Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Etats-Unis : Radio Marti met en vedette une star cubaine de films X

Les émissions de la station de radio Radio Martí, basée à Miami,  financée par le gouvernement américain, visent généralement à mettre en évidence les vertus de la démocratie libérale et de l'économie de marché. Mais la diffusion récente d'un entretien avec la star de films cubains pour adultes Angelina Castro [NSFW] a montré que la station est devenue plus qu'un simple moyen de fournir des informations “impartiales” aux Cubains.

“Ronald Reagan avait créé Radio Martí [financée par les contribuables] en 1983, pour promouvoir la liberté et la démocratie, mais le programme … mettant en vedette Angelina Castro ne traitait que de sexe,” a écrit Along the Malecon sur l'émission.

Image provenant du site AngelinaCastroLive.com

S'exprimant sur 1800 Online, une émission animée par Juan Juan Almeida et Lizandra Díaz Blanco et généralement consacrée aux initiatives liées à Internet et au journalisme citoyen à Cuba, Angelina Castro a décrit comment elle a commencé à faire des films pour adultes pour payer ses prêts étudiants après son diplôme universitaire. Elle est rapidement tombée amoureuse de ce travail et est depuis devenue une célèbre star du porno et productrice à Miami, une plaque tournante importante pour le cinéma et les sites web pour adultes aux Etats-Unis. L'actrice a longuement parlé de son désir de “casser les stéréotypes” autour de cette industrie en montrant au public que jouer dans des films pour adultes est “un métier comme un autre.” Bien que la pornographie soit illégale à Cuba, Almeida a remarqué que la pornographie informellement produite à Cuba était à la hausse en ligne. A. Castro, qui a quitté Cuba pour les Etats-Unis à l'âge de douze ans, a encouragé les Cubains désireux de travailler dans l'industrie de la pornographie à la contacter par le biais de son site Web…

Les blogueurs des deux côtés du détroit de Floride ont réagi au programme avec indignation. Bien que rejetant catégoriquement la mission de Radio Marti, Norelys Morales Aguilera, un journaliste et blogueur de l'état à Santa Clara, Cuba, a été profondément choqué par le programme :

Parecía que la maquinaría de propaganda yanqui había utilizado todas las técnicas y todos los argumentos imaginables para intentar inspirar a los cubanos un disgusto hacía su Revolución y el deseo de emigrar. Faltaba lanzar la idea de que uno puede soñar con prosperar en el paraíso norteamericano donde se puede disfrutar la “libertad” de convertirse en “estrella” de la industria pornográfica.
[…]
Voice of America toma generalmente precauciones para no ensuciar la imagen del gobierno que representa oficialmente, pero su sucursal que derrocha anualmente millones para intoxicar inútilmente las ondas radiofónicas, rompió las reglas para estimular algo que ni se promociona en las radios comerciales.

Il semblait que la machine de propagande yankee avait utilisé toutes les techniques et tous les arguments imaginables pour faire en sorte que les Cubains ressentent du dégoût envers la Révolution et le désir d'émigrer. Mais ils n'avaient pas encore essayé [de lancer] l'idée que l'on pouvait rêver de prospérer dans le paradis de l'Amérique du Nord où l'on peut profiter de la “liberté” de devenir une “star” de l'industrie pornographique.
[…]
La radio “La Voix de l'Amérique“[fr] prend généralement des précautions pour ne pas ternir l'image du gouvernement qu'elle représente officiellement [le gouvernement américain], mais le bureau qui alloue des millions de dollars chaque année pour contaminer inutilement les ondes radio, enfreint les règles afin de stimuler quelque chose qui n'est pas encore promu à la radio commerciale.

Sur Diario de las Américas, Angel Cuadra a qualifié la discussion et le sujet dans son ensemble de “dégoûtant”, déplorant le fait que la conversation ait été diffusée aux Cubains de l'île. Il a écrit :

Porque estimamos que para ese tipo de mensaje no se han asignado los fondos para esa importante emisora, sino para llevar a los cubanos el recado edificante de libertad, ética cívico-patriótica y los valores positivos que la democracia propicia…

Nous devons présumer que [le gouvernement fédéral] n'a alloué les fonds pour cette importante station que pour apporter aux Cubains un message inspirant la liberté, l'éthique civile et patriotique ainsi que les valeurs positives que favorise la démocratie …

Luis Díaz, animateur de TeleMiami de Buenas Tardes, Miami, a également mis en doute l'opportunité d'inviter Mme Castro à parler dans ce programme. Aux États-Unis, le blogueur cubain et érudit Emilio Ichikawa a rejeté ces critiques:

Si lo que Díaz quiere es una opinión y no otra cosa, pues me parece que el programa de RADIO MARTI con la actriz Angelina Castro resultó más transparente y sano para las mentes de los compatriotas que el mareo pedagógico que él realizó hoy en su programa…
[…]
En cuanto a las repercusiones que todo esto pueda tener para la libertad de Cuba, obviamente creo que es más emancipadora la sonrisa y el sentido del humor de Angelina Castro que una crítica televisiva sin objetivos claros como la propuesta por Díaz.

Si ce que Diaz veut, c'est une opinion et rien d'autre, alors il me semble que le programme de Radio Marti, avec l'actrice Angelina Castro était plus transparent et plus sain pour l'esprit de nos compatriotes que la nausée pédagogique qu'il produit sur son programme aujourd'hui …

[…]

En ce qui concerne les répercussions que tout cela peut avoir pour la liberté à Cuba, évidemment, je pense que le sourire et le sens de l'humour d'Angelina Castro sont plus libérateurs que la critique télévisée sans objectifs clairs, que Diaz a donnée.

Bien que Ichikawa n'ait pas été le seul à défendre Online 1800 et Mme Castro, les vives critiques de plusieurs voix dans la communauté cubaine de Miami ne semblent pas avoir poussé la station à retirer l'entretien du 1 août de son site Web. Les lecteurs intéressés peuvent télécharger l'enregistrement de l'interview ici.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site