Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bangladesh: Lancement de la campagne ‘un milliard se lèvent’

Pour mettre fin à la violence envers les femmes et les jeunes filles une nouvelle journée d'action va être mise en place au Bengladesh le 14 février 2013, avec pour slogan “faire grève, danser, se lever”. L'événement aura lieu à l'occasion du 15ème anniversaire du mouvement V-Day.

Pour marquer cette journée, la campagne un milliard se lèvent a été lancée à Dacca le 13 septembre 2012. Des féministes éminentes et des activistes des droits humains représentant différentes organisations ont pris part à la cérémonie de lancement qui s'est tenue au Goethe Institut de Dacca.

Le mot “milliard” fait référence au milliard de femmes rescapées de mauvais traitements; 160 pays, dont le Bangladesh, ont déjà mis en place de nombreux projets qui convergeront pour le 15ème anniversaire du V-Day.

 

One Billion Rising Logos in different languages including Bangla

Les logos de “Un milliard se lèvent” dans différentes langues, y compris en bengali

V-DAY est un mouvement activiste mondial, et chaque étape de cette campagne a pour objet de mettre fin progressivement aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles. L'écrivaine de théâtre et actrice américaine Eve Ensler, et son organisation V-Day, sont à l'origine de la campagne Un milliard se lèvent.

L'équipe de la campagne et ses partenaires travaillent au Bangladesh pour les mêmes objectifs. Grâce à cette initiative des millions de femmes et d'hommes, dans le monde entier, peuvent dire : “Assez! la fin de la violence, c'est maintenant”. Eve Ensler a produit un court-métrage sur le sujet, dont voici la bande-annonce :

 

Une femme sur trois sur la planète est battue ou violée au cours de sa vie. Selon les statistiques, un milliard de femmes seraient victimes de violence dans leur vie.

V-Day sera déclaré le 14 février 2013 pour que cesse la violence à l'égard d'un milliard de femmes et de jeunes filles. Ce jour-là les femmes n'effectueront pas de tâches pénibles, n'iront pas sur leur lieu de travail, et ne resteront pas chez elles. Ce jour-là elles participeront aux programmes d'activités mis en place pour que cesse la violence.

Au Bangladesh, le lancement de la campagne a été l'occasion de récitals de poésie, de lectures de texte, de gonosangeet (chansons mimées) et de danses. Voici quelques photos de ces activités, avec l'autorisation de  la page Facebook  Un milliard se lèvent au Bangladesh

Quelques responsables lors du lancement de “un milliard se lèvent au Bangladesh”

Dance performance by Shadhona

Danse de Shadhona

Les hommes aussi se lèvent.

Shayan chante sur le comportement des hommes envers les femmes.

La violence faite aux femmes au Bangladesh

Le Bangladesh compte 160 millions d'habitants et le ratio hommes/femmes est de 100 pour 106. Les femmes sont fréquemment victimes de violence et de harcèlement, chez elles et à l'extérieur.

Selon un rapport des Nations Unies sur le Développement Humain, le Bangladesh est le pays qui enregistre le plus grand nombre de viols pour l'Asie du Sud. Statistiquement, ici, une femme sur 1000 est violée. De plus, selon un rapport établi par les autorités de police, 174 691 femmes ont fait l'objet de violence entre 2001 et 2012 (juin), dont des attaques à l'acide, des enlèvements, des meurtres après viols, des trafics, des meurtres, des violences à cause des dots, etc.

Les actions des autorités ne suffisent pas à protéger les femmes de toutes ces formes de violence. ZaZafree écrit dans sont blog Change and be the change (change et sois le changement) [en bengali] :

শুধু সরকারী উদ্যোগে এবং নারীদের নিজেদের মধ্যে সচেতনতা বৃদ্ধিই নারী নির্যাতন রোধে যথেষ্ট নয়। এ জন্য মূলত এগিয়ে আসতে হবে পুরুষকে। নারী নির্যাতন প্রতিরোধের মিছিলে সবার অগ্রে থাকা চাই পুরুষের। নারী নির্যাতিত হচ্ছে পুরুষের মাধ্যমে আর তাই নারী নির্যাতন রোধে পুরুষই পারে সবচেয়ে বড় ভূমিকা রাখতে।

Les seules initiatives du gouvernement et la prise de conscience des femmes ne suffisent pas à empêcher la violence envers les femmes. Il faut que les hommes s'engagent. Les hommes doivent être en première ligne dans les manifestations contre la violence envers les femmes. La plus grande part des violences exercées contre les femmes vient des hommes, et ce sont eux qui doivent jouer le plus grand rôle pour mettre fin à ce problème.

Nazim Farhan Chowdhury dans un tweet :

@nazimfarhan: je me LEVE parce que la violence ne peut engendrer que la violence! #onebillionrisingbangladesh #Bangladesh

Poroma Kanya tweete :

Lancement de @OneBillionRising Bangladesh……le 13. Pourquoi vous levez-vous(#Rising)?

De nombreuses organisations ont rejoint l'initiative, dont Aide et Action, Ain o Salish Kendra, Blast, BNPS, Brac, Fondation Manusher Jonno, Care Bangladesh, Kormojibi Nari, Nijera Kori, TEDxDhaka et Oxfam.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site