Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Guatemala : Des soldats arrêtés pour les meurtres de Totonicapán

Le blogueur Nic Wirtz pense que l'arrestation de huit soldats après les affrontements à Totonicapán – qui avaient fait au moins 8 morts parmi des indigènes qui manifestaient – est “le premier test de la politique de la main tendue du président guatémaltèque Otto Pérez Molina pour rétablir la loi et l'ordre”.

Pérez Molina a fait campagne en promettant d'utiliser l'armée, dont il est un général à la retraite, pour aider à lutter contre le narco-terrorisme et la violence aléatoire qui y est associée dans le pays. Au lieu de cela, la remilitarisation du Guatemala, faite de barrages routiers mixtes composés de militaires et d'agents de la Policía Nacional Civil (police nationale civile ou PNC), un spectacle ordinaire, a ramené des souvenirs de la guerre civile d'il y a 36 ans, où la brutalité de l'état était une réalité quotidienne.

Pour lire plus : Americas Quarterly.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site