Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'Afghanistan tel qu'on ne le montre pas

[Les liens sont en anglais] Dix années de guerre et de terrorisme ont classé l'Afghanistan parmi les pays les plus dangereux au monde. Malgré les progrès faits depuis l'éviction des Talibans en 2001, la plupart des médias se focalisent seulement sur des sujets négatifs tels que les explosions de bombes, les victimes ou encore les attaques suicides. Les reportages montrent des photos terrifiantes, et en conséquence, la plupart des gens ne veulent pas visiter ce pays déchiré par la guerre, mais pourtant magnifique.

C'est là-dessus que tranche le travail d’Antony Loveless, un journaliste et photographe britannique indépendant. Depuis mars 2012, Loveless a posté sur Twitter des photos de ses différents voyages en Afghanistan, utilisant le hashtag qu'il a inventé, #TheAfghanistanYouNeverSee.

En parlant à Global Voices à propos du hashtag, Loveless explique:

J'ai un portfolio de plus de 2000 images prises ces dernières années durant mes trois voyages en Afghanistan et afin de garder une trace, j'ai inventé le hashtag suivant [#TheAfghanistanYouNeverSee].

La petite fille dans le lac. Se rafraîchir sous le soleil impitoyable de midi. Image d'Antony Loveless, utilisée avec permission.

“Zone verte” d'Afghanistan, une étendue de terre fertile et cultivable le long de la rivière Helmand. Image d'Antony Loveless, utilisée avec permission.

La beauté stupéfiante du lac Kajaki dans le sud de l'Afghanistan, vue depuis un hélicoptère Chinook de la Royal Air Force. Image d'Antony Loveless, utilisée avec permission.

Le hashtag de Loveless a été repris par le sergent de la Royale Air Force (RAF) Alex Ford, qui a passé six mois en 2011 dans la province de Helmand en Afghanistan.

Concernant son avis à propos du hashtag, Ford écrit dans le Magazine Warfare:

Nous sommes impliqués dans la guerre en Afghanistan depuis presque 11 ans maintenant, et c'est devenu très courant de voir des images de la guerre. Mais généralement, ces photos ont tendance à montrer davantage le côté négatif du conflit. Des images de cercueils recouverts du drapeau britannique, défilant dans la ville de Wootton Bassett ou de Brize Norton…une image d'un soldat souriant, avec pour légende la date de sa mort. Malheureusement, la majorité de la population britannique qui soutiennent les garçons et filles envoyés là-bas, ne connaît pas la réalité de l'histoire de la guerre, l'histoire qui est l'Afghanistan.

Des enfants sur le point de discuter avec les parachutistes quittant la piste d’atterrissage pour hélicoptères. Image d'Alex Ford, utilisée avec permission.

Enfants afghans dans une classe avec des livres et des stylos donnés par l'UNICEF. Image d'Alex Ford, utilisée avec permission.

Le hashtag est devenu un tag de photo très populaire pour ceux qui voyagent à travers l'Afghanistan afin de partager des images que les gens ne voient que très rarement dans les médias traditionnels.

Un enfant afghan semble prêt à être filmé. Image de Steve Blake, utilisée avec permission.

Récemment, Iqbal Ahmad Oruzgani, un photographe en Afghanistan a également commencé à poster des photos sous le hashtag afin de montrer l'Afghanistan sous un angle différent.

Mariages collectifs organisés pour des dizaines de couples à Daikundi, dans le centre de l'Afghanistan. Les mariages collectifs sont devenus très populaires dans le pays car ils aident à diminuer le coût du mariage pour chaque famille. Image de Iqbal Ahmad Oruzgani, utilisée avec permission.

Fillettes afghanes lisant un livre d'école devant une boutique fermée. Image de Iqbal Ahmad Oruzgani, utilisée avec permission.

Hiver à Behsud dans le district de Maidan dans la province de Wardak. Image de Iqbal Ahmad Oruzgani, utilisée avec permission.

Chaque photo partagée sous ce hashtag est retweetée par des centaines d'utilisateurs de Twitter, donnant aux photographes une large audience.

Parlant à Global Voices, Antony Loveless dit :

De nombreux utilisateurs de Twitter me disent qu'ils trouvent très utile l'idée du hashtag et je suis actuellement en pourparlers pour produire un livre basé sur le hashtag après que beaucoup de personnes se sont dites prêtes à l'acheter.

2 commentaires

  • […] fr.globalvoicesonline.org – Today, 3:04 PM […]

  • […] L’Afghanistan tel qu’on ne le montre pas Afghan women While the international troops are moving out of the country, and the afghan government, the international community and the Taliban negotiate on “peace”, there is a lot at stake for Afghan women. How can they ensure that the rights, for which they struggled so vigorously, are protected? And: what is there to learn from women who played a frontline role in the Arab Spring? […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site