Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Libye : Un hijab perturbe la cérémonie du transfert des pouvoirs

Un incident a perturbé la cérémonie du transfert des pouvoir du Conseil national de transition (CNT) aux 200 membres du Congrès national libyen fraîchement élus. L'animatrice de la cérémonie, la presentatrice de télévision Sarah Elmesallati,  n'était pas voilée. Elle a reçu l'ordre d'interrompre sa présentation d'un évènement historique quand un député islamiste a quitté la cérémonie pour protester. Les internautes sont passés sur Facebook pour exprimer leur désaccord, ou leur soutien.

Selon différents articles, le député islamiste Salah Baadi, de Misrata, s'est opposé à ce que Sarah Elmesallati présente l’évènement et lui a crié de se couvrir. Il a ensuite quitté la cérémonie en signe de protestation. Un assistant du président du CNT, Moustafa Abduljalil, a ensuite demandé  à la présentatrice de se retirer.  Quand elle a refusé, le président Abduljalil en personne lui a demandé d'arrêter, ce qu'elle a fait. Elle a été remplacée par un présentateur homme.

Screen shot of the We are all Sarah Elmesallati Facebook page

Capture d'écran de la page Facebook Nous sommes toutes Sarah Elmesallati

En réaction, une page Facebook, nous sommes toutes Sarah Elmesallati [arabe] a été ouverte. La page sert à la fois de support à un débat sur le statut des femmes dans la Libye post-Khadafi, et de défouloir aux insultes à l'intention de la jeune présentatrice.

Sur Facebook,cette bannière est aussi partagée de compte en compte :

An image showing Abduljalil shaking hands with an unveiled Hilary Clinton

Montage photo montrant Abduljalil serrant la main d'une Hilary Clinton non voilée

Elle consiste en une photo de Sarah Elmesallati et une de Moustafa Abduljalil serrant la main de la Secrétaire d'état Hilary Clinton. On peut y lire  [arabe] :

La présentatrice Sarah Elmesallati a été expulsée de la cérémonie car c'est une femme qui ne porte pas le hijab, et parce qu'elle est libyenne. Abduljalil a dit  : “Nous sommes une société musulmane conservatrice et nous sommes des gens qui célèbrent les enseignements de notre religion et qui ont des coutumes et des traditions. Hilary Clinton est une femme qui ne porte pas le hijab  et elle est aussi ce que vous appelez une infidèle. Quand vous avez serré sa main, avez-vous dit qu'il est interdit à un homme de serrer la main d'une femme ?  Est-ce un enseignement de la religion ? Ou est-ce une tradition américaine ?

L'image a été partagée plus de  250 fois et a généré plus de 730 commentaires sur la page Nous sommes toutes Sarah Elmesallati.

Sur le Libya Blog, Ahmed Al Bukhari écrit [arabe] :

ورغم صدمتي من هذا الموقف الذي لم أتخيل حدوثه، ورغم ردة الفعل الحادة التي قام بها النشطاء ، ومنها إنشاء هذه الصفحة لدعم سارة ( كلنا سارة المسلاتي ) إلا أنني لا أحمل لا مصطفى عبد الجليل ولا أعضاء المؤتمر الخطأ ، بل لابدّ أن نتعرف أن المشكلة تكمن في المجتمع ككل ، وأنه لو كان المجتمع لا يسمح بهذا النوع من الإضطهاد ، لما تجرأ أحد على فعل هذه الفعلة

Bien que je sois choqué par l'incident parce que je ne me serais jamais attendu à ce que pareille chose arrive, et malgré les vives réactions des activistes – dont la création de la page Facebook Nous sommes toutes Sarah Elmasallati -, je ne tiens pas  Mustafa Abduljalil et le CNT responsables de ce qui est arrivé. Nous devons admettre que le problème se situe dans notre société au sens large, et que si cette société n'approuvait pas ces discriminations, personne n'oserait commettre de pareils actes.

De son côté, Libya Now, également sur Facebook, a écrit une lettre ouverte à Sarah Elmesallati, après que celle-ci se soit exprimée dans un interview. Un extrait [arabe] :

انا شخصيا لم اتكلم كثيرا في موضوع سارة المسلاتي من قبل وكنت أقول “كان يجب ان يتم نصحها بطريقة اخرى”, لكن بعد ان شاهدت هذا الفيديو تغيرت وجهت نظري تماما.في هذا الفيديو تقول المتملقة سارة المسلاتي أنها تعرف ان الحجاب شيئ فرضه الله, وقالت ايضا”هدا بيني وبين ربي” وقالت ايضا انه الله أمر العبد بغض بصره ولم يأمره بأن ينصح المرأة ويقوللها البسي حجاب..
Personnellement, je n'ai pas parlé beaucoup du cas de  Sarah Elmesallati avant et j'avais l'habitude de dire :  “Elle aurait du être guidée d'une autre façon.” Cependant, après avoir regardé son interview dans cette vidéo, j'ai complètement changé d'avis. Dans la vidéo, une Sarah Elmesallati arrogante dit qu'elle sait que le port du hijab est ordonné par  Allah et elle dit aussi :  “C'est entre moi et Dieu.”  Elle a également dit que Allah avait ordonné au fidèle de baisser son regard, mais ne lui avait pas ordonné de conseiller les femmes et de leur demander de porter le hijab.

L'auteur de la lettre poursuit [arabe] :

وقالت ايضا اننا نحن دولة دينية متوسطة, وانا شخصيا وضعت خطين تحن كلمة متوسطه, لا يا سارة نحن دولة مسلمة وبنسبة 100٪ وتعبيراتك التي قلتيها على هذه القناة يجب ان تراجعيها وتعيها جيدا قبل ان تقوليها.

Elle a également dit que nous sommes un état religieux modéré et je souligne personnellement de deux traits le mot modéré. Non, Sarah ! Nous sommes un pays à 100% musulman et vous devriez  réfléchir et véritablement comprendre les paroles que vous avez communiquées via cette chaîne avant de les prononcer.

2 commentaires

  • […] Ne touchez pas à notre parité ! Révolte du jasmin : quelles conséquences pour les femmes ? Libye : Un hijab perturbe la cérémonie du transfert des pouvoirs Quelques idées reçues sur les femmes en Tunisie | Tunisie libre Tunisie : la femme […]

  • Luc DAVIN

    Vouloir imposer le voile islamique aux femmes constitue une erreur aussi grave que vouloir l’interdire. Voilà deux formes d’extrêmisme, certes aux antipodes l’une de l’autre, qui nient à la femme autant le droit que la capacité à l’autodétermination. Une négation à la fois de ce droit et de cette capacité à l’autodétermination qui doit être âprement combattue pour que chaque femme en ce bas monde puisse être reconnue comme un être humain respectable et doué de raison. N’en déplaise aux fondamentalistes laïcs qui se foutent le doigt dans l’oeil jusqu’au coude … !

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site