Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ghana: La douleur des Ghanéens sur Twitter suite au décès de leur président

Le 24 juillet 2012, le Ghana a connu un événement tragique : la mort d'un président en exercice. Et ce au cours d'une année électorale. L'atmosphère au Parlement, retransmise par la télévision publique du Ghana (GTV), était celle du choc et de la tristesse profonde affichée sur les visages des députés. Avant 20 heures, le vice-président John Dramani Mahama a prêté serment à titre de président de la République du Ghana.

Mais quatre heures avant cela, juste après que les nouvelles se sont répandues, les Ghanéens ont pris d'assaut Twitter pour exprimer leur consternation et leur tristesse. Des tweets sur la mort du Président se sont répandus sur le site de média social avant que la plupart les médias officiels le confirment.

John Atta-Mills est le premier chef d'état ghanéen à mourir pendant son mandat. Image courtoisie du Congrès démocratique national.

Myjoyonline.com a complété son information succincte publiée immédiatement après l'annonce de la mort, avec de nombreux détails et une image appropriée qui symbolisait la mort du président, quelques heures plus tard :

Le président John Evans Atta Mills est mort. Il est décédé mardi dans l'après-midi à l'Hôpital militaire 37. Une déclaration signée par le chef d'état-major, Henry John Newman Martey a confirmé sa mort. Le Parlement est convoqué pour la cérémonie de prise de fonction du vice-président John Dramani Mahama conformément à l'article 62 de la Constitution de 1992.

Le site a également fourni un lien vers la déclaration officielle du ministère de l'information confirmant le décès.

La mort du président a été le sujet tendance de la Twittersphère ghanéenne.

@MsAbenaAnnan: jour de tristesse pour le # Ghana – Notre président John Evans Atta Mills est décédé # johnevansattamills

@nii_ayertey:   # Ghana Notre président John Evans Atta Mills est décédé. L'homme qui est mort à plusieurs reprises avant sa mort. Que son âme repose en paix. # fb

Le nouveau Président du Ghana. Photo courtoisie de Helen Clark/UNDP

Au fur et à mesure que la nouvelle se répandait, plus de réactions et d'information ont commencé à affluer :

@MsAbenaAnnan: Les réseaux mobiles ne fournissent pas le meilleur service en ce moment au Ghana depuis l'annonce de la mort du président des appels continuent d'arriver. # deathofpresidentmills

@MsAbenaAnnan: Infos exclusives de source intérieure: # PresidentMills s'est effondré et a été transporté à l'Hôpital militaire 37 aujourd'hui. Il était mort à l'arrivée. # ghana

@VickieRemoe:  Le présentateur radio dit que les habitants d'Accra se rassemblent dans le cercle Kwame Nkrumah. Certaines vendeuses du marché ont cessé de vendre #RPMills #Ghana.

@feathersproject:Il est maintenant facile de comprendre pourquoi Obama a visité le Ghana et pas le Nigeria …

@yaw_p: Je ressens un sens nouveau d'espoir dans le nouveau président

Le lendemain de la prestation de serment de John Mahama en tant que nouveau président du Ghana, Twitter a été inondé de nouveaux tweets :

@Africatechie: Le nouveau président du Ghana a une expérience approfondie des TIC http://bit.ly/NJ7QYt  via @oafrica

@adwoagyimah: Levez-vous jeunes du Ghana pour votre pays. La nation exige votre dévouement …..

Il est bien évident que la transition politique sans heurts a insufflé un sentiment d'espoir en la démocratie dans le cœur des Ghanéens.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site