- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

Langues : Le mot nahuatl du jour sur Twitter

Catégories: Amérique latine, Mexique, Langues, Médias citoyens, Peuples indigènes

Le nahuatl [1], considéré comme la langue “mexicaine” par ses locuteurs, est la langue indigène la plus parlée au Mexique. Elle était la “lingua franca” de la Triple alliance aztèque [2] et elle constitue actuellement l'une des langues officielles du Mexique. Elle appartient à la famille des langues uto-aztèques [3], dont l'aire d'extension couvre la zone comprise entre le Sud-Ouest des États-Unis et l'Amérique centrale. Les scientifiques ont établi que l'étymologie du mot “Nicaragua” remonte aux mots nahuatl “Nican ca Anahuac”, que l'on peut traduire par “Voici Anahuac”, en référence aux limites géographiques de l'empire aztèque. Il existe différentes variantes régionales du nahuatl, parmi lesquelles une est encore pratiquée au Salvador. Dans l'ensemble, cette langue est pratiquée par plus de 1,5 millions de locuteurs natifs.

Le nahuatl est une langue agglutinante [4] d'une grande richesse morphologique. Dans sa forme classique, elle permettait de s'exprimer dans un style aux nombreuses métaphores et très poétique. Parmi les trésors littéraires étudiés de manière approfondie figurent les poèmes de Nezahualcoyotl [5] (“coyote famélique”) et de huehuetlahtolli (littéralement “l'ancien mot”), qui est un ancien recueil de légendes, d'exhortations et la sagesse traditionnelle de la culture qui a contribué à la préservation et à la transmission des valeurs familiales et des idéaux aux générations qui se sont succédé jusqu'à l'invasion espagnole.

La bonne nouvelle est que malgré l'imposition de l'espagnol et des tendances faisant état d'un léger recul du nombre de locuteurs nahuatl monolingues, cette langue connaît depuis quelque temps un intérêt accru. Avec le soutien d'un mouvement oeuvrant en faveur de la renaissance culturelle, tout particulièrement actif dans différentes zones des États-Unis, la résistance du nahuatl résulte notamment de la conscience qu'ont de leur culture les Mexicains de la nouvelle génération et de leur engagement en sa faveur.

Sergio Avila (@NAHUALYOLOTL [6]) est l'un des représentants de cette génération s'employant à préserver cette langue. Il utilise les médias sociaux dans un effort de préservation du nahuatl et pour faire connaître la richesse de l'histoire et de la culture de ses ancêtres. Il a utilisé principalement son compte Twitter, qui compte plus de 1000 suiveurs, pour publier un “mot nahuatl du jour” : un moyen d'enseigner et d'interagir avec les apprenants de cette langue indigène. Il anime par ailleurs la page Facebook Nahuatl [7]. Nous reproduisons ici un bref entretien avec Sergio, réalisé en nahuatl :

Rising Voices : Que peux-tu nous dire sur toi ?

Sergio Avila :

Notoca Sergio, ompa Mexihco Tenochtitlan nichanti. Ce pohualli ihuan chicoace xihuitl nicpia. Nitlacuilo ihuan ompa “Twitter” ihuan “Facebook” nitemachtia nochin cemilhuitl in Nahuatlahtolli.

Je m'appelle Sergio et le vis à Mexico. J'ai 26 ans. Je travaille comme graphiste et j'enseigne le mot nahuatl du jour sur Twitter et Facebook.

Crédit photo Sergio Avila

RV : Pendant combien de temps as-tu étudié le nahuatl ? D'où vient ton intérêt pour cette langue et comment as-tu fait pour l'apprendre ?

SA :

Ome xihuitl nahuatlahtolli onicmomaxtic. Ihcuac onimomatic ¿Tleica in mexihcatlaca titlahtoah caxtillantlahtolli intla tehuan ahmo caxtillantlaca?.
Ompa “Tepeticpac Tlahtolcalli, ce telpochcalli.

Cela fait 2 ans que j'étudie le nahuatl. Je me suis demandé alors pourquoi les Mexicains parlent espagnol si nous ne sommes pas originaires d'Espagne ? [J'ai appris cette langue à] Tepeticpac Tlahtolcalli, une école.

RV : Comment utilises-tu les médias sociaux pour la préservation de la langue ? Quelles sont les réactions chez les personnes qui te suivent sur Twitter et Facebook ?

SA :

Nochin cemilhuitl ce nahuatlahtolli nitlacuiloa ompa “twitter” ihuan “facebook”. In tlacah quinpactiah notequiuh miec, inon nechpactia miec. In tlacah nechtlacuiloa “pahpaquiliztli” ihuan “miec tlazohcamati”.

J'utilise Twitter et Facebook pour publier “un mot nahuatl du jour”. Les réactions de mes suiveurs sont extraordinaires. Ils apprécient beaucoup ce que je fais. Ils me félicitent et me remercient souvent pour mon travail.

RV : Peux-tu nous donner un ou deux exemples de “mot nahuatl du jour” (#palabranahuatl)

SA :

1. Nahualyolotl: Corazón de Nahual (Nahual es el ser que se reboza bajo la piel de otro, así como parte de nuestra alma fuera de nuestro cuerpo, parecido a un “animal totémico” propio) #palabranahuatl
2. Chicahualiztli: Fuerza (física) #palabranahuatl

1. Nahualyolotl : Le coeur du Nahual (le Nahual est un être qui réside sous la peau d'un autre être ; il s'agit d'un esprit vivant hors de notre corps, d'un animal qui nous représente)
2. Chicahualiztli : La force (physique)

RV : Quel est, à ton avis, l'avenir de la langue nahuatl ?

SA :

Nicneltoca intla cachi tlacah in nahualthtolli quimatizque (tlen inon notequiuh), yehuan quiihtazque iquetzalcayo ihuan in nahuatlhtolli nochipa nemiz.

Je pense que lorsque les gens commenceront à apprendre réellement le nahuatl (c'est mon travail), ils commenceront à prendre conscience de sa beauté. C'est grâce à cette appréciation que le nahuatl vivra éternellement.
Vignette [8] empruntée à Wikimedia Commons