Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bahreïn : Un imam sunnite muté pour son opposition à la construction d'une église catholique

Des internautes ont rapporté que le ministre de la Justice et des Affaires islamiques du Bahreïn, Cheikh Khaled bin Ali al-Khalifa, a ordonné le transfert immédiat de l'ecclésiastique sunnite Adel Hassan AlHamad, de l'une des grandes mosquées de Riffa à une autre mosquée, à Tubli.

Depuis, différentes campagnes ont été lancées sur Twitter pour sympathiser avec cet imam, attribuant le transfert à l'un de ses derniers sermons du vendredi dans lequel il a ouvertement critiqué la construction d'une nouvelle église catholique romaine à Awali, sur un terrain octroyé par le monarque.

Dr Adel AlHamad in conference organized by AlEslah Society

Le prédicateur Adel AlHamad lors d'une conférence organisée par la Société AlEslah. Crédit photo : muntada.aleslah.org

Dans le sermon,  AlHamad a décrit le don de terrain et la permission accordée de construire une  église  comme “pro-chrétien” et “une tentative de plaire aux nations occidentales “. Il a exhorté les fidèles à exprimer leur opposition, en leur rappelant qu'ils ont déjà établi une “ligne rouge quand il s'agit de la direction de ce pays” (en référence à leur position face aux soulèvements de 2011) alors que la “religion de rectitude d'Allah est supérieure et mérite leur soutien”. Il a averti que “Le silence dans de tels cas pourrait entraîner des conséquences divines” (Audio – arabe)

AlHamad était l'un des 68 dignitaires religieux sunnites qui ont signé une déclaration publique [capture d'écran de l'article du journal qui a publié la déclaration ci-dessous] contre la construction de l'église et contre le fait que Bahreïn devienne le siège du Vicariat de L'Eglise catholique romaine.

La déclaration  fait appel à « ceux qui sont responsables de l'ordre sur cette terre de retirer la subvention et l'autorisation, pour le meilleur intérêt de la population ». AlHamad a ajouté :

“Préserver cette religion et ses rites et rejetter le polythéisme et ses manifestations sont nos devoirs envers Dieu.”

Public Statement Published in Akhbar AlKhaleej

Les réactions aux nouvelles du transfert du Dr Alhamad variaient sur Twitter. L'ancien député Hamad AlMohanadi demande [arabe] :

عادل حسن الحمد : احد الخطباء المتميزين وهو امام وخطيب جامع النصف بالرفاع اكثر من ٢٥ عاما تم نقله الى جامع بتوبلي ٠ هل هذا بطلبه او برضاه ٠٠؟
@HamadAlmohanadi: Adel Hasan AlHamad qui est l'un des dignitaires religieux, imams et prédicateurs phares de la grande mosquée AlNusuf à Riffa depuis plus de 25 ans a été déplacé dans une mosquée à Tubli. Était-ce à sa demande et avec son consentement ?

Tubli, où Cheikh AlHamad sera transféré, est considérée comme une zone principalement  chiite à l'inverse de Riffa qui est dominée par les sunnites. Jamal Ibrahim AlNajem tweete :

من أجل خطبة عن #أكبر_كنيسة_في_الخليج وله في الرفاع الشرقي أكثر من ربع قرن ، يُنقل د.عادل الحمد إلى منطقة شيعية ب#البحرين #كلنا_عادل_حسن
@jnagem: Pour son discours sur la plus grande église dans le Golfe et, après avoir passé plus d'un quart de siècle à Riffa Est, le Dr Adel AlHamad est muté dans une zone chiite à Bahreïn ! Nous sommes tous Adel Hassan !

L'ancien parlementaire Mohammed Khalid exprime également ses préoccupations au sujet du transfert :

نقل الشيخ د.عادل الحمد الى جامع آخر ظلم في حقه والسُنة وبالون اختبار لأمرٍ أكبر من هذا سوف يُشكل صدمة للشارع السُني..فترقبوا
@boammar: Le transfert du Dr Adel AlHamad à une autre grande mosquée est une injustice contre lui et les sunnites et un ballon d'essai pour quelque chose de plus grand, qui va bientôt choquer la communauté sunnite. Soyez prêts.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site