Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Espagne : Prendre l'avion, toute une aventure chez Ryanair

[liens en espagnol] Ryanair, la compagnie aérienne irlandaise à bas prix et sans aucun luxe est de nouveau au cœur de la polémique. Cette fois en raison de nombreux incidents ces dernières semaines. Le 23 juillet, trois avions de Ryanair ont dû atterrir d'urgence à Valence, étant en manque de carburant. En septembre deux avions ont effectué des atterrissages d'urgence à Madrid, en raison de problèmes techniques de dépressurisation, et un autre à Barcelone, dans ce cas à cause d'une perte de combustible. Le sujet n'a pas laissé les internautes indifférents et a fait l'objet de nombreuses blagues :

@Joanavas: dans quelques heures je monte à bord de  #ryanair. Ravie de vous avoir connus.

 

@mgarnedo: Aujourd'hui je prends l'avion avec #ryanair, demain j'actualise la rubrique loisirs de ma page @linkedin, j'ajoute sports à risque #wishmeluck

@Lausfdez: Aujourd'hui j'avais deux options, rester tranquillement au lit ou aller à l'aéroport. J'ai choisi de prendre des risques. #Ryanair

@Txemitta: #ryanair les la nova loteria… Saps de quin aeroports despegues pero no on aterreras…

@Txemitta#ryanair c'est la nouvelle loterie… tu sais de quel aéroport tu décolles, mais pas celui où tu atterris…

Avión de Ryanair «decorado» por Navidad. Foto de la página de Ryanair en Facebook.

Avion de Ryanair «décoré» pour Noël. Photo du site de Ryanair sur Facebook.

Mais Ryanair est-elle une compagnie sûre? Oui, d'après le rapport de l'autorité d'aviation irlandaise. Selon le syndicat espagnol de pilotes Sepla, «[Ryanair] va trop loin dans le concept de low cost, se plaçant toujours dans les limites de sécurité de la législation».

(Ryanair a annoncé qu'elle entreprendrait des actions en justice contre le Sepla en raison de ces déclarations, qualifiées de diffamatoires. De son côté, Soledad Becerril, Défenseur du Peuple Espagnol, engagera une action intentée d'office pour s'assurer que la compagnie ne porte pas atteinte aux normes de sécurité aérienne ni aux droits des passagers).

Cependant d'après Doris Casares et son blog «3viajes al día», le personnel de cabine de Ryanair ne se montre pas très inquiet. Lors d'un vol de Gérone à Madrid, elle a entendu cette annonce :

comme nous savons que vous pensez tous que nous sommes des voleurs, gardez bien votre sac avec vous, au cas où on vous le volerait, et si vous ne nous faites pas confiance vous pouvez allumer les lumières de lecture (…)
si vous en achetez un [billet de loterie], vous pourrez quitter vos vies misérables et ruinées. Même le pilote vient de m'appeler à l'interphone pour me demander un ticket parce qu'aujourd'hui on n'en a pas vendu un seul.

 

 

En réalité, voyager avec Ryanair est souvent tout sauf économique. Si vous achetez sur Internet un vol aller-retour entre deux destinations en Europe, en plus du coût des deux trajets, vous devrez payer 4€ de taxes de retard/annulation de vol, 12€ pour effectuer l'enregistrement en ligne, 50€ pour enregistrer un bagage de 15 kg (60€ pour un de 20 kg) et 12€ de frais administratifs. C'est à dire que Ryanair augmentera le prix initial du billet de 78€ (39€ par trajet).

Si à l'aéroport on constate un excès de poids de bagage, Ryanair vous facturera 20€ par kilo, jusqu'à un maximum de 32 kg. Si vous n'avez pas effectué l'enregistrement en ligne, ou si vous avez oublié d'imprimer votre carte d'embarquement, Ryanair vous imposera une pénalisation de 60€.

Il faut ajouter à cela que Ryanair a reçu plus de 793 millones d'euros de subventions publiques en Europe l'année dernière. Cet argent leur a permis de réaliser, avec des prix bas, 503 millions de bénéfices sur cette période.

Michael O'Leary vestido de torero. Foto del blog banbloodsports.com

Michael O'Leary en toréro. Photo du blog banbloodsports.com

Le théâtral patron de Ryanair, Michael O’Leary, ne semble pas connaître de limites au moment de réduire les frais…et les “privilèges” de ses clients. Après avoir prétendu appliquer un supplément aux personnes obèses, exiger 1€ pour l'utilisation des toilettes, supprimer deux des trois WC pour disposer de plus de sièges, installer ce qu'il appelait des sièges verticaux ou suggérer que les passagers portent eux-mêmes leurs valises jusqu'à l'avion, est venue s'ajouter il y a peu la proposition de faire voler les avions sans co-pilote, et qu'en cas de nécessité ce soit un des membres du personnel de cabine qui se charge de faire atterrir l'avion.

O’Learyne ne tient pas sa langue. Sur le site Internet références, sont publiées quelques-unes des déclarations polémiques de cet individu si controversé :

We don't want to hear your sob stories. What part of ‘no refund’ don't you understand?
(…)
We would welcome a good, deep, bloody recession in this country for 12 to 18 months … It would help see off the environmental nonsense.
(…)
We need a recession. We have had 10 years of growth. A recession gets rid of crappy loss-making airlines and it means we can buy aircraft more cheaply.

«Nous ne voulons pas vous entendre vos pleurnicheries. Quel partie du ‘no refund’ (‘non remboursé) vous ne comprenez pas ?»
(…)
«Nous aimerions qu'il y ait une bonne récession, profonde, sanglante dans ce pays pendant 12 ou 18 mois… Ca aiderait à faire disparaître ces absurdités sur l'environnement.»
(…)
«Nous avons besoin d'une récession. Nous avons eu 10 ans de croissance. Une récession élimine les lignes aériennes merdiques déficitaires, et veut dire que nous pouvons acheter des avions moins chers.»

En 2006 déjà, deux journalistes du programme Dispatches de la chaîne britannique Channel 4 s'étaient infiltrées chez Ryanair, se faisant passer pour des hôtesses de l'air, et avaient filmé toutes sortes d'irrégularités. La vidéo évoque un manque d'entraînement, peu de rigueur quant à l'accréditation du personnel, des arrêts de 25 minutes durant lesquels une correcte révision de l'appareil n'est pas possible, ou même le nettoyage des avions, des horaires exténuants, des salaires dérisoires et des conditions de travail à la limite de la légalité. Sans parler du mépris total pour les clients, ceux qu'on semble considérer stupides du fait de voyager avec cette compagnie. Jugez par vous-mêmes, et espérons que les choses aient changé de manière significative depuis :

http://www.youtube.com/watch?v=S5BLkBeLj_o&feature=related

Pour preuve, la page Facebook de Ryanair, où la plupart des commentaires sont des plaintes de passagers indignés auxquels la compagnie ne prend même pas la peine de répondre. Sans commentaire.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site