Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Grève de la faim et sit-in à Hong Kong contre un nouveau projet éducatif national

(Billet d'origine publié le 3 septembre 2012)

Le lundi 3 septembre 2012 était le jour de la rentrée des classes à Hong kong après les longues vacances d'été. Pourtant chez les étudiants, les enseignants et les parents, l'humeur n'est pas à la réjouissance au commencement de ce nouveau trimestre. Trois élèves d'une école primaire militants pour Scholarism, un groupe opposé à  la mise en place du controversé programme national d'éducation, ont commencé le 30 août, une grève de la faim de trois jours alors que des manifestants les soutenant campaient devant le siège du gouvernement. La grève de la faim s'est achevée le 2 septembre, depuis dix volontaires, enseignants et parents, ont pris le relais, cette fois pour une durée illimitée.

Vous trouverez ci dessous une traduction partielle de la déclaration annonçant cette grève de la faim de Scholarism (via la page Facebook Inmediahk.net [en chinois]):

Scholarism's hunger strike statement, via Facebook.

Le manifeste de la grève de la faim de Scholarism, via Facebook.

我們清楚知道生命有多可貴,但我們更清楚我們的下一代不可成為傀儡,我們渴望他們能夠有自己的思考和自己的情感。如今我們放下最基本也是最需要的,不是愚昧,是我們已無計可施了。包圍中聯辦、追擊吳克儉、九萬名市民遊行、擺設街站收集十萬個簽名、追擊候選人、長征……一切一切我們都嘗試了,但政府仍然充耳不聞,「卑鄙是卑鄙者的通行證,高尚是高尚者的墓誌銘」,政府的卑鄙我們看到了,但我們絕不可允許他的通行,我們絕不可低頭,我們堅持信念,要求撤回國民教育科。

為了思想自由,情感自由,為了下一代,為了香港的明天,我們自願絕食,堅決不已。撤回洗腦國民教育課事不宜遲,梁振英政府必須站出來回應訴求,面對民意,你責無旁貸。

Nous connaissons parfaitement le prix de la vie mais en même temps nous ne voulons pas que la génération prochaine soit constituée de marionnettes. Nous voulons qu'elle garde sa liberté de penser et de ressentir. Nous mettons de côté nos besoins élémentaires, non pas par stupidité, mais parce qu'il n'y a pas d'autres moyens pour avancer. Nous avons essayé de bloquer le Bureau de liaison du Gouvernement Populaire Central à Hong Kong, de “coincer”  Eddie Ng Hak-kim (chef du bureau de l'éducation), plus de 90.000 personnes sont descendues dans la rue et plus de 100.000 signatures de soutien ont été obtenues.

Nous avons obligé les candidats au conseil législatif à prendre position et lancé la longue marche…Nous avons tout essayé mais le gouvernement n'entend toujours pas notre voix. “La bassesse est la pratique des esprits médiocres ; la noblesse est l'épitaphe des esprits nobles” Nous sommes témoins de la bassesse du gouvernement et ne pouvons l'accepter. Nous ne pouvons pas nous incliner. Nous serons fermes sur nos convictions et demandons au gouvernement de retirer son projet pour l'education nationale.

Pour la liberté de nos pensées et de nos émotions, pour la génération qui vient, pour l'avenir de Hong Kong, nous commençons cette grève de la faim. Le gouvernement ne devrait pas ajourner plus longtemps le retrait de son projet. CY Leung et son administration devraient répondre à nos attentes, à la demande de la population, c'est leur devoir.

Un rassemblement citoyen, pour exprimer son soutien, a organisé un défilé festif et une grande assemblée autour de l'immeuble du gouvernement le dimanche 2 septembre pour exiger que le programme d'éducation nationale soit remplacé par un programme d'éducation civique plus critique. Une vidéo ci dessous prise par Yuiman Fung montre les interventions de divers orateurs lors de cette manifestation nocturne.

 

Dix membres de la coalition ont annoncé à l'assemblée qu'ils allaient entamer une grève de la faim. Ils sont étudiants universitaires, enseignants, ou parents ; un des enseignants, James Hon Lin-Shan, a plus de soixante ans, il a déclaré [en chinois] :

如果輸了這一場仗,甚麼一國兩制,港人治港都會逐漸步向滅亡。我們要誓死堅持!

Si nous perdons cette bataille, nous perdrons notre : Un pays deux systèmes et le gouvernement de Hong Kong par son peuple, nous devons nous battre jusqu'au bout!
A student-teacher concern group took a protest photo against national education in the school campus on the first school day.

Un groupe étudiants-enseignants concernés a pris cette photo de protestation contre le projet dans le campus d'une école le premier jour de la rentrée. Photo via la page facebook de ce groupe

Alors que le gouvernement ne cesse de répéter que le programme d'étude n'est pas fixé et qu'un comité a été mis en place pour l'amender, un document diffusé clandestinement [en chinois] révèle que le Bureau de l'éducation a donné instruction aux enseignants de mettre en place un dossier personnel d'éducation pour chaque étudiant qui servira de référence ultérieure.

Pire encore, un média révèle qu'une école secondaire  a demandé à ses enseignants de signer un engagement de ne pas diffuser les détails  [en chinois] du programme national d'éducation, ce qui ne permettra pas le contrôle de la mise en place du programme par le public.

Le rassemblement citoyen a exhorté enseignants, étudiants et citoyens concernés a s'habiller en noir le premier jour de la rentrée en signe de protestation contre la “liste noire” instituée du fait de la mise en place du nouveau projet éducatif.

Des enseignants et élèves d'écoles primaires se sont regroupés dans des écoles, ont pris des photos témoignant de leur opposition au nouveau programme éducatif national. Après le premier jour d'école, des milliers d'étudiants, d'enseignants et de parents habillés de noir se sont rassemblés autour du batiment du gouvernement pour exiger le retrait du projet. La photo ci-dessous a été prise par un fonctionnaire du gouverment à cinq heures de l'après midi le 2 septembre. Image de la page facebook de Scholarism:

 

IL y avait ce soir là plus de 8.000 manifestants vers 7 heures du soir et Scholarism  poussait plus de citoyens [en chinois] encore à se joindre au “sit-in” nocturne organisé autour de l'immeuble du gouvernement.

Deux grévistes de la faim présentant des malaises hypoglycémiques ont été transportés à l'hôpital.

A panoramic view of the September 3 after school gathering outside the government building. Image from Scholarism on Facebook.

Une vue panoramique de la manifestation du 3 septembre autour de l'immeuble du gouvernement. Image de Scholarism sur Facebook.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site