Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pérou : L'Amazonie officiellement nommée Merveille de la Nature

Ce billet fait partie de notre dossier sur la forêt amazonienne.

Lundi 13 août 2012 la ville d’Iquitos a connu des réjouissances colorées pour la désignation officielle de la forêt amazonienne comme l'une des septs merveilles de la Nature, sous l'égide de la fondation New7Wonders. Le 11 novembre 2011, l'organisation listait les merveilles de la nature, comme l'a rapporté Global Voices.

Les célébrations se sont déroulés au confluent des rios Nanay et Itaya. D'importantes personnalités politiques péruviennes étaient présentes, comme le président Ollanta Humala et les ministres péruviens du commerce, de l'environnement, des affaires étrangères et de la culture. Le président du département de Loreto était également présent.

Par la suite, Bernard Weber, président de la fondation New7Wonders, a dévoilé une plaque en laiton de 120 kg au 28 place de Julio, pour perpétuer cette reconnaissance.

Voici ce que certains blogueurs avaient à dire sur l'événement.

En republiant un article du journal La República [en espagnol comme tous les liens suivants], le blog de Chiclin a rapporté la déclaration du président Ollanta Humala lors de la cérémonie:

El presidente Ollanta Humala agradeció por el reconocimiento que recibió la Amazonía como una de las Siete Maravillas del Mundo Natural por parte de New Seven Wonders.

[…] “Lucharemos por la igualdad, por el desarrollo rural a través de las vías de comunicación y el medio ambiente. También trabajaremos a través de los proyectos sociales”, señaló.

Le Président Ollanta Humala a remercié pour la reconnaissance accordée à l'Amazonie comme l'une des Sept Merveilles du monde naturel par New7Wonders.[…] “Nous allons nous battre pour l'égalité, le développement rural par le biais des voies de communication et de l'environnement. Nous travaillerons aussi au travers des projets sociaux”, a-t il souligné.
Amazon, Peru. Photo by Matt Wootton (CC BY-NC-SA 2.0).

L'Amazone, au Pérou. Photo de Matt Wootton (CC BY-NC-SA 2.0).

Le blog Enlace regional, lien entre les gouvernements régionaux et locaux, a repris les mots d'Yvan Vasquez Valera, le président de la Région de Loreto :

[…] el propósito de esta iniciativa es que “toda la región participe y se involucre en el certamen, será un día de fiesta”, anotó.”Las actividades se realizarán en las siete capitales de provincia, siendo Iquitos la sede central. Cada capital, de manera simultánea, va a desarrollar diversos certámenes y se van a movilizar estudiantes y la población en general”, manifestó.Refirió que se llevarán a cabo alegorías, homenajes, verbenas, concursos de canto y poesías dirigidos el Río Amazonas/Bosque Tropical.

[…] Le propos de cette initiative est que «l'ensemble de la région participe et s'impliquer dans l'événement, ce sera un jour de fête», a-t il noté. Des activités auront lieu dans les sept capitales des province avec Iquitos comme siège central. Chaque capitale va dérouler en même temps diverses manifestations, les étudiants et la population en général seront mobilisés, a- t il déclaré. Il a également dit qu'il y aura des allégories, des hommages, des festivals, des concours de poésie et de chant consacrés à l'Amazone et à la forêt tropicale.

Pendant ce temps, sur la base de la note publiée par l'agence d'actualité publique Andina, le blog Mejor hablar de ciertas cosas analyse les propos de Bernard Weber alors qu'il dévoilait la plaque de laiton:

Weber afirmó que “estamos viviendo un momento histórico”. “Nunca antes en la historia de la humanidad ha sido posible tener un voto global, tener un consenso en todo el mundo y nunca antes la naturaleza ha alcanzado la misma consideración global como las siete maravillas construidas por el hombre”, resaltó.

Dijo que el resultado de la convocatoria del concurso de las Siete Maravillas Naturales del Mundo revelan la participación activa de los ciudadanos en cada uno de sus países y de todas las personas que los apoyaron alrededor del mundo.

Weber a déclaré que “nous vivons un moment historique”. «Jamais auparavant dans l'histoire de l'humanité il n'a été possible de compter sur un vote mondial pour obtenir un consensus dans le monde entier et jamais la nature n'a atteint les mêmes considérations mondiales comme les sept merveilles bâties par les hommes » at-il souligné.

Il a également dit que le résultat du concours des Sept Merveilles du Monde naturelles révèle la participation active des citoyens dans chaque pays et de chaque individu qui les ont soutenus dans le monde entier.

Amazon Boat Ride, Iquitos, Peru. Photo by Sam Blanco (CC BY-NC-ND 2.0).

En pirogue sur l'Amazone, Iquitos, P”rou. Photo Sam Blanco (CC BY-NC-ND 2.0).

CaribeNoticias décrit des projections optimistes pour le secteur du tourisme en republiant une note de El diario de Yucatán :

El director de la fundación New7wonders, Jean Paul de la Fuente, la cual tiene sede en Suiza, consideró que tras este reconocimiento habrá un excelente impacto turístico en la selva peruana.

‘Se espera que haya un crecimiento de 10, 20 o 30 por ciento de la afluencia turística cada año’, precisó en declaraciones a una emisora local.

Actualmente la región Loreto recibe unos 250 mil turistas y se espera que en este año aumente en 25 mil turistas más.

Jean-Paul de la Fuente, le directeur de la fondation New7Wonders qui a son siège en Suisse, a considéré qu'après cette reconnaissance, il y aura un excellent impact pour le tourisme dans la forêt péruvienne.

«Une augmentation de 10, 20 ou 30 des visites de touristes par an est prévue », a-t il déclaré sur une radio locale.

Aujourd'hui la Région de Loreto reçoit environ 250.000 touristes et il est prévu que cette année, ce nombre passera à 25.000 touristes supplémentaires.

Benzo Gaspar Ruiz Reategui sur la page web Amazonia compare cette reconnaissance avec ce qui s'est passé au Mexique il y a quelques années :

El turismo es una actividad compleja que para su éxito requiere el concurso de todos, empezando con la educación de calidad con currículo orientado a esa actividad, tal como hizo México con Cancún, que hace cinco décadas era una isla desierta que pocos conocían. Fue el presidente Gustavo Díaz Ordaz, que propulso un Plan de desarrollo turístico y ahora es lo que es, un famoso destino turístico mundial de América.

La declaratoria de Maravilla mundial, es un buen inicio, para el necesario punto de quiebre que la gestión del Gobierno regional de Loreto requiere a gritos.

Le tourisme est une activité complexe et son succès dépend de l'implication de tous, à commencer par l'éducation de haute qualité avec un programme axé sur cette activité, comme le Mexique a fait avec Cancun, qui était il y a cinquante ans une île déserte connue seulement par quelques personnes. C'est le président Gustavo Díaz Ordaz qui a poussé à la création d'un plan de développement du tourisme, et maintenant l'île est devenue une célèbre destination touristique en Amérique.

Cette reconnaissance en tant que merveille du monde est un bon point de départ pour la rupture nécessaire dont l'administration régionale à Loreto avait besoin de toute urgence.

Mais cette nouvelle ne rend pas tout le monde heureux, et les utilisateurs de Twitter ont aussi leur mot à dire.

Selva Trágica(@SelvaTragica) interpelle le maire de Maynas, province où est situé Iquitos:

@SelvaTragica: No pueden pintar el Boulevard de Iquitos con toda esta publicidad del Amazonas? Pffff al alcalde!!

@SelvaTragica: le boulevard d'Iquitos ne peut-il pas, avec toutes cette pub sur l'Amazone, recevoir un petit coup de peinture ? Pffff Monsieur le Maire!!

Pendant ce temps @primerafuente s'adresse au président Humala:

@primerafuente: #EstimadoPresidente Esta en iquitos metiendo un floro que no se entiende y en cajamarca solo necesitan que diga una palabra: PAZ.

@primerafuente: #EstimadoPresidente [Monsieur le Président] Vous êtes à Iquitos à brasser de l'air alors que personne ne comprend et qu'à Cajamarca tout le monde n'attend de vous qu'un mot  : PAIX.

Pendant les derniers mois, la région de Cajamarca a été le théâtre de nombreuses grèves, émeutes et agitations, à cause des protestations contre l'exploitation minière.

Amazon, Peru. Photo by Pearl Vas (CC BY 2.0).

L'Amazone, au Pérou. Photo Pearl Vas (CC BY 2.0).

d'un autre côté, Grinder (@BestiaStoner) a posté un message ouvert  :

@BestiaStoner: @SickboyRawrs @PercyMeza Iquitos es también la población que, pese al descalabro local solo atina a bailar por lo del rió amazonas.

 @BestiaStoner: @SickboyRawrs @PercyMeza Iquitos est aussi la population qui, malgré le vacarme, danse dès que ça concerne l'Amazone.

Il a également tweeté au président régional :

@BestiaStoner: @PercyMeza Estan mostrando las cifras de accidentes y muertos gracias a la empresa china que contrato Ivan Vasquez? eso tb es Iquitos ah.

@BestiaStoner: @PercyMeza Montrent-ils le nombre d'accidents et de décès causés par la société chinoise engagée par Ivan Vasquez? ça aussi c'est Iquitos.

Le blog NAPA partage cette dernière réflexion :

Todo chévere con esto, pero ¿tenemos que esperar que un concurso internacional haga que valoremos nuestra Amazonía? Y es que en el Perú, son 13 familias etnolingüísticas que hablan más de 60 lenguas y muchas de ellas están olvidadas por el Estado.

Muchos no adultos indígenas sufren en carne propia este abandono. Ocho de cada 10 niñas y niños menores de 5 años ashánincas, por ejemplo, presentan desnutrición crónica.

Tout ça c'est formidable, mais faut-il attendre un concours international pour nous faire apprécier notre région amazonienne ? Au Pérou, il ya 13 familles ethnolinguistiques qui parlent plus de 60 langues et sont, pour la plupart d'entre elles oubliées par l'Etat.

Beaucoup d'adultes autochtones souffrent directement de cette négligence. Par exemple, huit enfants Ashaninkas sur dix de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique.

Le billet ajoute :

Además más 15 mil habitantes de los pueblos Wampis y Awajun en Amazonas son afectados por los trabajos de la minera Afrodita que no respeta su medio ambiente y daña el agua de los ríos. Y son 103 empresas mineras que realizan trabajos en la Cordillera del Cóndor y ponen en riesgo la salud de adultos y no adultos de comunidades indígenas de la selva.

Encima, muchos indígenas Candozi mueren por hepatits B al contagiarse de trabajadores de empresas que llegan a sus territorios. Y el Estado hace poco por atenderlos. ¿Podemos celebrar con todo esto?

En outre, plus de 15.000 habitants des villages Wampis et Awajun sont affectés par les travaux de l'exploitation minière Afrodita, qui ne respectent pas leur environnement et polluent l'eau des rivières. Et il y a 103 sociétés minières qui travaillent sur la Cordillère du Condor et mettent en péril la santé des adultes et des jeunes des communautés autochtones de la forêt.

En outre, beaucoup  d'indigènes Candozi  meurentde l'hépatite B quand ils sont infectés par les ouvriers qui viennent sur leur territoire. Et l'Etat fait si peu pour eux. Peut-on encore faire la fête ?

Ce billet fait partie de notre dossier sur la forêt amazonienne.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site