Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La “plage artificielle” de Hong Kong va détruire plus de 200 habitats côtiers

En dépit de la forte opposition des écologistes et de citoyens inquiets, le gouvernement de Hong Kong persiste dans son projet de construction d'une plage artificielle qui va détruire plus de 200 habitats côtiers. Sur la plage de boue de Lung Mei, l’hippocampe de Kuda, déjà en voie de disparition, fait partie des espèces qui vont être affectées.

Beaucoup pensent que le projet de plage artificielle qui coûtera aux contribuables 280 millions de dollars de Hong Kong va asseoir les intérêts des promoteurs locaux. Il a, en effet, été révélé que le long du nouveau littoral, ces derniers ont acheté de grands terrains pour la construction d'hôtels avec spas, d'appartements de villégiature et d'autres attractions touristiques.

Plus de 200 habitats côtiers vont disparaître

Hippocampus or the Sim Fish. One of the endangered species discovered at Lung Mei mud beach. Photo used with permission from inmediahk.net.

L'Hippocampe de Kuda, l'une des espèces en voie de disparition découverte sur la plage de boue de   Lung Mei. Photo utilisée avec l'aimable autorisation de inmediahk.net.

Afin d'empêcher le gouvernement de procéder à l'adjudication définitive de cette construction, une coalition formée de groupes écologistes locaux a organisé plusieurs manifestations pour l'inciter à adopter un projet alternatif, tel que la construction d'une piscine à proximité plutôt que de détruire le littoral naturel.

Dans leurs revendications du 12 octobre 2012 était répertorié un certain nombre de solides arguments :

200米天然海岸線,有200多種海岸生物,生態價值絕非低!被發現的具保育價值的物種,並非如顧問報告補充資料所說的只得3種,而是多達18種!工程除了摧毀龍尾海岸生物,搬遷生物過程亦可能為附近接收生物的地方構成大災難。

Le littoral naturel qui mesure 200 mètres et abrite plus de 200 habitats est d'une très grande valeur écologique. Le rapport d'impact  environnemental du gouvernement affirmait que seules trois espèces marines se devaient d'être protégées. Mais les internautes du Forum Hong Kong Wildlife ont découvert 18 inestimables animaux marins. Non seulement la construction détruira le littoral mais affectera aussi l'écologie des proches marécages.

當局的所謂諮詢,全是只諮詢大埔區議會!但卻指新界北的居民也很需要此人工沙灘,理據何在?何不優化馬鞍山烏溪沙的渡頭灣海灘,讓全港唯一港鐵直達的沙灘,立即成為刊憲泳灘?

La soi-disante consultation publique s'est uniquement bornée à la consultation du Conseil de district de Tai Po. Rien ne permet d'affirmer que les résidents des nouveaux territoires du Nord-Est ont demandé cette plage artificielle. Le gouvernement peut améliorer les deux plages de sable existantes à Wu Kai Sha et à Du Tou Bay, situées dans le même district et accessibles par le métro.

Members for the Taipo District council raised their hand in support of the artificial beach project. Photo used with permission from inmediahk.net.

Les membres du Conseil de district de Tai Po ont levé la main en soutien au projet de plage artificielle. Photo utilisée avec l'aimable autorisation de  inmediahk.net.

Lung Mei Coastline Education Center (Centre d'éducation du littoral de Lung Mei), une association qui se consacre à la protection de la plage de boue, estime que le projet artificiel a violé la Convention des Nations Unies sur la biodiversité biologique. L'hippocampe de Kuda a été répertorié par l’Union internationale pour la Conservation de la Nature comme une espèce en voie de disparition tout comme le requin-baleine.

De plus, ce même groupe a souligné que la qualité de l'eau près de la plage de Lung Mei était impropre aux bains de mer :

龍尾對出船灣海,原來有一半地方(約二平方公里)之前是泥石傾卸區。距離龍尾灘只有約500米。雖然已經停用,但當中累積了可能由50年代起,急速城市化發展及沙田、大埔新市鎮發展帶來的固體及液體廢料及廢棄泥石,當中是否包括棄置瘀泥、已受管制的舊建築物料如石棉,或其他釋放有毒物質如重金屬度等,都己是無從稽查,這些潛在的有害物質對人類健康構成的極大風險。

La mer près de Lung Mei a été autrefois une décharge de gravats et d'autres déchets générés par la construction. La zone fait environ 2 km²  et se trouve juste à 500 mètres de la plage de boue. Bien qu'on n'y déverse plus rien, les déchets issus de la construction des nouvelles villes en développement de Shatin et Tai Po depuis les années 50 pourrait s'avérer nocifs tels l'amiante et autres matériaux toxiques comme les métaux lourds. La santé des nageurs est donc en danger.

Qu'est-ce que la vraie beauté ? 

Pak, un plongeur expérimenté et un reporter citoyen pour inmediahk.net, a critiqué le système de valeur des décideurs:

南中國潛水俱樂部的潛水教練 Rob Christie曾經在CNN訪問時提過:「香港沒有世界級的潛水環境,但卻充滿了挑戰性與海底美景。」

龍尾灘發現的海星、管海馬等珍貴海洋生物,正好說明這位教練口中所描繪的香港海域神奇之處﹣﹣一個看來是污染的地方,卻潛藏令人驚嘆的美境。然而,渴望當曝發戶的權貴、獻媚的決策者,卻看不到這些寶藏,要把原生的資源掩蓋,大搞膚淺人工工程,繼續炒地皮和炒樓的發展模式。
正如一眾環保團體指出,保育與發展並不矛盾,若把汀角東紅樹森到龍尾發展為保育區,它所帶動的教育、旅遊與環境價值,是難以估計、而且不斷增值的,因為這些生態資源只會越來越稀有,越來越讓人珍而重之。
為什麼我們要把「美」想像為人造的假沙灘?把旅遊消費想像為沙灘旁玻璃屋喝紅酒?而不是與自然接觸,感受奇妙的生物世界?

Rob Christie du Club de plongée de la Chine du Sud a un jour dit  à un reporter de CNN que “Hong Kong n'avait pas de site de plongée classé au niveau mondial mais que cela représenterait un défi d'en avoir un et que, par ailleurs, il y avait là de merveilleux paysages”.

Le fait que des étoiles de mer et des hippocampes de Kuda aient été découverts à Lung Mei prouve combien fantastique est notre mer  – une zone apparemment polluée mais avec de stupéfiants paysages si vous prenez la peine de les découvrir. Cependant, la puissante élite qui ne cherche qu'à s'enrichir et les décideurs qui ne cherchent qu'à lui plaire, ne peuvent voir les vrais trésors qu'elle recèle. Ils veulent faire disparaître ces ressources naturelles sous des constructions artificielles et faire, grâce au développement immobilier, des profits.

Comme ceci a été souligné par les groupes écologistes, développement et conservation ne sont pas nécessairement en conflit. Si le gouvernement préserve Lung Mei et le proche marécage de Dong Kwok, ces lieux auront une valeur inestimable pour l'éducation, l'environnement et le tourisme – la faune et la flore marine étant actuellement en voie de disparition – et la zone protégée sera, par conséquent, sans prix.

Pourquoi percevons-nous de “la beauté” dans une plage artificielle ? Pourquoi imaginons-nous des activités touristiques tels que prendre un verre de vin rouge devant une baie vitrée près d'une plage de sable ? Pourquoi ne pouvons-nous pas nous rapprocher de la Nature et apprécier le miracle de la vie ?

Dimanche dernier, 4 novembre, environ 1000 manifestants se sont réunis à l'extérieur du siège du gouvernement pour exiger une réévaluation de la valeur environnementale de la plage de boue de Lung Mei. Les groupes écologistes locaux ont indiqué que, si le gouvernement persistait dans son projet de construction, ils demanderaient un réexamen de sa décision par la justice.

Hundreds of protesters demanded the government to drop the artificial beach construction project in Lung Mei. Photo taken by Mary Chan, used with permission.

Des centaines de manifestants ont exigé du gouvernement qu'il abandonne le projet de construction d'une plage artificielle à Lung Mei. Photo de Mary Chan, utilisée avec son aimable autorisation.

Green groups displayed photos of the coastline habitants on the November 4 protest. Photo by Mary Chan, used with permission.

Des membres de groupes écologistes ont exhibé les photos d'animaux du littoral lors de leur manifestation du 4 novembre.  Photo de Mary Chan, utilisée avec son aimable autorisation.

1 commentaire

  • […] vêtements enfants, produits chimiques dangereux, perturbateurs endocriniens, pollution des eaux La “plage artificielle” de Hong Kong va détruire plus de 200 habitats côtiers URBANISME • Iskandar, la ville verte de Malaisie INITIATIVE • Aux Pays-Bas, des bateaux pour […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site