Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Le hashtag Twitter sur Poutine qui fait mouche

Un hashtag russe a eu son heure de gloire mondiale le mois dernier sur Twitter. Trait remarquable, non seulement ce mot-clic était écrit en caractères cyrilliques, mais il est composé de 30 caractères ! “#путинтыктотакойдавайдосвидания” (#putintyktotakoidavaidosvidaniia) se traduit littéralement par “Poutine, t'es qui ? Allez, au-revoir”.

Путин, ты кто такой? Давай, до свидания!

Capture d'écran du hashtag anti-Poutine au 3ème rang de la tendance mondiale le 29 mai 2012.

L'expression sonne bizarrement en russe aussi. De fait, elle émanait d'un groupe d'Azerbaïdjanais russophones. Il y a quelques mois, les invités d'un mariage en Azerbaïdjan ont décidé de se lancer dans une traditionnelle compétition musicale Meyhana (une sorte de bataille de rap). Comme tous ne parlaient pas couramment l'Azéri (certains appartenaient à la minorité ethnique Talysh), c'est en (mauvais) russe qu'ils ont concouru, en rythmant chaque phrase par les mots, “Ты кто такой? Давай, до свидания!” (“Toi, t'es qui ? Allez, au-revoir !”)

La vidéo de cette ‘bataille de rap’ est devenue virale chez les internautes russes, et a donné naissance au mème “Ty kto takoi? Davai, do svidaniia.” L'expression n'a pas tardé à devenir une ‘arme’ courante sur les forums et blogs de Russie, utilisée pour manquer de respect aux adversaires virtuels, voire les offenser. Alexeï Filin, le coordinateur de la Fédération des Automobilistes de la région de Moscou a été le premier à notoirement politiser le mème, dans ce tweet [en russe] :

Завтра повешу на машину табличку: “Путин ты кто такой? Давай, до свидания”. Буду дарить людям улыбки!

Demain, je collerai sur ma voiture une affichette “Poutine tu es qui ? Allez, au-revoir.” J'offrirai un sourire aux gens !”

La phrase a été retweetée par des membres du tristement célèbre collectif artistique russe “Voïna,” [en anglais] qui a contribué à la populariser sur Twitter, où elle a donné le hashtag “#путинтыктотакойдавайдосвидания.”

Aujourd'hui, le hashtag est recyclé dans les discussions sur la politique russe et le mouvement contestataire. Ainsi, voici un tweet de Iosif Levinson (@Osya_Levinson) qui utilise le mème à propos des récentes (et controversées) perquisitions des enquêteurs fédéraux dans les domiciles et entreprises de plusieurs opposants en vue :

путин потерял совесть и ищет теперь ее в квартирах оппозиционеров! #путинтыктотакойдавайдосвидания

Poutine a perdu [sa] conscience et la cherche maintenant dans les appartements des opposants !

Indépendamment des grands titres de l'actualité, le hashtag est aussi devenu un moyen bienvenu d'exprimer une aversion générale envers le Président Poutine. Ainsi, @slonomuh écrit :

прощай путин… а кто с ним вообще здоровался?! #Путинтыктотакойдавайдосвидания

Adieu, Poutine… mais qui lui a jamais dit bonjour ?!

Poutine n'a cependant pas le monopole des “au-revoir” des internautes russes. Le trending a fait son retour dans le sillage de l'élimination de la Russie par la Grèce au Championnat d'Europe 2012 de football de l'UEFA. Avant leur défaite, de nombreux supporters se sont mis à souhaiter la victoire de l'équipe russe avec le hashtag #грециядавайдосвидания (“Grèce, allez, au-revoir”). Hélas, ces espoirs ont été anéantis quand la Grèce a remporté le match par un score de zéro à un. L'utilisateur de Twitter (@DimaAurum) a déploré le résultat, se faisant l'écho peut-être volontaire d'une expression [en russe] popularisée par Viktor Tchernomyrdine (“Nous voulions quelque chose de meilleur, mais ça a tourné comme toujours”) :

Должна была быть #Грециядавайдосвидания, а получилась #Россиядавайдосвидания и это печаль….

Ç'aurait dû être #Grèceallezau-revoir, et on a eu #Russie allezau-revoir, dommage….

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site