Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Argentine : Une étude analyse l'impact des pratiques de surveillance en ligne sur les droits humains

Cet article a été initialement rédigé en espagnol par Paz Peña, pour l'ONG chilienne Derechos Digitales, puis traduit en anglais par Silvia Viñas.

SOPA, PIPA, ACTA, CISPA, TPP et une longue liste de projets de lois, de traités internationaux et de pratiques visent à imposer l'idée selon laquelle Internet est un espace sauvage qu'il s'agit de contrôler à tout prix. Dans le même temps, les gouvernements dans le monde revendiquent de plus en plus leur souveraineté sur Internet, au point d'interférer avec l'architecture de ce réseau, et de faire peser de nouvelles responsabilités [y compris légales] sur ses acteurs, qu'il s'agisse des internautes ou des intermédiaires.

Ces initiatives, tantôt animées de bonnes intentions, tantôt (comme cela a été observé) beaucoup moins, s'emploient à contrôler d'une manière ou d'une autre la libre circulation des contenus sur Internet. Cette volonté de contrôle a des implications considérables sur les droits des citoyens.

Surveillance en ligne : Quel est le sens de la surveillance et de la détection de contenus sur Internet ? (document pdf téléchargeable en espagnol) est une nouvelle étude réalisée par le Centre d'études sur la liberté d'expression et l'accès à l'information (CELE) de l'Université de Palermo, en Argentine, qui s'efforce d'analyser les conséquences de ces mesures.

L'étude donne tout d'abord une synthèse conceptuelle de l'architecture d'Internet. Elle analyse ensuite le concept du contrôle d'Internet, en mettant l'accent sur les intermédiaires et sur le recours à des technologies telles que l’inspection des paquets en profondeur. L'étude s'achève sur une discussion sur la tension entre la sécurité nationale et la prévention de la violence et les droits tels que la liberté d'expression et la vie privée.

Ce texte constitue une lecture indispensable, alors que les utilisateurs sont de plus en plus conscients des menaces que de telles politiques peuvent poser sur la liberté d'expression en ligne, que ce soit au niveau international (The Internet Defense League) ou local (No Temas a Internet [“N'aie pas peur d'Internet”, en espagnol]).

1 commentaire

  • […] d’une Déclaration des libertés ? HONG KONG • WeiboScope se moque de la censure chinoise Argentine : Une étude analyse l’impact des pratiques de surveillance en ligne sur les droits huma… Une semaine de mobilisation contre la proposition de loi américaine Cybersecurity Act of 2012 […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site