Liban : Réactions contrastées après l'attentat de Damas

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur le soulèvement en Syrie 2011-2012.

La bombe de hier a coûté la vie au Vice-Ministre syrien de la Défense Assef Shawkat et à d'autres hauts dignitaires très proches du président Bachar Al Assad. Bien entendu, l'attentat a des répercussions directes au Liban.

Cela a commencé par le nord du Liban, à Tripoli, où les habitants anti-Bachar de Bab al Tabbaneh se sont livrés à des rafales de tirs pour fêter la circonstance. Selon le site web Naharnet [en anglais], une personne a été tuée par une balle perdue. Un enfant du quartier voisin Alaouite Jabal Mohsen a également été blessé. Cela a conduit l'armée à se déployer dans la zone pour prévenir une escalade. La nouvelle est aussi devenue virale parmi les internautes libanais.

Muslema, de Tripoli, exulte [en arabe] :

اشد العرب سعادة بعد اهل سوريا اهل طرابلس ! الشعار المسؤول المباشر عن مجازر التبانة فطييييسة ولله الحمد ، يمهل ولا يهمل #lebanon#syria
Les Arabes les plus heureux après les Syriens sont les habitants de Tripoli. Chaar est le responsable direct du massacre de Tabbaneh… Bon débarras, grâce à Dieu. Il laisse le temps mais n'oublie pas

La journaliste Sawsan Abou Zahr est soulagée :

يمكن القول إن الشعب اللبناني تحرر هو أيضاً اليوم.
On peut dire que le peuple libanais a aussi gagné sa liberté aujourd'hui.

Jihad el Murr, propriétaire de la station MTV Liban, est du même avis :

J'ai le sentiment que nos Martyrs au paradis commencent à sourire :)

Sarah Assaf s'interroge :

Où est donc Bachar Al Assad à présent ?

Et répond elle-même :

Bachar. Ne bouge pas. Reste où tu es. Ils viennent te chercher..

D'aucuns sont choqués par certaines réactions de télévisions libanaises (surtout la chaîne pro-Hezbollah Al Manar). Le politologue Hadi El Amine a twitté :

عن صديقي:”وصف قتلى عملية اليوم بالشهداءعلى بعض القنوات التلفزيونية [اللبنانية] تقلل من إحتمال بشرية [ أصحاب هذه القنوات ]”

Je cite un ami : qualifier ceux tués aujourd'hui de martyrs sur des chaînes de télévision libanaises abaisse la capacité de l'humanité (des propiétaires de ces chaînes)

Nader Haddad semble d'un autre avis :

Manar & NBN devrait commencer à repenser leur stratégie de communication : Chawkat ne devrait pas être étiqueté comme un martyr.

Tom Fletcher, l'ambassadeur britannique au Liban, a aussi utilisé Twitter pour exprimer sa préoccupation des retombées de l'attentat sur le Liban :

La Syrie semble dans une nouvelle phase. Vital que le Liban maintienne une politique de dissociation, et que la communauté internationale l'appuie concrètement.

Imad Atwi, quant à lui, voit un autre coupable. Il twitte :

Alqaida ‪#Qatar‬ ‪#Turkey‬ avec leurs agents terroristes en ‪#Syria‬ ont  assassiné des personnalités syriennes. Peut-être le #KSA‬ [l'Arabie saoudite] a aussi à y voir

Mais ce qui a le plus retenu l'attention, c'est le discours attendu dans la soirée de Hassan Nassrallah, le chef du Hezbollah.

Antoun Issa écrit :

Hassan Nasrallah réécrit son discours, programmé ce soir. Sans nul doute son discours le plus important à ce jour sur la crise syrienne.

L'homme politique libanais Antoine Haddad a twitté :

Nasrallah en situation très critique : Comment traitera-t-il des événements dramatiques de Damas dans son discours de ce soir ? Déni, condamnation ou soutien ?

[NdT: Voir le discours de Nasrallah ici (sur le site d'ISM-France)]

Ce billet fait partie du dossier de Global Voices sur le soulèvement en Syrie 2011-2012.

1 commentaire

  • Pingback: Liban | Pearltrees

    […] de Damas Liban : De nouveaux enlèvements rouvrent la plaie des disparus de la guerre civile Liban : Réactions contrastées après l’attentat de Damas Des obus du côté syrien s'abattent au Liban après échange de tirs LIBAN • La contagion […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site