Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ukraine: Les bons souvenirs de l'Euro 2012

Lorsque l'Ukraine s'est vu accorder [en anglais] l'Euro 2012 de football aux côtés de la Pologne, beaucoup y ont vu une opportunité de promouvoir son image de pays européen. Cela n'a pas été sans mal.

Les préparatifs du tournoi ont été éclipsés par les difficultés économiques, la tension internationale suite à l'emprisonnement de l'ex-Premier Ministre Ioulia Tymochenko (voir le billet de GV ici), et bon nombre d'autres polémiques, dont la plus préjudiciable aura, peut-être, été l'anticipation de racisme lors de la compétition, émanant des médias britanniques (voir sur GV ici). Une image négative qui a pris si vite qu'il s'est trouvé des entrepreneurs pour capitaliser [en anglais] sur la perception de l'Ukraine comme un endroit dangereux.

Réagissant à cette mauvaise presse comme aux insuffisances ressenties des préparatifs sur place, les Ukrainiens des villes-hôtes de l'Euro 2012 ont lancé plusieurs initiatives de la base, qui visaient à présenter ce pays comme un endroit accueillant, moderne et confortable, en offrant hébergement gratuit, assistance en anglais, visites touristiques gratuites de Kiev, et services aux journalistes étrangers couvrant le tournoi (voir cette brève de GV pour les détails).

A la finale du championnat avec le mémorable match Italie-Espagne [en anglais] qui s'est déroulé à Kiev, utilisateurs de Facebook et blogueurs ont rassemblé et partagé leurs impressions de l'Euro 2012 en Ukraine.

Ainsi, Oleg Palchik (Олег Пальчик) a publié sur Facebook une photo d'un supporter ravi de Kharkiv :

Un supporter de football dans la ville-hôte de Kharkiv avec une pancarte disant : “Merci Kharkiv !” en russe et ukrainien. Photo Oleg Palchyk, utilisée avec permission.

Tom Garry, un supporter de l'Angleterre, a raconté ce qu'il a vu de l'Euro 2012 en Ukraine sur Redbrickpaper.co.uk :

…Capitale de l'Ukraine et lieu de la finale de juillet, Kiev a été une joie à visiter et ses habitants ont vraiment adopté l'Euro 2012 de toutes les façons possibles. L'ambiance festive quotidienne dans l'immense Fan Zone de la ville a incarné tout ce qui est bon dans le football, en unissant les gens de différentes nationalités pour communier dans ce sport magnifique sans le moindre excès. A l'évidence, les inquiétudes de racisme exprimées par les médias britanniques avant le championnat étaient tout à fait injustifiées. A voir de mes yeux la gentillesse des gens du cru, leur amour du football et l'émotion que l'Euro a apportée à leur vie quotidienne, j'ai tiré la conclusion que tout a été gonflé de manière disproportionnée par la presse.

Blogueuse et utilisatrice de Facebook, Hanna Hrabarska a partagé une photo de son appartement, où sa colocataire et elle ont hébergé des supporters de foot. Elle écrit [en russe et anglais] :

Voilà de quoi avait l'air notre appartement le matin )
Nous sommes des filles amicales de l'amicale Ukraine)

Photo de supporters de foot hébergées par la blogueuse Hanna Hrabarska et sa colocataire. Photo Hanna Hrabarska, utilisée avec permission.

De nombreux Facebookers et blogueurs ont aussi partagé des vidéos des supporters néerlandais chantant l'hymne ukrainien dans la ville-hôte de Kharkiv :

Les administrateurs de I Can Help U (speak English in UA) (‘Je peux vous aider (parler anglais en Ukraine)’) ont partagé une photo des bénévoles de l'opération de terrain “Ukraine amicale” jouant un match amical avec une équipe de supporters de tous pays.

Match amical entre l'équipe des supporters internationaux de football et les bénévoles d'Ukraine Amicale. Photo Roman Danylyshyn, utilisée avec permission.

Alors que le championnat touchait à sa fin, il est clairement apparu que l'expérience de la plupart des supporters a été plutôt positive et dépourvue de racisme, au point que d'aucuns, dans les médias britanniques, se sont même mis à demander des excuses pour l'Ukraine.

Enfin, même si le dernier sondage [en russe] montre que l'image de l'Ukraine n'a pas été redorée par l'Euro 2012, les initiatives spontanées ont certainement contribué à rendre plus agréable le séjour des visiteurs étrangers et auront laissé à beaucoup des souvenirs positifs.

L'opération I Can Help U le résume [en russe] par la photo ci-après :

Voilà pourquoi nous l'avons fait )) !

La gratitude des supporters suédois à Kiev. Photo de la page Facebook de TheVillageEuro2012, utilisée avec permission.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site