Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : La police saccage l'historique marché du livre d'Alexandrie

Les Egyptiens se sont réveillés le 7 septembre avec la nouvelle de la destruction par le ministère de l'Intérieur des librairies et kiosques de vendeurs de livres sur les trottoirs le long de la rue du prophète Daniel à Alexandrie. Le raid, advenu à l'aube, a provoqué la colère des internautes contre les Frères musulmans, qui, selon eux, mènent une guerre contre la culture.

Les forces de sécurité ont détruit les kiosques et les livres, causant des dégâts à des collections dont la valeur est inestimable et d'une grande richesse culturelle.

Shadia Metwally proteste contre cette descente policière [ar] :

غلط الاعتداء علي مكتبات منطقة النبي دانيال وتترك أرصفة اخري عليها شاي وقهوة وكراسي بالية دي مكتبات وفيها ثروة ثقافية ‎‫#النبي_دانيال‬‏
@shadiametwally: C'est une erreur que d'attaquer les librairies dans la zone prophète Daniel en  laissant les échoppes de thé et de café avec leurs vieilles chaises sur les routes environnantes. Ces librairies abritaient une richesse culturelle

Schehrazade est préoccupé pour les étudiants qui sentiront un pincement au cœur :

@_Schehrazade: Je ne peux pas imaginer comment les étudiants pauvres seront désormais en mesure de payer leurs livres. C'est sérieusement un acte très malveillant.

What is left of Hameedo's bookshop on Prophet Danial Street in Alexandria

Ce qui reste de librairie Hameedo sur la rue Prophète Daniel à Alexandrie après le raid de la police. Photo partagée par Heba Farooq sur Twitter

Heba Farouk Mahfouz explique :

كشك عم رجب حميدو رغم أنه في ممر خاص ومش ع الشارع، ورغم حصوله ع ترخيص من 34 سنه قامت الداخليه بتدميره ‎‫#النبي_دانيال‬‏ ‎http://pic.twitter.com/DRiSLckf
@HebaFarooq: Le kiosque de Rajab Hameedo était sur une voie privée, et non pas sur la rue, et bien que détenteur d'un permis depuis les 34 dernières années, il a été détruit par le ministère de l'Intérieur

Elle partage cette photo, à droite, de la destruction.
Waleed a tweeté :

#النبي_دانيال‬‏ قطعتوا عيش بائعي كتب بسطاء وحرمتم القراء البسطاء من مصدر سعادتهم، فيه أغبى من كدة؟!؟
@WilloEgy: Vous avez détruit les moyens de subsistance de simples fournisseurs et privé les pauvres de lecture ainsi que de leur quête du bonheur. Y-a-il rien de plus stupide que cela?

Et Wael Barakat plaisante:

يعني بعد كده بيع الكتب هايبقي زي بيع الخدرات و هانروح نشتري الكتب جوه شرايط الفديو
@Wael_Barakat: Est-ce à dire que la vente de livres sera désormais comme la vente de drogues, et que nous irons acheter des livres dissimulés à l'intérieur de boites de cassettes vidéo ?

Ahmed Elsawy demande :

طب والراجل أبو كشك أزرق اللي علي اول الشارع اللي كنت بشتري من عنده ديما,وديما الاقيه بيصلي هدوله هو كمان كشكه؟طيب ‎‫#النبي_دانيال‬‏
@Ahmed_Elsawy: Qu'en est-il de l'homme du kiosque bleu où j'avais l'habitude de toujours acheter ? J'avais l'habitude de toujours le trouver en train de prier. Pourquoi ont-ils détruit son kiosque aussi ?Beaucoup ont ouvertement attribué l'attaque contre les livres aux Frères musulmans, dont Mohamed Morsi, le nouveau président de l’Égypte est désormais membre.

Anas Abdelazeem rétorque:

تصوير ازالة اكشاك الكتب في ‎‫#النبي_دانيال‬‏ باعتباره هجمه اخوانيه ضد الثقافيه سخيف لانه وضع متكرر
@anasabdelazeem: Considérer la destruction des livres sur la rue  du prophète Daniel comme une attaque des Frères musulmans contre la culture est ridicule parce que c'est un incident récurrent

Pour plus de réactions sur Twitter, utilisez ce hash tag [Ar].

Ahmed Rock Ahmed partage des photos prises après le raid sur sa page Facebook.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site