Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Mexique : La demande d'invalidation de l'élection présidentielle est rejetée

Sauf indication contraire les liens sont en anglais.

Le 30 août 2012, le Tribunal Electoral Fédéral (TEPJF) du Mexique a rejeté la demande d'invalidation de l'élection présidentielle du 1er juillet dernier.

Lors d'une audience publique, les magistrats se sont prononcés à l'unanimité [es] pour dire que les prétendues infractions relevées par le parti de la Coalition Progressiste (dont le candidat était Andrés Manuel López Obrador) n'étaient pas fondées ; en conséquence, il n'était pas légitime de prononcer la nullité de l'élection présidentielle comme l'aurait souhaité les personnes mécontentes des résultats.

Le Président du Tribunal, Jesús Alejandro Luna Ramos [es], a déclaré :

A lo largo de mi labor jurisdiccional he tenido la fortuna de resolver innumerables y muy intrincados asuntos, inclusive de tipo similar al de la gravedad que ahora nos ocupa, y en ninguno de ellos he sido influido por otra cuestión que no sea la justicia y el derecho. Por esta vía, he colaborado a la independencia de este Poder Judicial Federal, al que he consagrado mi profesión y mi vida, y seguiré haciéndolo.

Au cours de ma carrière judiciaire, j'ai eu la chance de résoudre une quantité de cas complexes, et même aussi graves que celui qui nous réunit aujourd'hui,  et je n'ai jamais été influencé par autre chose que la justice et la loi. C'est de cette manière que j'ai participé à l'indépendance du Pouvoir Judiciaire Fédéral, auquel j'ai consacré et continuerai de consacrer ma vie professionnelle et personnelle.

A l'annonce du verdict, Andrés López Obrador, deux fois candidat à des élections présidentielles, a annoncé qu'il ne reconnaîtrait pas le pouvoir issu de cette élection contestée, qu'il qualifiait d'illégitime. Il a ajouté que “la désobéissance civile était un devoir honorable contre les espoirs trompés” et a appelé ses partisans à se réunir au Zocalo (centre ville) de Mexico le 9 septembre prochain.

3ème grande manifestation contre les impôts. Guadalajara, Mexique, 22 juillet 2012.Photo de Marte Merlos sous licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 2.0).

Sur Twitter, les réactions qui ont suivi la résolution du Tribunal Electoral Fédéral ont été nombreuses et variées. L'analyste Gabriel Guerra (@gabrielguerra) [es] insiste sur le caractère définitif de la la décision de la cour électorale :

@gabrielguerra: Nos guste o no, el TEPJF es la última instancia y su fallo es inapelable e inatacable. Ahora, hay MUCHO q arreglar en legislación electoral [sic]

@gabrielguerra:qu'on le veuille ou non, le Tribunal Electoral Fédéral est la dernière instance et sa décision est définitive et incontestable. Maintenant, il y a BEAUCOUP à faire pour améliorer la législation électorale.

Gerardo Fernández (@fernandesnorona) [es], membre du Congrès, a fait savoir que la résolution ne le surprenait pas :

@fernandesnorona: Todo mundo sabíamos lo que resolvería el TEPJF a menos que se fuera muy ingenuo.

@fernandesnorona [es]: Tout le monde connaissait le résultat des délibérations du Tribunal Electoral Fédéral, à moins d'être très naïf.

Mécontent du résultat des élections comme de la contestation de ces résultats,  John M. Ackerman (@JohnMAckerman) [es] s'est exprimé :

@JohnMAckerman: IFE [Instituto Federal Electoral] y TEPJF son producto de grandes luchas sociales a favor de la democracia. Hoy le dan la espalda a la cddnía [ciudadanía] y traicionan sus orígenes.

@JohnMAckerman [es]: L’ Institut Fédéral Electoral) et le Tribunal Electoral Fédéral sont le résultat de grandes luttes sociales qui ont favorisé la démocratie. Maintenant ils tournent le dos au peuple et renient leurs origines.

Le Professeur Ackerman appelle [es] lui aussi à manifester :

@JohnMAckerman: Lamentablemente, con las cosas como están la mejor vía es la movilización ciudadana, pacífica y exigente.

@JohnMAckerman [es]: Malheureusement, au vu de la situation actuelle, la meilleure chose à faire est d'appeler à une mobilisation pacifique et ferme de la société civile.

Même un commentateur sportif, Carlos Albert (@calber57) [es], trouve l'occasion de soulever le problème de l'achat des votes et s'interroge sur l'intégrité de la cour électorale :

@calber57: Miles de mexicanos amolados vendieron su voto por uns cuantos pesos ¿por cuantos millones de pesos lo habran vendido los jueces del TRIFE? [sic]

@calber57 [es]:des milliers de pauvres mexicains ont vendu leur voix pour quelques pesos, combien de millions ont touché les juges du Tribunal Electoral Fédéral en échange de la leur.

José Luis Ángeles (@pequenolebowski) [es] a exprimé son indignation et a laissé entendre que des intérêts étrangers pourraient avoir joué un rôle dans la décision du Tribunal Electoral Fédéral :

@pequenolebowski: Mi indignación por el fallo de las elecciones mexicanas, ya van no sé cuántas. El vecino del norte [EUA] es muy poderoso, según se ve.

@pequenolebowski [es]: je suis indigné par le verdict sur les élections mexicaines; je ne peux pas dire combien. Notre voisin du Nord (Etas-Unis) est très puissant, comme vous le voyez.

Le candidat qui, selon l'information officielle [es], a obtenu la majorité des voix, Enrique Peña Nieto (@EPN) [es], a accueilli la décision de la cour électorale :

@EPN: El TEPJF resolvió el último de los medios de impugnación interpuestos. Es momento de iniciar una nueva etapa de trabajo en favor de México.

@EPN [es]: le Tribunal Electoral Fédéral a mis fin à la dernière contestation possible. Il est temps maintenant de se mettre au travail pour le Mexique.

De leur côté, les membres et les partisans du mouvement de jeunes #YoSoy132 (Je suis 132) ont mal accueilli la décision du Tribunal Electoral Fédéral et ont fait connaître leur intention de reprendre la contestation. Sur Twitter, Aline Duarte (@aLinnoize) [es] dit :

Megamarcha, Julio 2012

Grande manifestation, Juillet 2012. Photo de Javier Armas sous license Creative Commons  (CC BY 2.0)

@aLinnoize: Urge retomar el programa de lucha como medio y fin trascendiendo la coyuntura electoral. ¡El #Yosoy132 no depende del TEPJF!

@aLinnoize [es]: il est urgent de reprendre notre lutte dont la finalité dépasse l'impasse électorale. #Yosoy132 ne dépend pas du Tribunal Electoral Fédéral !

David Ordaz (@david_ordaz) [es] donne des informations en direct des manifestations qui ont suivi la résolution :

@david_ordaz: Alrededor de 50 integrantes de #YoSoy132 impiden el cobro de peaje en la caseta México-Cuernavaca, en repudio al fallo del TEPJF.

@david_ordaz [es]: près de 50 membres de #Yosoy132 ont bloqué le paiement du péage sur l'autoroute à Mexico-Cuernavaca, en signe de contestation de la résolutin du Tribunal Electoral Fédéral.

Jenara Villamil, journaliste, (@jenarovillamil) [es] a publié une information sur le “cortège funèbre” organisé par ce même groupe de jeunes :

@jenarovillamil: Marcha fúnebre de C.U. al TEPJF y presentación de contrainforme de gobierno: próximas acciones de #YoSoy132http://bit.ly/S5xkV1 

@jenarovillamil [es]: cortège funèbre de la cité universitaire au Tribunal Electoral Fédéral et présentation d'un contre-rapport gouvernemental : les prochaines actions de #YoSoy132 http://bit.ly/S5xkV1

Il faut tout de même remarquer que le mécontentement n'est pas général. Certains ont accueilli avec joie le décision du Tribunal Electoral Fédéral. Noel Pinacho (@NoelPinacho) [es] est l'un de ceux-là :

@NoelPinacho: Se demostró una elección limpia ante el #TEPJF. Muchas felicidades a @EPN, quien fue declarado oficialmente Pte. electo de México. [sic]

@NoelPinacho [es]: Il était clair que l'élection était honnête avant l'intervention du #TEPJF (Tribunal Electoral Fédéral). Félicitations à @EPN (Enrique Peña Nieto) qui a été déclaré officiellement Président Elu du Mexique.

De la même manière, Maximiliano Trejo G (@Max_Trejo_G) [es] a dit :

@Max_Trejo_G: Al resolver el TEPJF el recurso de impugnación dictando sentencia inapelable, confirma el triunfo de @EPN felicidades al Presidente Electo [sic].

@Max_Trejo_G [es]: Le Tribunal Electoral Fédéral a mis fin à la contestation par un verdict sans appel et confirme le triomphe de @EPN (Enrique Peña Nieto). Félicitations au Président Elu.

Le Tribunal Electoral Fédéral a publié les résultats définitifs des élections présidentielles mexicaines de 2012. Dans les jours qui viennent, le President Felipe Calderón devra rendre son rapport annuel devant le Congrès, comme le veut la Constitution. Il quittera ses fonctions de 1er décembre 2012.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site