Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Corée du Sud : La présence d'un ancien dictateur lors d'une revue militaire indigne l'opinion publique

[liens en anglais ou en coréen sauf mention contraire]

En Corée du Sud, un ancien président connu pour avoir perpétré un massacre et réprimé des militants pro-démocratie durant son mandat (1980-88), a déclenché une vague de critiques en participant à une revue de cadets à l'Académie militaire de Corée (KMA) et en bénéficiant des avantages liés à sa fonction d'ancien chef de l'Etat, malgré son casier judiciaire.

L'ancien président Chun Doo-hwan est resté dans les mémoires comme le dictateur qui a pris le pouvoir lors d'un coup d'Etat militaire, arrêté et persécuté des activistes, supprimé la liberté de presse et réprimé le soulèvement de Gwangju [fr] (ou “Massacre de Gwangju”) avec son armée, tuant plusieurs centaines de civils. Chun fut dans un premier temps condamné à mort pour cet évènement tragique mais fut gracié et sa sentence fut commuée en une peine de prison et une amende.

Depuis le 8 juin 2012, Chun refait les gros titres de la presse nationale pour sa participation à la revue des cadets à la KMA. Dans la semaine qui a suivi, les médias ont révélé d'autres anecdotes sur Chun ; il aurait été escorté par huit gardes armés issus de la police lors de sa partie de golf sur le parcours de l'Académie.

Image of parade of the Korea Military Academy pupils in South Korea, by Flickr User Morning Calm News (CC BY-NC-ND 2.0).

Photo de la parade des élèves de l'Académie Militaire de Corée en Corée du Sud, publiée par l'utilisateur Flickr Morning Calm News (CC BY-NC-ND 2.0).

L'utilisateur de Twitter @ssyoon66 écrit :

내란죄로 형이 확정된 범죄자이자 국가 추징금 미납자를 국민 세금으로 경호?

Donc ça veut dire que ce criminel — qui a été condamné [à une peine de prison] pour haute trahison et qui n'a même pas encore payé son amende — a été escorté aux frais du contribuable ?

@mettayoon tweete :

살인마 전두환이 상왕 대접 받는 세상이군요. ‘육사생도사열’ 논란의 와중에 군 골프장에서 ‘VIP 골프'를 즐겨 국민적 분노를 사고 있는데, 한술 더 떠 전두환의 안전을 위해 무장경찰이 경호를 펼친 사실까지 드러났네요.[…]

Nous voilà dans un monde où le meurtrier Chun Doo-hwan est traité comme un empereur. Alors que le débat autour du salut des cadets de la KMA à l'ancien président fait encore rage, Chun aggrave son cas auprès de l'opinion publique en s'offrant le luxe d'un golf sur le terrain de l'armée. Pire, il y avait même des gardes pour assurer sa sécurité.

Les accusations prennent également pour cible la Korea Military Academy, institution prestigieuse  dispensant des études de premier cycle et un entraînement militaire aux élèves officiers et qui se trouve être l'ancienne école de Chun Doo-hwan et d'autres chefs militaires. @jjang24025 tweete :

육사 포함 사관학교 차라리 폐교합시다! 쿠데다주역, 반역자, 살인자 전두환에게 충성하는 육사. 그들이 과연 나라를 지킬 지휘관이 되겠습니까. 너도나도 야전은 기피하고 좋은 보직만 찾는다는데, 썩은 정치꾼들만 더 양산하지 않는다는 보장이 어딨습니까.

Il vaudrait mieux fermer la KMA et les autres académies militaires, puisqu'elles ne sont pas fidèles à la nation mais au leader du coup d'Etat militaire, au traître et meurtrier Chun Doo-hwan. Ces établissements sont-ils encore capables de former les leaders militaires qui protègeront demain notre pays ? J'ai entendu dire que certains d'entre eux cherchent à accéder à des postes confortables [et abordables] au lieu de partir en mission. Nous n'avons aucune garantie qu'ils cesseront de  produire des hommes politiques corrompus.

@roysoo tweete :

육사생도들 이등병 전두환할배가 존경스러운가? 한번 육사선배는 영원한가? […] 허갸 90년대출생인 네들이 뭘알겠냐!!

Vous, élèves de la Korea Military Academy, êtes-vous vraiment fiers de votre vieux, Chun Doo-hwan ? Est-ce parce qu’ “étudiant de la KMA un jour, étudiant toujours” ? [parodie du “Marine un jour, Marine toujours” aux Etats-Unis] Wouah… Qu'est-ce que je peux attendre de vous qui êtes sûrement tous nés dans les années 90.

L'internaute @shinfran doute que l'académie enseigne l'Histoire sous l'angle le plus juste et démocratique :

육사에서 5.16이나 12.12 등의 군사 반란에 대해 어떻게 가르치는지 정말 궁금하네요. 교수들이나 훈육관들이 제대로 가르쳤다면 애국심으로 똘똘 뭉쳤다는 생도들이 그런 반응을 보였다는게 절대 이해가 될 수없으니 말입니다.

Je serais curieux de savoir comment la KMA aborde les coups d'Etat de notre histoire, comme celui du 16 mai 1961 ou l'insurrection du 12 décembre 1978. Si les professeurs et les conseillers d'orientation ont bien fait leur travail, comment se fait-il que les étudiants de la KMA, soi-disant “viscéralement patriotiques” aient agi de la sorte ?
[Faisant allusion au fait qu'ils aient participé au cortège sans se poser de questions.]

@shinfran a ensuite enrichi sa timeline de tweets renvoyant à des articles dans lesquels les élèves de la KMA regrettaient après coup de ne pas avoir été mis au courant de l'identité de ceux qu'ils saluaient. Selon les médias, bien que l'académie prévienne les élèves lorsqu'une personnalité assiste à la revue, aucune annonce n'aurait cette fois été faite pour annoncer la présence de Chun.

L'utilisateur Twitter @myungsup souligne l'importance d'une connaissance correcte de l'Histoire :

[…] (육사에서) 전두환을 반란으로 민주주의 유린한 실패한 군인으로 가르칠 수 있을 때 육사는 명예회복을 할 수 있을 겁니다.

Ce n'est qu'en présentant Chun Doo-hwan comme un soldat raté ayant malmené la démocratie avec son coup d'Etat que la Korea Military Academy pourra redorer son blason.

@ksk88kig s'en prend au principal de l'académie qui a dirigé la revue militaire et suggère l'existence d'un lien étroit entre l'ancien pouvoir militaire et l'actuel :

육사 교장 **가 전두환이를 불러더가 생도들을 사열시킨 거는, 지 스스로 조폭 깡패 중간 보쓰 짓이나 하고 있다는 거를 실토한기지. “야들아, 너그 큰 행님 오싰다. 큰 인사 올리라” “안녕하십니까, 행님””

En dirigeant la revue des cadets sous les yeux Chun Doo-hwan, le p**tain de proviseur de la KMA ressemblait à un caïd de seconde zone au milieu des parrains. C'est comme s'il disait aux enfants “Hey, le big boss [en parlant de Chun Doo-hwan] est là. Faites honneur au boss !” et que les gamins répondaient “Gloire au boss !”

Ce qui inquiète vraiment les Coréens n'est pas la revue militaire en elle-même, mais la prise de conscience qu'elle a engendré : les caciques de l'armée ont encore une influence conséquente sur le pouvoir. Plus tôt ce mois-ci, un proche de Chun était nommé président de l'Assemblée Nationale coréenne , et le débat autour de la candidature à la prochaine présidentielle de la fille d'un autre dictateur militaire fait encore rage.

1 commentaire

  • […] l'armée du Nord menace de faire exploser les locaux de médias à Séoul Corée du Sud : La présence d’un ancien dictateur lors d’une revue militaire indigne l’opinio… Mort Kim Jong-Il Société et comportements Politique Corée du Nord Santé [+] Sujets divers […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site