Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie : La militante Lina Ben Mhenni violemment frappée par des policiers

Quand la militante et blogueuse tunisienne Lina Ben Mhenni a voulu participer à un rassemblement pacifique à Tunis ce 5 août, elle était loin d'imaginer qu'elle allait être sauvagement frappée par les supposés gardiens de l'ordre. Des policiers se sont mis à dix pour s'attaquer à elle.

Dans un billet de blog intitulé “Le soir où dix flics se sont attaqués à moi !” (disponible en français, arabe et anglais), Lina Ben Mhenni relate son histoire. Elle s'est crue ramenée en décembre 2010, qui voyait l'éruption de la révolution en Tunisie, prélude à ce qu'on a appelé le printemps arabe, contraignant le tyran Zine Al Abidine Ben Ali à abandonner le pouvoir.

Elle raconte :

Vers 21h 30 nous avons décidé de nous déplacer et commencer notre rassemblement sur le terre-plein central au niveau du théâtre municipal de Tunis. Au début les policiers ont essayé de nous disperser en nous annonçant que l'état d'urgence ne permet pas le rassemblement de plus de 3 personnes dans les lieux publics. C'est là que nous avons décidé d'avancer dans la direction du Ministère de l'Intérieur en scandant le slogan: “Oh Peuple réveille toi , le Nahdhaoui est entrain de te voler ” et c'est là que les flics se sont attaqués à nous: des motards ont foncé avec leurs grands engins au milieu de la foule  pour nous disperser et la scène ressemblait beaucoup à l'attaque du chameau de la place Tahrir en Égypte.  Rym El Benna était à mes cotés quand nous avons toutes les deux reçu des coups sur la tête. Des amis nous ont éloignées de l ‘endroit.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Lina poursuit :

Soudain un barbouze que je connais très bien m'a saisie par le bras et m ‘a éloignée du groupe d'amis avec qui j'étais et c'est là que j'ai commencé à hurler et à crier il a été rejoint par deux puis par trois autres flics et puis le nombre a augmenté . Ils s’acharnaient tous pour me prendre mon sac à dos mais j'ai fais de la résistance et jusqu'à ce moment là je n'arrive pas à comprendre ou est ce que j'ai puisé la force et la patience que j'ai eu. En effet, l ‘un d'eux me tenait par le cou, deux autres essayaient de m’arracher le sac , et les autres se faisaient du plaisir à me tabasser et à me déchirer les vêtements…

Photo du blog de Lina. Sa carte-mémoire ayant été confisquée, cette image a été prise pendant qu'elle était aux urgences.

C'est plus tard que Lina s'est souvenue des visages de ses assaillants. Ses amis lui ont confirmé qu'ils étaient une dizaine.

Une fois loin j'ai constaté que ces voleurs ont ouvert mon sac et ont pris ma caméra. C'est à ce moment là que j'ai décidé de retourner sur l'Avenue et la récupérer. Des affrontements entre les jeunes et les policiers s'y déroulaient. Ces derniers ressemblaient à des chiens enragés qui s’attaquaient  aveuglement aux gens: gifles coups de pieds, coups de matraque … tout était bon pour terroriser les gens … ils criaient , insultaient hommes et femmes …C'était le chaos total… Les gens et les policiers couraient dans tous les sens. La  scène était digne de décembre 2010.
Plus tard des amis ont réussi à récupérer ma caméra sans la carte mémoire et on m'a amenée aux urgences.

Sur Twitter, les réactions à cette attaque ont été vigoureuses.

Khalil demande :

@kalimacher: @benmhennilina On vient d’annoncer la blessure de certains blogueurs dont Abdessalem Hamdi, Lina Ben Mhenni,… [Kapitalis]: confirmation?

Amira Yahyaoui est angoissée :

@Mira404: J’arrive pas a avoir @benmhennilina au téléphone?! Des nouvelles?!!!!

Nayma Charmiti donne des nouvelles :

كنت معاها و البوليسية ضربوها و فكولها مصورتها كيما ضربوا برشة صحفيين و سمعونا لكلام

@Nayma_M_Charmiti: J'étais avec elle et les flics l'ont frappée et lui ont pris sa caméra, ils ont aussi frappé des journalistes et nous ont insultées. #Crachat

Lina est auteur à Global Voices Online.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site