Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Colombiens pour 24 heures sans morts violentes

Billet mis à jour le 4 octobre 2012 :

Carlos Eduardo Valdés Moreno, le directeur de l'institut médico-légal et de criminalistique de Bogota [Instituto Nacional de Medicina Legal y Ciencias Forenses], a déclaré 28 cas de décès survenus en Colombie, le 2 octobre, 2012 : “Normalement, le bilan quotidien en Colombie s'élève à 79 morts violentes pour l'ensemble du pays. Nous sommes parvenus à passer de 79 morts violentes en Colombie à 28 seulement, soit 51 décès de moins.”

 

Le 2 octobre, à l'occasion de la Journée internationale de la non-violence, des Colombiens ont lancé un appel pour l'opération 24-0, une initiative citoyenne dont l'ambition est de parvenir à réduire à zéro le nombre de morts violentes au terme de cette journée.

José Ignacio Navas [en espagnol comme les liens suivants] explique l'origine de la célébration de la Journée internationale de la non-violence :

Les Colombiens célèbrent la Journée internationale de la non-violence, fixée le 2 octobre de chaque année par les Nations Unies, par une campagne de 24 heures sans morts violentes.

Cette journée est une manière pour l'organisation internationale, de commémorer le jour anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi, chef du mouvement pour l’indépendance de l’Inde et “pionnier de la philosophie et de la stratégie de la non-violence”.

Le site Web de cette initiative présente l'objectif de la journée : 0 mort violente le 2 octobre :

Aviso 24-0-2

Aviso 24-0

“Notre objectif est d'atteindre 0 mort violente car nous l'avons déjà fait, 0 mort violente pendant 24 heures, c'est possible. Les chiffres de la Police nationale de Colombe l'ont attesté : en 2011, 3 villes ont enregistré entre 7 et 21 jours sans homicide, 29 entre 170 et 298, 757 jusqu'à 364 jours et 333 villes ont enregistré pendant toute une année, soit 365 jours, 0 homicide. Quel bilan voulons-nous avoir en 2012 ? Nous voulons parvenir, dans toutes les villes du pays, à 0 morts violentes pendant 24 heures”

Sur Twitter plusieurs citoyens ont fait le récit en temps réel du déroulement des événements et ont fait part de leur optimisme face à cette initiative.

Le musicien César López (@CesarLopezmusic), l'un des organisateurs de l'initiative, a publié :

@CesarLopezmusic: Nos enfants pourront dire beaucoup de choses sur nous mais jamais que nous n'avons pas essayé. @24_0 @24_0Guatemala @240puertorico

L'actrice Carolina Guerra (@carolinaguerram) a fait part de son souhait :

@carolinaguerram : RIEN QU'AUJOURD'HUI #24-0

Tuti Furlan (@TutiFurlan) a écrit :

@TutiFurlan : Aujourd'hui, plutôt que d'exiger la paix (#Paz) je dois m'assurer que je la donne bien, que je la vis et que je la soutiens dans chacune de mes actions ! @24_0

La ville de Bogota a été le théâtre d'un événement auquel ont participé de nombreux musiciens et artistes colombiens et étrangers et qui a été diffusé en streaming. On peut suivre l'étiquette #yocuidolavida [je préserve la vie] pour suivre les avis et les récits de cette journée.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site