Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Maldives : L'arrestation d'une manifestante filmée

(Liens en anglais) Deux vidéos témoignant de l'arrestation de la militante Shauna Aminath le 13 juillet, lors d'une manifestation pacifique pour des élections anticipées, ont suscité de nombreuses réactions jusqu'au Chili. Tandis que Shauna était relâchée le lendemain après une audition devant le tribunal, le Maldives Democracy Movement (Mouvement pour la démocratie aux Maldives) est persuadé que les femmes sont la cible d'arrestation et d'intimidation au cours des manifestations.

Free Shauna Now Poster

Affiche “Libérez Shauna maintenant!”

Ce qui suit est extrait d'un communiqué de presse du Mouvement pour la démocratie aux Maldives, suite à la manifestation pacifique en faveur d'élections anticipées à Malé, la capitale des Maldives, où plus de 65 manifestants pro-démocratiques ont été arrêtés :

 Il était environ 18h15 heure locale, quand Shauna Aminath, la présidente de la délégation jeunesse du Parti démocratique maldivien (MDP) et ancienne sous-secrétaire aux affaires politiques, a été arrêtée à Malé et est actuellement en garde à vue dans la prison sur l'île de Dhoonidhoo. Jusqu'à présent nous ignorons les charges qui l'inculpent. Le MDP est extrêmement préoccupé par la sécurité de Shauna, en raison des abus rapportés par d'autres détenus arrêtés par la police après le coup d'État du 7 février. Le MDP appelle le gouvernement de la République des Maldives à la relâcher immédiatement.

Cette vidéo, intitulée MDP activist Shauna being brutally beaten and dragged by the police. #mvcoup (la militante du MDP Shauna est brutalement frappée et entraînée par la police), montre l'arrestation de Shauna. Elle porte un t-shirt jaune.

Felipe Cordero, un collaborateur de  Global Voices, a été personnellement touché par l'arrestation de Shauna, et a commenté sur son blog :

Parmi les détenus se trouvait Shauna Aminath, l'actuelle présidente de la délégation jeunesse du Parti démocratique des Maldives et ancienne sous-secrétaire sous le président Mohamed Nasheed (connu dans la région sous le nom d'Ani). Shauna fait également partie de mes amis les plus proches : notre amitié a débuté tandis que nous étudiions tous deux au UWC Pearson College (Canada) et s'est par la suite maintenue au Westminster College (Missouri, US). Nous avons travaillé ensemble au cours de nos études en sciences politiques puis sur un projet en Colombie.

Je connais Shauna. Elle a une personnalité incroyable et est sûrement la personne qui possède le sentiment de justice, d'équité et de liberté le plus aigu que j'aie jamais rencontrée. Elle veut que les gens aux Maldives cessent d'avoir peur et souhaite mettre fin à ce système corrompu mis en place par une dictature qui a duré 30 ans.

FreedomWatchMV a publié la vidéo  Arrest of Shauna & Mayan during a Peaceful Protest 13th July 2012 (Arrestation de Shauna et Mayan pendant une manifestation pacifique le 13 juillet 2012) :

Shauna s'était impliquée dans la campagne de celui qui deviendrait le premier président élu démocratiquement aux Maldives, Mohamed Nasheed, et elle est devenue par la suite sa sous-secrétaire aux affaires politiques et a dirigé le mouvement pour la prévention du changement climatique qui affectera les Maldives, le pays possédant la plus faible altitude au dessus du niveau de la mer au monde. Cependant, les choses ont pris une tournure différente après le coup d'État en février, où le président Nasheed a été forcé à démissionner. Felipe Cordero résume :

Hélas, le Président a été obligé de démissionner en février après un mouvement protestataire s'opposant à lui pendant trois semaines, car il avait osé arrêter un juge corrompu qui était très étroitement lié à l'ancien dictateur, ce mouvement se terminant par une mutinerie au sein de la police. Au moment où il renonçait à ses fonctions, il a déclaré : “Je ne veux pas diriger le pays d'une main de fer. Je crois que si le gouvernement devait rester en place cela impliquerait l'usage de la force, ce qui porterait préjudice à de nombreux citoyens.”

Le mouvement pour la démocratie aux Maldives pense que cela fait partie d'une intimidation ciblée sur les femmes dans les manifestations, menée par le régime du Dr. Waheed. Voici un extrait de leur communiqué de presse du 14 juillet.

Aminath Shauna – la présidente de la délégation jeunesse du MDP, et ancienne sous-secrétaire des affaires politiques sous le mandat du président Nasheed – a été arrêtée le 13 juillet, au motif qu'elle faisait obstruction à la tâche de la police en jetant des pierres sur les agents. Shauna a été placée dans le centre de détention de Dhoonidhoo pour la nuit et a été présentée à la Cour pénale cet après-midi sur le coup de 15h30, où son procès a été retardé de plus de trois heures. On lui a refusé une serviette hygiénique quand elle en a demandé une, on ne lui a pas donné ses affaires personnelles, que sa famille avait envoyées via l'unité de police chargée de la garde à vue. La famille de Shauna, ainsi que ses amis et des partisans qui attendaient devant la Cour le verdict de son procès et l'éventuelle prolongation de sa détention, se sont retrouvés bloqués, menacés et aspergés de poivre par les officiers de police qui ont fermé l'accès à la zone. La mère de Shauna, HawwaManik a été entraînée sur le côté par un officier quand elle a critiqué leurs actions. On lui a dit “c'est notre gouvernement, c'est notre pays. On peut t'envoyer où bon nous semble.” Aminath Shauna a été libérée, sans aucune charge à condition qu'elle ne participe à aucune manifestation pour les 21 jours à venir.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site