Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Japon : Une vidéo d'animation continue à émouvoir Internet

Une courte vidéo d'animation créée par le populaire comédien japonais Tekken [tous les liens mènent à des sites en anglais, sauf mention contraire], plus connu pour ses plaisanteries et son maquillage noir et blanc que pour sa production d'émouvantes animations en volume, fait toujours parler d'elle sur le Web un an après être devenue virale.

“Furiko” (Pendule) est un flipbook de trois minutes qui relate l'histoire émouvante des relations d'un couple japonais, de leurs amours de collège à leur derniers moments ensemble. Ce film fut présenté sur “One Frame”, un programme TV nocturne au Japon, le 17 mars 2012, et atteignit quelque 1,5 million de visionnages pendant ses quatre premiers jours sur YouTube.

Avant de devenir un conteur plein de coeur, l'humoriste Tekken était célèbre pour accompagner ses numéros comiques de ses propres dessins. La vidéo “Furiko”, qui a ramené Tekken sous les projecteurs, consiste en 1 038 pages d'illustrations dessinées de sa main.

Tekken a choisi le morceau symphonique “Exogenesis” du groupe britannique Muse pour accompagner son animation “Furiko”. Plusieurs mois plus tard, la vidéo YouTube a attiré l'attention du groupe et ils ont décidé d'utiliser le court-métrage pour le clip vidéo officiel de la chanson, rendu public le 30 octobre 2012.

http://www.youtube.com/watch?v=XPBfaMsA97o

La nouvelle a ravivé la popularité de la vidéo au Japon, qui a cette fois atteint non seulement les fans de Muse mais aussi une plus large audience de personnes qui n'avaient pas eu connaissance de l'animation mise en ligne sept mois plus tôt.

Des utilisateurs du service de partage de signets Hatena, voyant “Furiko” comme un exemple, ont été émerveillés par la simplicité d'une collaboration entre pays de nos jours :

@guldeen 世界中での芸術活動が、いとも容易くコラボできるというのが、21世紀という時代の面白さだなぁ。

Pouvoir collaborer si facilement à des activités artistiques à travers le monde, c'est la grandeur du 21e siècle.

@habuakihiro へ〜!! インターネット時代ってのはほんと凄いな。

Ouah. L'ère d'Internet est vraiment stupéfiante.

@Coboler 鉄拳云々より、MUSEがこういうことにフットワークが軽いことに驚いた。

L'histoire mise en vedette de Tekken mise à part, je suis plutôt surpris de la vitesse à laquelle Muse a répondu à ce genre de chose.

La frénésie entourant la vidéo a été si forte que même des internautes moins au fait d'Internet l'ont vue. Le blogueur Hiro, qui le premier a entendu parler de l'animation grâce au clip vidéo de Muse, a écrit [en japonais] le 5 novembre 2012 :

神州の泉よりはちょいと年下だが、齢(よわい)50を過ぎている知人から一通のメールが来た。そこには、「これ知ってるかな?お笑いの人が書いたアニメらしいが、感動をよぶとえらく話題になっているよ。世界配信されるそうだ。高橋は涙を流さずに観られるかな?」と書いてあり、下のリンクが貼ってあった。何の酔狂だろうと思って、取りあえずそのアニメを見てみた。[…] ある程度、年を重ねた人間ならば、誰でもこのアニメが醸し出しているものに、それぞれの過ぎ去りし時間から思い当たるのものがあるだろう。人が生きるということの実存的な悲しさを実感させられるが、何かしら、こころがしんみりと温かくなる。ご覧になることを、そっとおすすめしたい。

J'ai reçu un email de la part d'un ami qui a plus de 50 ans, soit un peu plus jeune que moi. Il m'a écrit “As-tu vu ça ? Cette vidéo d'animation est faite par un comédien. Les gens en parlent ces jours-ci. J'ai appris que ça se diffuse à travers le monde. Je te parie que tu auras du mal à regarder sans lâcher une larme.” et attaché le lien. Je me suis demandé ce que ce pouvait bien être, mais y ai quand même jeté un coup d’œil. […] Si vous avez quelque peu vécu et vieilli, vous ressentirez quelque chose en regardant cette animation. J'ai bien été obligé de réaliser la tristesse existentielle de choses que vivent les gens mais en même temps, je ressens quelque chose de doux et de chaud au fond du coeur. Je voudrais modestement vous recommander de regarder.

C'est précisément l'émotion déchirante de la vidéo qui l'a rendue si populaire, a écrit Sheniz Raif sur le site d'actualités en ligne Buzz Patrol après que Muse a mis en ligne son clip vidéo :

Furiko a reçu une certaine attention sur Internet, pas seulement pour ses talents de dessinateur (1 038 pages dessinées à la main, ce n'est pas rien) mais aussi grâce à ses puissantes qualités d'émotion.

Sur son blog, Mugiho a décrit [en japonais] comment “Furiko” l'a émue lors de sa diffusion originale à la TV :

昨日の夜ふと目が覚めてそれから寝付けなくて何気なくつけたテレビ番組も何もわからないまま見ていたんですが何やら芸人さんがアニメを書くという企画のようでしたそこで見たアニメに感動して涙が止まらず朝、目が腫れてました

Je n'arrivais pas à dormir la nuit dernière et j'ai involontairement allumé la TV et regardé un programme sans savoir de quoi il s'agissait. Il présentait un concours de dessins animés de comédiens ou quelque chose du genre mais j'ai été émue aux larmes par l'animation. Mes yeux étaient tout gonflés ce matin.

Le blogueur Gen a écrit [japonais] le 16 avril 2012 que, bien que l'animation soit courte, elle est chargée d'une forte énergie émotive :

ストーリーだけ見るとはっきりいってそのへんの病気絡めたお涙頂戴ものですね。ただ、時間がとても短い文、無駄な演出がないしテンポがとてもいいのです。[…] 正直言うと、ここまで短く感動を詰め込んだアニメ作品を自分は今までみたことありません。なのでガツンとやられました。

Franchement, l'histoire elle-même est à tirer des larmes, de la maladie d'un être cher. Néanmoins, parce qu'elle est très courte, le rythme est excellent sans superflu. […] Pour être honnête, je n'ai jamais vu un tel court-métrage d'animation si étroitement chargé d'une telle authenticité de sentiment. J'en suis tout retourné.

“Furiko” n'était pas la première animation de Tekken diffusée à la TV. Il a réalisé le court-métrage d'animation intitulé “Tsunagaru” (Connecter) après les tremblements et tsunami du Tohoku du 11 mars 2011.

http://www.youtube.com/watch?v=abgWSDqoz7k

Le blogueur Droy a décrit “Tsunagaru” sur son blog [ja] :

「ツナガル」には老若男女を問わず、色々な職業の人がたくさん出てきてみんなで手を繋いで大きく繋がって行きます。震災後に、「自分の仕事、自分の生活を取り戻して多くの人が手を取り合ってみんなで新しい日本を作り上げていこう」という願いをこめて作られたそうです。2分15秒のパラパラマンガに詰まった思いはみんなの思いですね。

Indépendamment de l'âge et du sexe, des personnes de toutes professions apparaissent dans “Tsunagaru”. Tout le monde donne la main, élargissant de plus en plus le cercle. J'ai appris que ça avait été fait après le séisme avec l'espoir que nous “nous joignions les mains pour reprendre notre vie et notre travail et commencer à construire un nouveau Japon.” Ce flipbook capte l'espoir de tous [de reconstruire le Japon] en deux minutes et 15 secondes.

L'image utilisée dans cet article est d’Oscar* sur Flickr, utilisée sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 2.0 Generic.
Cet article a été relu par Keiko Tanaka et révisé par L. Finch.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site