Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Mauritanie : Inondations et glissements de terrain

Des glissements de terrain provoqués par les pluies torrentielles récentes ont privé des centaines de familles de leur logis [arabe] dans différentes régions de Mauritanie. Les glissements de terrain ont frappé Kaedi [arabe] (Sud de la Mauritanie), Makta'a Lahjar et Aleg (Centre), et Nema (Est de la Mauritanie).

Les pluies sont arrivées après deux ans de faibles précipitations, ce qui a entraîné des sécheresses dans toute la Mauritanie et a presque décimé le cheptel du pays. Les Mauritaniens dépendent étroitement de l'élevage ;  700 000 Mauritaniens sont sous alimentés, selon  un rapport du Programme alimentaire mondial.

A photo showing the effects of the floods published by @RimtodayRim on Twitter.

Une photo des inondations, publiée par @RimtodayRim sur Twitter.

Le blog Alegcom [arabe] mentionne les conditions de vie dans la ville de Magta-lihjar après l'inondation :

تعيش مدينة مقطع لحجار هذه الأيام أوضاعا صعبة بفعل موجة السيول التي اجتاحت المدينة فجر الاثنين الماضي وأسفرت عن تشريد ما لا يقل عن ثلاث مائة أسرة، متسببة في قطع طريق الأمل الذي يعتبر شريان الحياة بالنسبة للموريتانيين في وسط البلاد وشرقها.

La ville de Magta-lihjar vit des moments difficiles en ce moment à cause des inondations qui ont frappé la ville lundi à l'aube et ont provoqué le déplacement d'au moins 300 familles, et causé la fermeture de la Route de l'espoir, considéré comme un axe de circulation vital pour les Mauritaniens du centre et de l'est.
A photo of water flooding the 'Road of Hope' in Aleg published by Alegcom blog.

Photo de la “Route de l'espoir” inondée à Aleg publiée par le blog Alegcom .

Le blog annonce [arabe] aussi la disparition d'un jeune homme, noyé à Sankrafah :

توفى عصر اليوم بمدينة صنكرافه أقصى شرقى لبراكنه الشاب ” سيدى محمد ولد أحمد لعياس “غرقا فى المياه الراكدة التى خلفتها الأمطار الأخيرة على المنطقة.

Sidi Mohamed Ahmed Layas est mort cet après-midi à Sankrafah (Brakna Est). Il s'est noyé dans les eaux des trombes d'eau qui sont tombées sur la région.

Kankossatoday [arabe] signale l'évacuation de 30 familles dans l'un des villages :

تسببت السيول الناتجة عن الأمطار الغزيرة التي شهدتها قرية كرل فلي على بعد 30 كلم جنوبي كنكوصه والتابعة لبلدية هامد في تشريد 30 أسرة على الأقل بعد أن جرفت منازلهم وقال مسؤول القرية السيد بولاي فلي في تصريح للمدونة إن 24 مسكنا تم جرفها بالكامل وقد استوت بالأرض فيما تشققت 6 منازل وأصبحت غير صالحة للسكن.

Les inondations causées par les pluies qu'a connu le village de Cerl Fle (30 km au sud de Kankossa) ont provoqué l'évacuation d'au moins 30 familles dont la maison a été balayée.  Monsieur Bolay, l'officiel du village, a dit dans un communiqué à ce blog que 24 maisons ont été complètement emportées, et que six autres ont été détruites et ne sont plus habitables.

La page Mauritanie demain [arabe] sur Facebook appelle à la solidarité avec les sans-abri de Kaedi :

لا تنسوا إخوانكم في كيهيدي من دعائكم عند الإفطار فقد تضرروا من جراء الأمطار اليوم.

N'oubliez pas de prier pour vos frères à Kaedi quand vous prendrez votre petit-déjeuner. Ils ont été durement frappés à cause de la pluie d'aujourd'hui.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site