Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Global Voices et la Journée des droits de l'Homme : chaque voix compte

[Les liens conduisent à des pages en anglais ou en français] Chaque année, la Journée mondiale des droits de l’homme, offre a beaucoup d’entre nous l’opportunité de parler des questions qui nous tiennent à cœur et de lutter pour défendre les droits de l’homme pour tous. Cette année, l’accent est mis sur les droits des personnes (les démunis, les marginalisés, les femmes, les jeunes, sans distinction de genre). Tout individu à le droit à être entendu et à participer.

L’idée que chaque voix compte correspond à la vocation de Global Voices en tant que plateforme d'information et communauté. Alors que les internautes s’unissent afin de faire entendre leur voix à l’heure où les autorités du monde entier discutent de la gouvernance d’Internet, nous avons demandé aux membres de notre communauté de participer en s’exprimant sur des questions importantes à leurs yeux et en revenant sur des sujets que nous avons couverts durant l’année, gardant à l’esprit que  : chaque voix compte.

Global Voices community members make their #VoiceCount

Collaborateurs de Global Voices participant à la campagne #VoiceCount. Collage réalisé par l’auteur de ce billet.

Alors que la Syrie et Gaza font la une pour avoir déconnecté Internet, le droit à l’accès à Internet reste une question centrale. Nos dossiers spéciaux ont couvert les réactions en ligne concernant la coupure de la connexion en Syrie puis le retour du pays en ligne, les manifestations au Bahreïn et au Yémen caractérisées par un silence médiatique, les voix des personnes touchées par les conflits dans le Caucase et au Soudan, les mouvements de protestation en Russie, l’élection présidentielle historique en Égypte, l’élection au Venezuela et les mouvements qui l’ont suivie, les voix des communautés indigènes représentant plus de 370 millions de personnes parlant plus de 4000 langues, les Rohigya (un peuple birman), le mouvement #Occupy et les slutwaks, une nouvelle forme de protestation défendant les droits des femmes, et surtout le suivi des questions relatives aux libertés numériques, à la liberté d’expression et au droit à l’accès à Internet via Global Voices Advocacy, qui évolue afin de prendre clairement position sur ces sujets.

En parallèle de ces thèmes largement couverts, nous avons publié un grand nombre d’informations méritant que nous y prêtions attention, fidèles au fait que chaque voix compte : l’emprisonnement à vie d’un poète qatari faisant l’éloge du Printemps arable, la répression russe contre la satire en ligne, l’interdiction pour les femmes d’utiliser des téléphones portables dans certains villages indiens, la stricte procédure d’enregistrement des cartes SIM gênant les communications en Zambie, les efforts déployés au Pakistan pour mettre en place une censure en ligne semblable à celle de la Chine, le blocage de Facebook au Tadjikistan et la convocation de Mark Zuckerberg (une action semblable à celles des autorités pakistanaises), les infractions à la confidentialité des données des utilisateurs de la part des grandes sociétés de l’industrie du web, la lutte pour la liberté d’expression à l’heure où les autorités cherchent à étendre leur contrôle en ligne, la mobilisation contre l’impunité et en faveur de la justice dans les affaires des personnes menacées pour des activités de cyberactivisme. Voilà quelques thèmes auxquels Global Voices s’est intéressé. La fin de l’année s’approchant, nous réaliserons un compte-rendu plus détaillé des évènements et de nos activités de cette année, rédigé par nos collaborateurs.

À l’occasion de cette Journée mondiale des droits de l’Homme, nous exprimons notre solidarité avec les citoyens du monde et revendiquons le droit de chacun à faire entendre sa voix, à participer aux discussions mondiales en ligne et à être pris en considération. Notre engagement consiste toujours à partager et amplifier ces voix du monde entier qui peuvent s’exprimer via le web et à offrir notre soutien pour que les communautés indigènes puissent prendre part à cette communauté internationale en ligne.

 

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site