Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

40 000 Syriens ont perdu la vie en 20 mois

Cet article fait partie de notre dossier spécial  Manifestations en Syrie 2011/12

Sauf indication contraire, tous les liens dirigent vers des sites en anglais.

Début 2013 on s'attend à ce que près de 4 millions de personnes en Syrie aient besoin d'aide. Tel est le titre du Bulletin de novembre 2012 du Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires [pdf] consacré à la Syrie. Parmi eux près de 2 millions d'enfants et d'adolescents manquent des services de base et souffrent de traumatismes psychologiques dus à la violence et aux déplacements forcés. Le rapport des Nations Unies est clair :

La violence en Syrie engendre une détérioration rapide de la situation humanitaire… Au moins 1,2 millions de personnes sont déplacés dans le pays. Avec le froid hivernal qui s'installe et l'improbable fin des combats, la perspective des personnes enfermés dans le conflit -y compris les communautés palestiniennes et les réfugiés d'autres pays- est effrayante.

Apport d'aide de survie à la population syrienne assiégée.  Source: site de la CICR

Bien que le Comité International de la Croix Rouge (CICR) et le Croissant Rouge Arabe Syrien (CRAS) aient approvisionné en eau plus d'un million de personnes depuis le début de l'année 2012, le fait que 11 000 personnes chaque jour fuient la Syrie vers les pays voisins rend la crise humanitaire d'autant plus compliquée.

40 000 Syriens ont perdu la vie

Un autre chiffre choquant a été révélé par l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme sur son site le 22/11/2012 et fait la une, celui des pertes en vies humaines. Selon l'Observatoire, le nombre de morts enregistrés en Syrie dépasse les 40 000.

A ce jour, selon l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme, plus de 40 129 syriens ont été tués, sans parler des milliers de personnes disparues dans le conflit, à cause de la violence qui règne en Syrie. Ces résultats tragiques se répartissent comme suit:

“Au moins 28 026 civils, 1 379 transfuges, 10 150 soldats et 574 personnes non identifiées ont été tués en Syrie au cours des 20 derniers mois,”

Média citoyens en Syrie. Source: Blog de Rami Alhames

La plupart des organisations de défense des droits de l'homme font porter la responsabilité de ce fort taux de mortalité au régime syrien et son armée. Le Réseau internet syrien pour les droits humains a relevé trois cas, parmi beaucoup d'autres, qui prouvent sans équivoque que les forces armées syriennes sont responsables de la mort et de la torture d'activistes. Après avoir vu les activistes à la télévision d'état syrienne et assisté à leurs prétendus aveux, le gouvernement syrien a remis leurs corps morts à leurs familles et amis ; les corps montraient des signes de torture violente.

Crimes de guerre en Syrie

L'Observatoire des Droits de l'Homme a fait paraître le 3 mai 2012 un rapport ayant pour titre “Ils ont brûlé mon coeur”, et dans lequel ils décrivent les crimes de guerre commis dans la province de Idlib, pendant les négociations du plan de paix par Kofi Annan, envoyé des Nations Unies:

Pendant que les diplomates discutent les détails du plan de paix, les chars et les hélicoptères syriens attaquent les villes de la province d'Idlib les unes après les autres. Partout où nous sommes passés, nous avons vu des maisons, des commerces et des voitures incendiés et détruits, et nous avons écouté les personnes dont les familles ont été tuées. On aurait dit que les forces gouvernementales syriennes profitaient de chaque minute qui les séparait du cessez-le-feu pour faire du mal.

L'Observatoire des Droits de l'Homme partage cette vidéo sur YouTube pour témoigner de ce qu'il s'est passé à Idlib :

Le Président Assad accueille la mort en Syrie. Source: The Daily Dose.

La révolution syrienne peut-elle gagner ?

C'est le site Révolution Socialiste qui pose la question et y répond :

Cela ne sera possible que si les travailleurs et la jeunesse renversent eux-mêmes Assad – l'ingérence des impérialistes de l'OTAN et de Russie n'a fait qu'apporter des dizaines d'années de sang versé et de tragédie pour les populations du Moyen Orient.

De son côté, Ammar Abdulhamid écrit sur son blog Syrian revolution Digest :

Quoiqu'il en soit, avec un nombre de morts qui dépasse les 40 000  personnes,  un nombre de disparus estimé à 50 000 personnes et l'ensemble des destructions des infrastructures qui ont touché tout le pays, la situation est désastreuse.

Cet article fait partie de notre dossier central Manifestations en Syrie 2011/12


Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site