au paradis, plainte contre Rato, on va y arriver  #RatoEncerrado #iaioflautasontheroute

Les médias sociaux ont joué un rôle fondamental dans la campagne. Comme le souligne un des membres du groupe, depuis que l'initiative a été présentée sous l'étiquette #15MpaRato, le 23 mai dernier, “le succès sur les réseaux a été permanent”.

Toutes les étiquettes lancées sont montées en Trending Topic de Twitter en Espagne en moins de 15 minutes, certaines également au niveau international. “Cette campagne ne peut pas se concevoir sans les réseaux, puisqu'ils ont constitué à la fois son moyen et son porte-parole. Elle a montré la maturité du mouvement 15M, qui travaille en réseau de manière collective” poursuit le membre du mouvement.

Voici la chronologie des actions et des étiquettes :

23 mai #15MpaRato, la campagne est lancée.

29 mai  #AcciónpaRato, les actionnaires sont sollicités afin de se joindre à la plainte

1er juin #iaioflautaspaRato; les groupes coordonnés de Iaioflautas organisent une action de protestation dans différentes succursales de Bankia

4 juin #querellapaRato; Le dépôt de la “première plainte du peuple contre la banque” est annoncée

5 juin #Ratofunding; le  crowdfunding est organisé pour récolter des fonds afin de financer le dépôt de plainte. Les dons sont tellement nombreux que les serveurs de goteo.org finissent par être saturés. L'objectif était d'atteindre les 14 000 euros, cependant 18 000 euros ont été collectés en moins de 24 heures malgré la suspension des serveurs pendant 15 heures.

6 juin #AporRato; la campagne se poursuit.

12 juin #UnRatoalaSombra, La conférence de presse est présentée et diffusée.

14 juin #RatoEncerrado, la plainte est déposée à Madrid.

 

1 commentaire

  • […] contre la pauvreté A Madrid, le combat des "indignés" contre la pauvreté Espagne : Les Indignés portent plainte contre la banque Bankia Espagne: les Indignés portent plainte contre Bankia, catalyseur de la crise ESPAGNE • "Ne […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site