Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Espagne : soutien à la lutte des mineurs, “Oui, ils nous représentent !”

[liens en espagnol] Des milliers de personnes sont descendues dans les rues pour manifester leur soutien et se joindre au mouvement des mineurs espagnols [fr], à leur arrivée à Madrid après avoir marché 400 kilomètres depuis le nord de l'Espagne. La manifestation a débuté à 22h le mardi 10 juillet, à La Moncloa, siège du gouvernement, et s'est terminée dans la nuit à la Puerta del Sol, vers 2h du matin. Les mineurs du charbon protestent contre les mesures d'austérité du gouvernement de Mariano Rajoy et la réduction des subventions.

L'accueil de la “Marcha Negra” (la marche des gueules noires) s'est déroulé dans une ambiance très émouvante, empreinte d'esprit de solidarité. Les mineurs ont été reçus par des applaudissements, des mots d'admiration, des slogans de soutien. Les manifestants ont également chanté l'hymne des mineurs, entendu au cours de leur marche vers la capitale. Les grévistes ont été surpris par l'ampleur de la mobilisation, qui s'est également exprimée sur les réseaux sociaux, à travers de la tendance connue sous le nom de #nocheminera.

La Marcha Negra dans le centre de Madrid, par Ismael Naranjo

«Oui, on peut !» «Eux oui, ils nous représentent !» «C'est ça notre Sélection !», en référence à la récente victoire de l'Espagne à l'Euro, font partie des slogans les plus entendus au cours de la manifestation. Une chose est claire : ceux qui soutiennent les travailleurs se sentent plus fiers, et plus proches de la classe ouvrière que des hommes politiques ou des joueurs de football.

Les mineurs ont éclairé les rues de Madrid, et non seulement avec les lampes posées sur leurs fronts. Beaucoup de manifestants se sont identifiés à leur cause : des anarchistes, des indignés du mouvement 15M, des personnes de tout âge, et de  toutes les régions d'Espagne. En raison d'un esprit de rebéllion plus fort que les autres mouvements de contestation en Espagne, la lutte des mineurs est devenue le coeur de la protestation ouvrière, et du rejet plus radical des mesures de restrictions budgétaires du gouvernement.

Cette vidéo montre  le mouvement de solidarité envers les mineurs en grève (par Juan Luis Sánchez):

http://youtu.be/6FeZXoupDIo

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes ont encouragé les mineurs à poursuivre leur lutte contre les réductions de subventions qui pourraient entraîner la disparition du secteur. Sur Twitter nombreux sont ceux qui affirment se sentir fiers des mineurs espagnols, à travers leurs messages, et sous l'étiquette #yosoyminero. Comme pour les précédents mouvements, ce sont les réseaux sociaux qui ont le plus diffusé les informations, face à ce que les usagers appellent le #silenciomediático.

La manifestation des mineurs s'est poursuivie à Madrid dans la matinée du mercredi 11 juin. Cependant, contrairement à la veille, la journée a été marquée par des affrontement entre les CRS et les manifestants. Les incidents ont fait plus de 76 blessés et une dizaine de personnes ont été arrêtées.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site