Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte: Les Egyptiens dispensent leurs conseils aux Syriens

Ce billet fait partie de notre dossier central sur le soulèvement en Syrie 2011-2012.

Les Egyptiens dispensent conseils aux Syriens sur Twitter. Sous un hashtag dédié, les conseils varient de “ne prenez pas de photos avec des chars” à “prenez des conseils de quelqu'un d'autre”. Cela fait suite aux nouvelles de Damas mercredi 18 juillet que trois membres du cercle rapproché du président syrien ont été tués dans un attentat à la bombe à Damas, parmi lesquels le ministre de la Défense, dont le successeur a depuis été nommé.

Yousry Salama remarque:

#نصيحة_المصريين_للسوريين‬‏ اوعوا تتصوروا جنب دبابة
@MYousrySalama: Ne prenez pas de photos avec les chars

Ibrahim Elgarhi conseille:

#نصيحة_المصريين_للسوريين‬‏ خدوا نصايح من اي حد غيرنا
@Ibrahim_Elgarhi: Prenez l'avis de quelqu'un d'autre

Esraa Mahfouz va plus loin :

#نصيحة_المصريين_للسوريين‬‏ وصيتكم بقى بزوجة بشار .. تتدفن معاه ..مش تسيبوها حرة زى ناس هبل اعرفهم

@esraamahfouz: N'oubliez pas la femme de Bachar. Elle doit être enterrée avec lui. Ne la laissez pas libre et ne faites pas ce que certains idiots que je connais ont fait

Et sur une note plus sérieuse, Salma Mubarak tweete :

@PiercedMajesty:  Ne vous attendez pas à ce que la lutte cesse dans un an et demi, ne vous attendez pas à ce qu'elle soit parfaite, ne baissez pas les bras et ne vous lamentez pas.

De nombreux internautes ont essayé de savoir pourquoi le hashtag a été créé.

Mamdouh Jalal explique:

#نصيحة_المصريين_للسوريين‬‏ أصلا نصائحنا دي سخرية من نفسنا… لأن أصلا ثوار سوريا شايلين سلاح وبيحرروا أرضهم، مش زينا قاعدين على تويتر

@FinalRule:  Ce hashtag se moque totalement de nous … parce qu'en réalité les rebelles syriens portent des armes et libèrent leur territoire, contrairement à nous qui sommes sur Twitter

Israa Elsakka partage le même sentiment:

@IsraaElsakaa: ce hashtag dans lequel les Egyptiens conseillent les syriens … montre comment les Egyptiens sont frustrés. “les révolutions pacifiques” sont naïves

Les Egyptiens étaient les seconds à forcer leur dictateur à démissionner lors du “Printemps Arabe”, quand ils se sont débarrassés de Hosni Moubarak après 32 ans de règne en février 2011. Les Tunisiens ont été les premiers. Zine al-Abidine Ben Ali, qui a régné sur la Tunisie avec une main de fer pendant 23 ans, s'est enfui en Arabie saoudite en janvier 2011. Les Libyens se sont débarrassés du Colonel Mouammar Kadhafi et de ses 40 ans de règne en octobre 2011. Et les Yéménites ont évincé en janvier 2012 Ali Abdulla Saleh, après que ce dernier se fut auto-octroyé l'immunité de poursuites pour les crimes qu'il a commis au cours de ses 33 ans de règne. Si les Syriens parviennent à renverser Al Assad et son régime baasiste, ils seront le cinquième pays arabe à remporter une victoire.

Ce post fait partie de notre dossier central Protestations syriennes 2011.

La vignette utilisée dans ce post est une capture d'écran d'une vidéo téléchargée le 18 Juillet 2012 par l'utilisateur de Youtube aldoghem.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site