Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Libye : Les salafistes déclarent la guerre aux sanctuaires soufis

Les sites religieux et le patrimoine du soufisme de Libye sont menacés par les salafistes. Ces islamistes ultra-conservateurs s'en prennent aux importants sanctuaires et bibliothèques soufis dans les villes de Zliten, dans le nord-ouest, et de Misrata, ainsi que dans la capitale Tripoli. Ces destructions, dénoncées par l'UNESCO, ont scandalisé les Libyens.

Selon les termes du communiqué de presse de l'ONU :

Ces sites sont vénérés par le soufisme, une branche de l'islam réputée pour sa modération mais considérée comme hérétique par certaines formes de la foi musulmane.

Sur Facebook, le photographe Abdullah Doma partage des images d'une manifestation à Benghazi contre les attaques de mosquées et sanctuaires soufis et la profanation de tombeaux.

Sur la photo ci-dessous [en arabe], on lit :

Non à la destruction et à la démolition ; non aux autodafés de livres ; non à l'extrémisme ; non aux fatwas saoudiennes [édits religieux].

et sur la deuxième affiche :

Non au wahhabisme. On est en Libye, pas en Afghanistan

Benghazi protestors angry at the desecration of tombs

Manifestants à Benghazi contre les profanations de tombeaux. Photo publiée par Abdullah Doma sur sa page Facebook

Une autre photo [ci-dessous], de la même manifestation, montre une jeune femme brandissant une affiche qui dit :

Laissez les vivants et les morts en paix !

A woman protestor in Ben Ghazi holding a sign which reads Leave the dead and the living alone!

Une manifestante à Benghazi demande qu'on laisse tranquilles les morts comme les vivants. Photo publiée par Abdullah Doma sur sa page Facebook

Sur YouTube, Kalam Research partage une série de vidéos documentant les dégâts. Dont celle-ci [son auteur n'autorise permet pas de l'intégrer], qui montre la destruction de la mosquée Sidi Abdussalam à Zliten, photographiée le 24 août 2012.

La vidéo montre des déprédations généralisées à la mosquée, avec des dégâts à la façade et la destruction de ses piliers et du dôme depuis l'intérieur. La mosquée est la dernière demeure d'un savant soufi du 15ème siècle, et la bibliothèque historique qui y était rattachée renfermait des ouvrages d'une valeur inestimable, partis en fumée lorsque les attaquants ont incendié la bibliothèque.

Une autre vidéo montre la profanation du tombeau de Sidi Al Makari, dans la rue Sha't à Tripoli, des images datant également du 24 août.

Une troisième vidéo détaille la destruction de Zawiyat Blat, aussi à Zliten.

Et encore cette vidéo de la profanation des tombeaux ottomans Qaramanli : la famille de Yusuf Pasha Qarmali rue Sha't à Tripoli.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site