Malawi: le nouveau gouvernement face aux défis économiques et sociaux

Alors que nombre de malawiens semblent être pleins d'espoir depuis l'accession de Joyce Banda à la Présidence du pays, certains d'entre eux doivent inventer des moyens créatifs pour joindre les deux bouts face au coût élevé de la vie.

Certains jeunes ont essayé diverses alternatives pour gagner leur vie au mieux dans les villes à partir de leurs initiatives. Tout ceci se déroule sur fond de pénurie de carburant, de devises et d'électricité, dont l'amélioration n'a pas encore été répercutée à l'ensemble de la population.

Voici ce qu'écrit Richard Chirombo sur la pénurie de produits de première nécessité au Malawi:

La pénurie de carburant continue. Elle a considérablement empiré ces trois dernières semaines.

La pénurie de devises étrangères est une autre caractéristique de la crise, autant pendant les deux ans du régime défunt du Parti Démocratique Progressif que sous la présidence de Joyce Banda depuis le 5 avril 2012.

Les médicaments de base ne sont toujours pas disponibles dans les hôpitaux publics au Malawi.

La seule chose qui soit présente en abondance, c'est l'espoir.

Il semble y avoir un regain de confiance dans le régime de Banda, un régime qui met en sourdine les colporteurs de mensonges tels que le Ministre des Finances, Ken Lipenga.

Le blogueur Vincent Kumwenda de Lilongwe explique comment les résidents de cette ville gagnent de l'argent grâce à des ponts en bois. Les entrepreneurs n'ont pas de permis et ne paient pas d'impôts à la municipalité pour exercer leur activité au bord de la rivière Lilongwe:

Des jeunes malawiens gagnent leur vie en prélevant des taxes sur le pont en bois qu'ils ont construit sur la Rivière Lilongwe. Source : vincekumwenda.blogspot.com

C'est une rivière sans intérêt pour ceux qui ne font que passer chaque jour. C'est l'une des rivières les plus sales des alentours et aucun commerce sérieux ne peut s'y développer. Mais pour Dalitso Chimwaza, c'est une source de revenu. Chimwaza et plusieurs de ses amis gagnent leur vie en prélevant une taxe sur le pont en bois qu'ils ont construit sur la rivière Lilongwe. J'ai dénombré quatre ponts gérés par différents groupes qui s'avisaient de collecter de l'argent et de rendre la monnaie à leurs clients. Certaines personnes passent sur les ponts plusieurs fois par jour. Ceux-ci sont construits à partir de grands troncs de gommiers et de planches trouvées au marché voisin.

Cela se déroule tandis que le Parlement du Malawi s'apprête à voter le budget de 406 milliards de Kwacha (environ 1.63 milliards de dollars) pour la période de juin 2012 à juin 2013. Le “budget de relance” a été présenté au Ministre des Finances, Ken Lipenga.

Dans le même temps, les Malawiens restent en désarroi dans un pays privé de son ancien Président Bingu wa Mutharika:

Joyce Banda, Présidente du Malawi, s'exprime lors de la conférence du DFID en 2010. Photo partagée sur Flickr par DFID sous licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0) .

Ces derniers 67 jours depuis le décès de l'honorable Pr. Bingu wa Mutharika ont été mouvementés pour le coeur battant du Malawi. Le ‘nouveau’ régime, ayant pris le relais du dirigeant Africain décédé, a fait et défait beaucoup de choses. Les choses ont changé trop rapidement, au point que ce blog n'a pas pu rester à jour. Le flux d'information n'est pas aussi stable qu'il pouvait l'être dans les derniers mois. Imaginez entendre parler par des personnes lambda d'un prétendu changement de postes au sein du gouvernement, plusieurs jours avant l'annonce officielle. Les rumeurs courent sans discontinuer depuis 67 jours, encore plus que pendant les presque 8 ans de la présidence du Pr. Mutharika. Ce qui m'inquiète le plus, c'est que la plupart de ses rumeurs s'avèrent être vraies. Quelqu'un devrait contrôler le flux d'information!

Cependant, il y a plusieurs questions qui méritent d'être abordées sur ce blog. La rédaction du billet m'a pris du temps à cause de la nature délicate du sujet et de son évolution rapide dans le temps.

Suite au décès du Président Bingu wa Mutharika en avril, la Vice-Présidente Joyce Banda a été intronisée comme Présidente du Malawi au Parlement de Lilongwe le samedi 7 avril 2012. Elle est la quatrième à occuper ce poste – mais la première femme – et sera en fonction jusqu'à la fin du mandat de Mutharika en mai 2014.

Président Joyce Banda est la deuxième femme Président en Afrique après Ellen Johnson Sirleaf au Libéria.

Durant son mandat, Mutharika avait connu de fortes pressions au plan national et international pour l'amélioration de la situation politique et socio-économique au Malawi.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site