Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Captivant ‘Daidougei’, le théâtre de rue du Japon

Daidougei” est une sorte de théâtre de rue au Japon. “Daido” signifie large rue et “Gei”, représentation. Paradoxalement, du fait des restrictions du Code de la Route japonais [en japonais] et les mesures des autorités locales, on ne peut pas se produire librement dans la rue. Une autorisation spéciale est requise pour s'adonner au Daidougei.

Diverses idées sont apparues ces derniers temps pour soutenir les acteurs de rue ; le gouvernement métropolitain de Tokyo a créé un programme [en japonais] pour octroyer aux artistes une licence de spectacle approuvée par l'administration. Dans la préfecture de Kanagawa, des bénévoles organisent deux fois par an le “Festival de Noge-Daidougei” pour redonner vie à la région à l'aide du théâtre de rue [en japonais]. Des moyens estimés insuffisants par certains.

A une question sur sa plus grande difficulté éprouvée, l'artiste Thankyou Tezuka a répondu C'est que nous ne sommes pas autorisés à nous produire dans la rue librement en vertu du Code de la Route, de la réglementation et ainsi de suite.” [en japonais]

Le blogueur Taiki [en japonais] parle des restrictions juridiques au théâtre de rue :

日本には素晴らしいパフォーマーが多くいますが、彼らの活躍する「場」や「風土」、「文化」が日本にはまだ定着していません。
彼らはそういった場を求め、海外へ出ていってしまいます。更に言ってしまえば、海外に出ていけるパフォーマーはまだいい方で、自分の生活や金銭的な問題から才能を発揮できずに終わってしまうパフォーマーがほとんどでしょう。

Bien qu'il y ait beaucoup d'excellents artistes au Japon, le cadre pour le théâtre de rue : l’ “endroit”, le “climat” et la “culture” ne sont pas solidement établis. Ils cherchent souvent à l'étranger un tel environnement. Les artistes qui peuvent aller à l'étranger réussissent mieux. Les autres peuvent être contraints à abandonner sans faire reconnaître leur capacité à cause des difficultés financières.

Un photographe amateur, séduit par l'art du théâtre de rue Daidogei, en prend des images depuis des années. Il s'appelle Akira, et son blog, “Je ne prends que des photos de Daidogei, je ne sais pas moi-même pourquoi une telle obsession.”[en japonais]

Il raconte que c'est sa rencontre avec un artiste, “Gilyak Amagasaki” [en japonais] qui lui a fait débuter ses prises de vue du “Daidougei“.

ギリヤーク尼ヶ崎さんは、舞踏によって人間の情念や力、悲しみを表現する大道芸人。
雪の降る街中で踊る彼との出会いがきっかけで、ボクは様々な大道芸人を撮るようになりました。昔はともに日本中を旅しています。阪神大震災直後の被災地にも行きました。
その生き様と考え方。ボクにとって心の師匠です。

Gilyak Amagasaki” est un artiste qui exprime le tragique, l'énergie et le chagrin à travers la danse. Je l'ai vu danser dans une rue enneigée, et de là, j'ai commencé à prendre des photos de divers artistes. Je voyageais avec eux et suis aussi allé dans la zone de catastrophe sitôt après le séisme de Kōbe en 1995. Son mode de vie et sa pensée m'inspirent réellement. Il est mon maître.

Voici ses photos, pleines d'empathie pour les artistes. (Photos reproduites avec la permission d'Akira.)

“Gilyak Amagasaki” dans “Le spectacle d'Osaka” à Namba, Amerikamura

“GchocoMarble” dans “Venez ! Daidougei pour tous à Ikebukuro”

“Meriko” à la fête du Sanctuaire Sugiyama à Kawasaki

“Daichi” à “Art du coin de la rue au pique-nique artistique d'Ochanomizu”

“HANAMERI” au “Festival d'art de Toyohashi”

 

“Merci Tezuka” au “Festival de Daidougei à Chiba 2012″

“Taiheiyou” au “Festival de Daidougei à Asakusa rokku”

On trouvera plus de photos sur l’album de photos Facebook d'Akira [en japonais], qu’il justifie ainsi [en japonais] :

J'espère que mes photos donneront envie aux gens de sortir voir le Daigougei. Je serai heureux si je peux leur offrir cette chance.

Son espoir vous a-t-il atteint ?

Article relu par Keiko Tanaka

1 commentaire

  • […] Captivant 'Daidougei', le théâtre de rue du Japon · Global Voices en … From fr.globalvoicesonline.org – Today, 8:36 PM [en japonais]. Il raconte que c'est sa rencontre avec un artiste, “Gilyak Amagasaki” [en japonais] qui lui a fait débuter ses prises de vue du “Daidougei“. ギリヤーク尼ヶ崎さんは、舞踏によって人間の情念や力、悲しみを表現する大道芸人。 雪の降る街中で踊る彼との出会いがきっかけで、ボクは … […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site