Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Syrie : “Derrière l'objectif d'un jeune de Homs”, des photos d'une ville assiégée

Quand les manifestations ont commencé en Syrie, en mars 2011, un groupe d'amis qui vivent à Homs, tous âgés de moins de 25 ans, ont photographié ces manifestations sans précédent dans leur ville. Peu de temps après, ils photographiaient les destructions des rues et quartiers de la ville entraînées par la répression du régime. Derrière l'objectif de leur appareil-photo, ils souhaitent montrer au monde comment était Homs, et ce qu'elle est devenue, à travers des photos de moments historiques du soulèvement de la “ville de la révolution”. Ils reçoivent aussi des requêtes quotidiennes de personnes qui ont du fuir la ville et qui veulent savoir si leur maison a été détruite ou non.

Ils soulignent qu'ils ne sont qu'un groupe d'amateurs, sans formation professionnelle de photographe, mais leur travail est excellent. Ils ont nommé leur groupe ‘”Derrière l’objectif d'un jeune de Homs”:

Photo by the “Lens of a Young Homsi”, taken from their Facebook page

Photo “Lens of a Young Homsi”, tirée de leur page Facebook

Cette vidéo présente un aperçu de leur travail et explique  pourquoi le projet Lens of a Young Homsi apporte quelque chose à ceux qui ont du fuir leur foyer à Homs :

“Sacs de sable,  barricades, soldats armés jusqu'aux dents, balles, guérites de contrôle qui isolent un quartier d'un autre…” Voici le scénario que ces jeunes de Homs voient se dérouler derrière leur objectif.

Vous pouvez suivre leur travail sur Facebook et Twitter.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site