Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Venezuela: Hugo Chávez est mort

Dans l'après-midi du 5 mars, le vice-président Nicolás Maduro a annoncé le décès du Président du Vénézuela, Hugo Chávez Frías.

Chávez était atteint depuis 2010 d'un cancer pour lequel il avait été soigné à Cuba au moins à quatre reprises. Après avoir remporté la victoire aux élections du 7 octobre 2012, élections qui le reconduisaient dans ses fonctions jusqu'en 2019, il avait annoncé en décembre qu'il devait retourner à Cuba pour subir une nouvelle intervention. Plus de 80 jours plus tard, au cours desquels il n'a pas refait d'apparition devant les caméras, son état de santé a empiré suite à des complications respiratoires alors même que la maladie d'origine progressait.

Sur Twitter, les utilisateurs ont immédiatement réagi à l'annonce de Maduro.

@marujatarre écrit ainsi :

@marujatarre: Muere el hombre y comienza la leyenda, eso es inevitable.

 L'homme meurt, la légende naît, c'est inévitable.

Hugo Chávez Frías

Hugo Chávez, photo de Bernardo Londoy sous licence Creative Commons (CC BY-NC-SA 2.0)

Mardi (@mardicienta) a montré sa reconnaissance envers Chávez:

@mardicienta: No me alcanzará la vida para agradecerte lo que hiciste por nosotros, mi comanche. Tu siembra florece eternament en esta Revolución de amor!

Ma vie entière ne suffirait pas pour te remercier de ce que tu as fait pour nous, mon commandant. Ce que tu as semé vivra pour toujours dans cette Révolution d'amour !

@LaDivinaDiva a déclaré:

@LaDivinaDiva: y ojala todos entendamos q son timepos de bajarle 2 a confrotaciones innecesarias y tratemos de resolver en paz y armonia las diferencias

Pourvu que cela nous fasse comprendre qu'il est temps d'en finir avec les confrontations inutiles et que l'on cherche à résoudre les différents dans la paix et l'harmonie.

Hugo Chávez a gouverné le Venezuela de 1999 à 2013. Vainqueur de 4 élections présidentielles, il est à l'origine d'une nouvelle constitution. Sa façon de gouverner lui a valu une célébrité mondiale pour son idéologie anti-impérialiste relativement critique envers les États-Unis, bien qu'il soit toujours resté un des fournisseurs de pétrole de la puissance américaine.

Il a également proposé plusieurs projets d'intégration régionale en Amérique Latine et dans les Caraïbes. Au Vénézuela, il a consacré une part importante des politiques publiques intérieures aux classes les plus défavorisées du pays, investissant dans des programmes sociaux la rente pétrolière générée grâce aux prix élevés des hydrocarbures pendant ses années au pouvoir.

Impossible de parler du Vénézuela sans invoquer la polarisation de la politique [ESP] qui a, pendant toutes ces années, divisé les Vénézuéliens entre pro- et anti-Chavez. Cette situation rendait difficile la compréhension de la plupart des évènements car on disposait chaque fois de deux points de vue diamétralement opposés. La disparition du Président est cependant un moment de deuil national.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site