Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Espagne : Les perles du ministre de l'Education

Le ministre de l'Education, de la Culture et des Sports espagnol, José Ignacio Wert, a provoqué diverses polémiques en moins d'un an écoulé depuis sa nomination. Ce n'est pas sans raison qu'il est le ministre le plus impopulaire du gouvernement. Il y a quelques semaines, au cours d'une séance parlementaire, alors que les partis nationalistes relançaient la controverse sur l'indépendance de la Catalogne, Wert s'est adressé en ces termes au député Francesc Vallès :

Notre intérêt est d'espagnoliser les élèves catalans et qu'ils se sentent aussi fiers d'être espagnols que d'être catalans.

 

Suite à cette phrase ont été publiées sur Twitter les étiquettes #wert y #EspañolizarEs, en tête des tendances le jour-même de leur lancement :

@ElPolisemico: #EspañolizarEs tuer des taureaux, être fier de la Pantoja, laisser libre cours à la corruption et réprimer des manifestations

@melycamento#EspañolizarEs crier “Yo soy español español” porter le drapeau de l'Espagne sur son polo, ceinture et bracelet et ensuite frauder le Fisc. #OLÉ

@ElExpecial : DERNIERE HEURE : Le ministre Wert sera chargé du changement d'horaire le 28 octobre : à 2 heures du matin on sera en 1939.

Rocky Horror soulève une question réaliste :

@helenanito: Espagnoliser les Beatles en chantant “All I need is work”

El Ministro de Educación español, José Ignacio Wert. Foto del blog Cinereverso.org

Le ministre de l'Education espagnol, José Ignacio Wert. Photo du blog Cinereverso.org

 

Dans une Espagne de plus en plus déprimée et qui subit des coupes budgétaires importantes dans tous les domaines sociaux, l'Education est un sujet sensible. Dans le budget de l'année 2012/2013, l'Education a souffert d’une restriction de presque 22%, alors que l'entrée en vigueur en septembre des augmentations de la TVA a engendré une hausse de 17% des prix du matériel scolaire, passant du taux le plus faible (4%) au taux général (21%). Même si la TVA de 4% est maintenue sur les manuels scolaires, le budget des aides pour l'achat des manuels a été réduit de 70%, ce qui implique que beaucoup de familles doivent désormais assumer cette dépense. Les aides attribuées pour la cantine et le transport scolaire, ainsi que les bourses, ont également été diminuées.

Le ministre affirme que le nombre d'élèves par classe n'a pas été augmenté, mais qu'il a été « flexibilisé de 20% ». Et il considère que le changement est bon pour les enfants :

Car il faut prendre en compte le fait qu'en plus d'apprendre, les enfants se sociabilisent à l'école, ils communiquent avec les autres, ont des expériences formatives différentes… qui sont difficiles à avoir si le nombre d'élèves est très faible.

 

Il déclare également qu’ « il n'est pas certain que les bourses aient diminué », alors qu'en réalité le budget destiné à ces aides a été réduit de 185 millions d'euros. Concernant l'augmentation des taxes universitaires, le ministre a affirmé :

Les familles n'ont pas les moyens de faire face au paiement de ces taxes? Evidemment, on peut citer des cas, mais ne pas avoir les moyens, je repose la question, qu'est-ce que cela veut dire ? qu'elles ne veulent pas consacrer, eh, des moyens à ceci au détriment d'autres possibilités d'utiliser les ressources à d'autres choses.

Face à la dégradation du système éducatif, le Syndicat Etudiant a convoqué une grève de 72 heures les 16, 17 et 18 octobre derniers, mouvement auquel s'est ajoutée la Confédération des Pères et Mères d'élèves (CEAPA). Le ministre a qualifié les parents d'« irresponsables », et a critiqué la CEAPA en raison de leur soutien à la grève :

le fait qu'une association de pères et mères [se joigne à cette grève est] insolite et franchement contraire à l'obligation des parents d'apporter la meilleure éducation à leurs enfants

 

Car selon le ministre :

il s'agit d'une grève politique inspirée par une prétendue extrême gauche des plus radicales et antisystème.

 

Suite à ces déclarations, le blog De mamas & de papas du journal El País a publié une lettre de Cecilia Jan intitulée  «Cher ministre Wert…»:

Manifestación de padres en el mes de junio. Foto de Arriel Domínguez en arainfo.org.

Manifestation de parents au mois de juin. Photo d'Arriel Domínguez sur arainfo.org.

Je me présente, je suis une des mères radicales extrêmistes et antisystème qui a décidé de ne pas emmener ses enfants à l'école demain. (…)

Monsieur Wert, ça suffit. Ca suffit de nous traiter comme des imbéciles en nous donnant des conseils tels que “réutilisez les livres” si vous ne pouvez pas les payer. Comme si on n'y avait pas pensé. Comme si c'était toujours faisable. Et avec des euphémismes tels que “le nombre d'élèves par classe n'augmente pas, il se fléxibilise”. (…)

Assez de réduire les budgets dans le professorat. Assez de discriminer ceux qui sont à la traîne. Assez de favoriser les inégalités en réduisant les bourses et en augmentant les taxes. Si cela vous intéresse réellement d'améliorer la compétitivité des futures générations et de nous faire perdre la place de numéro un en termes d'échec scolaire en Europe (…)

 

Ou comme dit San Tiago sur Twitter:

@San_Tiago : On supprime 40% des aides à mon fils autiste et c'est moi l'irresponsable, parce que je l'emmène à des manifs et qu'on participe à des grèves http://alasombradeltomate.es/2012/10/18/ministro-wert/ …#ParemosLeyWert

 

Pourtant, alors qu'il a réduit les budgets dans tous les domaines de la culture, de l'éducation et des sports, le ministre a annoncé en juin la création d'une commission du travail pour élaborer un Plan National de Développement et de Protection de la Tauromachie qui consacrera une quantité encore méconnue à promouvoir et subventionner des associations taurines. Ce soutien à la tauromachie a valu au ministre le titre de « Connard de la Semaine », accordé par le magazine El Jueves, et ce commentaire de CorrePayo, Lapoli

ETANT DONNÉ LES COMPÉTENSES (sic) DE CE MINISTRE JE PROPOSE QU'IL SOIT NOMINÉ  POUR LE PRIX DE CONART DE L'ANNÉE ! PS: PARDON POUR LES FAUTES MAIS JE SUIS ASSIS AU FOND ET AVEC MES 50 CAMARADES DEVANT JE NE COMPRENDS PAS TOUT ^^

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site