Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Légaliser le port des armes de poing ?

(Le billet d'origine a été publié le 2 août 2012)

Alexandre Torchine, un représentant de la république de Mari El au Conseil de la Fédération, la chambre haute du parlement russe, s'était déjà fait remarquer par le tollé qui a suivi sa défense d'une criminalisation de la propagation de fausses informations [en anglais] sur les catastrophes naturelles. Voilà qu'il vient de présenter un rapport au Conseil de la Fédération, évoquant la possibilité de légaliser les pistolets [en russe], une question qu'il veut voir trancher par un référendum national.

Son but, dit M.Torchine, est de rendre la société russe plus sûre en donnant aux gens la possibilité de se protéger des criminels. Son autre argument est que la légalité actuelle des pistolets à gaz et à balles de caoutchouc en Russie cause plus de problèmes qu'elle n'en résout. M. Torchine est d'avis que beaucoup de Russes font un mauvais usage de ces armes parce qu'ils pensent impossible de fait de tuer ou blesser sérieusement quelqu'un avec. Les possesseurs de pistolets seraient plus prudents en brandissant une force létale, explique-t-il.

Festival du Far-West à Moscou, 12 juin 2011, photo Egor Savintsev, copyright © Demotix.

Pas plus qu'aux Etats-Unis, les internautes russes ne sont unanimes sur le droit de porter des armes. Beaucoup contestent [en russe] la conclusion de Torchine que la société russe est prête à une telle liberté. D'autres doutent aussi qu'une telle décision relève d'un référendum national. L'auteur féministe Maria Arbatova a publié sur son compte LiveJournal [en russe] une grande photo de James Holmes, le tireur du cinéma du Colorado, avec ce commentaire :

Среди моих знакомых, бряцающих стволами, нет ни одного, кого я считаю “безопасным владельцем оружия.” В основном это мужики-истерики, ощущающие себя неудачниками.

Parmi mes connaissances qui brandissent des pistolets, il n'y en a pas un seul que je considère un “possesseur d'arme inoffensif.” Ce sont principalement des hommes hystériques qui se sentent des ratés.

Et de poursuivre :

Торшин хочет вынести вопрос на референдум. Но мы-то помним, что если в мире каждый четвёртый нуждается в психиатрической помощи, то у нас в силу тяжелой истории, эта статистика гуще.

Torchine veut soumettre la question à référendum. Mais nous nous rappelons que, si dans le monde un individu sur quatre relève d'une aide psychiatrique, chez nous, du fait de notre histoire difficile, ce chiffre est plus élevé.

D'autres blogueurs se sont intéressés à l'impact économique d'une légalisation des revolvers, dont la vente représente de gros profits pour les divers secteurs de l'industrie des armes à feu. L'utilisatrice de LJ matchgirl_ru note [en russe] :

Оказалось, что без его деятельного участия пропадает целый бизнес… по производству короткоствольного огнестрельного оружия. А это по самым скромным оценкам, за 10 лет принесет оружейным баронам более 746 млрд. К этому можно присобачить всякие курсы, школы. А чиновникам можно будет поиметь свой барыш с разного рода лицензий, разрешений на ношение и покупку (отдельно), справок.

Il semblerait que sans son intervention énergique, toute l'industrie de production des armes à feu à canon soit en perdition. Mais selon les estimations les plus modestes, en 10 ans les barons de l'armement ont empoché plus de 746 milliards. A cela on peut rajouter les revenus de diverses formations et écoles. Plus les bureaucrates qui pourront avoir leur part du gâteau avec les licences en tous genres, permis de port et d'achat (séparément) et certificats.

Les membres de la communauté LJ des possesseurs d'armes à feu ru_guns soulignent [en russe] que Torchine prône aussi de nouvelles règles d'assurance :

 […] предлагает ввести что-то типа ОСАГО для КСовладельцев на лечение подстреленных;

[…] il propose d'introduire une sorte d'assurance automobile obligatoire pour les possesseurs d'armes à feu à canon court, pour les soins médicaux des blessés.

Alexandre Torchine (à droite) et Evgueny Tougoloukov (à gauche), le 9 juin 2011, photo Kremlin Presidential Service, CC BY-SA 3.0; Wikimedia Commons.

Le journaliste de tabloïd Oleg Lurie s'est amusé à imaginer [en russe] les manifestations de l'opposition dans une Russie soumise au nouveau régime de contrôle des armes. Dans son scénario, un Russe possesseur de pistolet se trouve au milieu d'une échauffourée entre manifestants et policiers, est fouillé par ces derniers, après quoi les représentants de l'ordre lui confisquent son arme autorisée et l'arrêtent illégalement :

 Легкий шмон и твой ТТ уже в руках сотрудников полиции.

Une légère barbotte et ton TT (Tulskiy Tokarev) est dans les mains des fonctionnaires de police.

Il vaut peut-être mieux que l'idée de M.Torchine ne soit pas encore une proposition de loi (et encore moins une loi), mais juste un “ballon d'essai” [en russe]. Elle n'a pas encore fait tout le tour des opinions possibles.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site