Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

France : OWNI, le site indépendant de journalisme de données, menacé de fermeture

[Tous les liens de ce billet renvoient à des pages en français, sauf mention contraire.]

La nouvelle de la fermeture imminente d’OWNI, un média web indépendant français spécialisé en journalisme de données, est tombée la semaine dernière. Connu pour son étroite collaboration avec WikiLeaks, OWNI a notamment développé l’application WarLogs [facilitant la consultation des documents dévoilés par Wikileaks] et réalisé d’intéressantes analyses sur les Spy Files. En outre, le site a effectué un travail régulier d’information sur des sujets tels que la surveillance, la gouvernance d’Internet et la liberté d’expression en ligne. La disparition du site sous sa formule actuelle relance un débat ouvert depuis plusieurs années en France : quel modèle permettrait à un média en ligne souhaitant traiter l’actualité de manière indépendante d’être viable ?

Selon différentes sources, de troubles efforts de réorganisation interne menacent de licenciement un certain nombre de journalistes travaillant pour OWNI. Le média compte 17 employés, dont 11 journalistes. Le nombre de personnes licenciées suite à la restructuration en cours n’est pas encore connu. Des tensions entre les investisseurs et le directeur de la publication ont poussé ce dernier a présenté sa démission de cette « soucoupe volante ».

Dans la vidéo ci-dessous, l’équipe de Rage Mag présente OWNI :

Les journalistes ont lancé le mot-clic #OWNIoupas et créé un wiki pour débattre avec les internautes sur le thème : OWNI ne ferme pas, OWNI est à vendre.

#OWNIoupas, screenshot of the home page of the website.

#OWNIoupas, capture d’écran de la page d’accueil du site.

L’initiative vise à définir un nouveau modèle économique afin qu’OWNI puisse conserver sa position dans le paysage médiatique. Afin de laisser le temps nécessaires aux internautes d’apporter leurs idées, les journalistes du site ont établi une pause de 72 h :

@OWNI: Vous pouvez nous écrire sur demain@owni.fr On vous répond après la pause de 72h #OWNIoupas Propositions sur le wiki http://bit.ly/TMd86p

Le but du débat est déclaré dans un tweet énigmatique :

@OWNI: #OWNIoupas. Donc. http://owni.fr

De nombreux internautes ont apporté leur soutien au média en ligne :

@ParisMagik: C'est un mélange de démocratie et de liberté qui se meurt. Pendant que les autres continuent leur spectacle. #OWNIoupas

@JM_De_Marchi: #OWNI met son site en pause, lance un appel à contributions sur owni.fr et Twitter avec #OWNIoupas et cherche des investisseurs

@RodolpheBaron: A travers @OWNI la question du modèle éco de la #Presseweb se pose avec honnêteté mais aussi brutalité. http://owni.fr/ #OWNIoupas

@micro_ouvert: Cher père Noël, tu veux bien amener un investisseur (pas con) sous le sapin d’@OWNI ? Steuplé. #OWNIoupas

@MorganeGB: WTF ? Open home — Avis aux amateurs, “Owni ferme donc on l'ouvre” http://owni.fr/ #OWNIoupas

@manhack, journaliste du site, a rassemblé sur Storify des messages de soutien encourageants et d’intéressantes propositions.

2 commentaires

  • […] les contenus interdits Ces Pays Qui Peuvent Se Déconnecter Du Réseau Global À La Demande France : OWNI, le site indépendant de journalisme de données, menacé de fermeture Google, la bonne nouvelle Coming soon | We fight censorship Un journaliste tué tous les cinq […]

  • […] nouvelles </i>". Facile à dire, plus difficile à faire. Google, la bonne nouvelle France : OWNI, le site indépendant de journalisme de données, menacé de fermeture « Crise et Web ont généré une très large économie de la débrouille » | Rue89 Eco […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site