Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie : Sidi Bouzid s'enflamme. . . à nouveau

Sidi Bouzid, la ville tunisienne qui a allumé la mèche des révolutions arabes il y a un peu plus d'un an et demi, bouillonne d'une nouvelle vague de protestations. Les maux économiques, sociaux et politiques travaillent les masses populaires, qui montrent un mécontentement croissant envers le pouvoir actuel.

Le collectif de médias citoyen Nawaat partage cette vidéo sur YouTube de la manifestation du 9 août 2012 :

Les explications suivantes accompagnent la vidéo [en arabe] :

التحرّك جاء للمطالبة بإطلاق سراح الموقوفين خلال الإحتجاجات الأخيرة المندّدة بالتأخير في تسديد أجور عمّال الحظائر و تواصل إنقطاع الياه الصّالحة للشراب بعديد المناطق بسيدي بوزيد. كما طالب المحتجّون بتسوية وضعيّة عمّال الحظائر و بإقالة مدير منطقة الحرس الوطني، وكيل الجمهوريّة ووالي الجهة، إلى جانب المطالبة بإقالة الحكومة نظرا لعدم كفائتها و عجزها عن ردّ الإعتبار لولاية سيدي بوزيد. الوقفة حافظت على طابعها السّلمي إلى أن بدأ البعض في محاولات لإقتحام مقرّ الولاية،وهو ما دفع بقوات الحرس الوطنّي التّي كانت تحرس المقرّ من الدّاخل إلى إستعمال الغاز المسيّل للدموع لتفريق المُحتجّين. هذا و تواصلت المشادّات و التراشق بالحجارة في الأنهج المجاورة لمقرّ الولاية، ممّا سبّب إصابات لدى المحتجّين. هذا و سُجّلت بعض الجروح الخفيفة في صفوف الشّرطة و الحرس.
L'action a commencé par un appel à la libération des personnes arrêtées lors de la précédente manifestation, contre les retards de versement des salaires aux ouvriers municipaux et les coupures constantes d'eau potable dans certains quartiers de Sidi Bouzid. Les manifestants ont aussi réclamé l'amélioration des conditions de travail dans les dépôts et le renvoi du chef de la Garde Nationale locale ainsi que du préfet et du gouverneur de région. Ils ont aussi demandé la démission du gouvernement à cause de son incurie et de son incapacité à restaurer la réputation du mandat de Sidi Bouzid. La manifestation est restée non-violente jusqu'à ce qu'un individu tente de s'introduire dans les bureaux du gouverneur, ce qui a amené les forces de la Garde Nationale, qui gardaient les lieux de l'intérieur, à faire usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Les affrontements se sont poursuivis par des jets de pierre mutuels des manifestants et des gardes dans les allées adjacentes. Un des manifestants a été touché et quelques blessures légères ont été infligées aux policiers et agents de la Garde Nationale.

Une autre vidéo, également partagée par Nawaat, montre les suites de cette manifestation :

Les internautes sont intervenus pour décrire les événements.

Le blogueur tunisien et collaborateur de Global Voices Sami ben Gharbia rapporte [en anglais] :

@ifikra: Les policiers tirent des lacrymogènes et des balles en caoutchouc sur les manifestants à #sidibouzid

Free MoulaDj commente [en arabe] :

العودة الى التويتر مع ثورة V2.0 ‎‪#sidibouzid‬‏

@mouladj: Retour de Twitter avec la révolution V2.0

Et Med Islem Bouazizi décrit [en arabe] :

عاجل-عاجل الأن : كل مدينة سيدي بوزيد في الشارع بنسائها و رجالها يطاردون رجال القمع البوليسي ‎‫#تونس‬‏ ‎‪#sidibouzid‬‏ ‎‪#tunisie‬‏ ‎‪#tunisia‬‏

@bouazizi_sbz: Dernière heure : Tout Sidi Bouzid, femmes et hommes, est dans les rues donnant la chasse aux hommes de la répression policière

Les heurts avec la police se sont terminés par des arrestations.

Nawaat annonçait hier [14 août 2012] :

@nawaat: Tous ceux qui ont été arrêtés après les incidents du 9 août sont maintenant remis en liberté. #sidibouzid

Tandis qu'Andy Carvin, le spécialiste de géopolitique de la radio publique américaine NPR indique :

@acarvin: Ai trouvé le lien permanent de ce qui semble être la 1ère occurence du mot-clé #sidibouzid, par @Chady2009, le 18 déc 2010 : http://bit.ly/My4quN #tunisia

1 commentaire

  • […] la femme, Ennahda reste un parti rétrograde" TUNISIE • Ne touchez pas à notre parité ! Tunisie : Sidi Bouzid s’enflamme. . . à nouveau A Menzel Bourguiba, les obscurantistes ciblent Lotfi Abdelli ! Quelques idées reçues sur les […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site