Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : la crise du poulet

L'actualité à la Une des médias iraniens n'a rien à voir avec Israël ou les Etats-Unis en ce moment. C'est le poulet. Le poulet et son prix, qui s'enflamme.

Le prix du poulet a augmenté de plus de  80 pour cent au cours des derniers mois et il semble bien que cette augmentation ira empirant, et qu'il deviendra hors de portée de la plupart des Iraniens. Les consommateurs doivent actuellement sortir 70 000 rials (5,60 dollars US) de leur porte-monnaie pour un kilo de poulet, soit environ trois fois son prix de l'an dernier.

Sur fond de files d'attente de clients qui s'allongent devant les étals d'alimentation, Esmail Ahmadi-Moghaddam, le chef des forces de l'ordre iraniennes, a déclaré que les films comprenant des scènes de repas où l'on mange du poulet pourraient bien pousser les classes défavorisées iraniennes à attaquer les riches.

Dessin Mana Neyestani, Mardomak

En réaction au commentaire de Ahmadi-Moghaddam, Mana Neyestani, unr caricaturiste iranienne très connue,  a  publié un dessin intitulé  “chicken story” (ci-dessus).  La légende  :

“Combien de fois t'ai-je dit que tu ne dois pas regarder un film où il y a un poulet ! “

Acheter un poulet nécessite actuellement des heures d'attente. Voici une vidéo sur youTube en témoignant  :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=zXcTsg8tvvs

Iran Azad a également  publié les photos des files d'attente devant les magasins vendant du poulet. Ce blogueur trouve que rationner le poulet, face à des personnes qui ont attendu pendant des heures, est humiliant pour les Iraniens.

Osta Morad écrit :

Je suis allé acheter un poulet jeudi. Le vendeur m'a demandé de m'inscrire sur une liste d'attente, pour en avoir le samedi. Il m'a dit d'arriver tôt, car tout allait partir très vite.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site