Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

“Global Voices en catalan peut permettre d'expliquer ce qu'est la Catalogne”

 

violeta

Violeta Camarasa, rédactrice en chef de Global Voices Català.

Cet article a été initialement publié [en catalan] par le journal en ligne indépendant Vilaweb. Nous le republions avec sa permission. 

Entretien avec Violeta Camarasa, rédactrice en chef de la version catalane de Global Voices Online (Twitter). Même si Global Voices a publié son premier article en catalan en 2010, il a fallu un an avant que le projet  prenne vraiment de l'ampleur. Aujourd'hui Global Voices Català publie régulièrement, avec les mêmes droits et responsabilités que les autres éditions de Global Voices. Le mercredi 27 février, l'université Pompeu Fabra de Barcelone  a accueilli une table ronde réunissant Saül Gordillo , Sílvia CoboCristina Vaquer (Twitter) de la plate-forme collaborative People's Witness, ainsi que Violeta Camarasa, rédactrice en chef de Global Voices Català.

 

Al Jazeera et le Washington Post à l'écoute de GV en catalan

Global Voices Català a prouvé au cours des derniers mois que ce site a la capacité d'expliquer au monde ce qu'est Catalogne, palliant ainsi au désintérêt historique des médias traditionnels pour cette région. Par exemple :

 

1) Al Jazeera a évoqué sa couverture de la politique catalane dans une vidéo de son émission The Stream après la manifestation qui a rassemblé un million de personnes le 11 septembre dernier dans le contexte du clivage grandissant entre la Catalogne et le gouvernement espagnol. Dans la vidéo, la présentatrice de The Stream remercie Global Voices Català d'avoir attiré l'attention de l'équipe sur la question avec un article publié [ca] quelques jours auparavant et également grâce à Twitter (voir à 11’33 et 28’19 de la vidéo).

 

2) Dans un article de blog sur l'affaire Cafè amb Llet, le Washington Post a cité des articles de Global Voices. L'article a plus tard été amendé à la demande de Violetta Camarasa.

 

Quelle est la finalité de Global Voices Català ?

Global Voices Català est une pièce du puzzle international que constitue Global Voices Online. Nous fonctionnons comme un réseau, et au sein de ce réseau plurilingue, chaque édition a une mission double. Tout d'abord, traduire vers sa langue (dans notre cas le catalan) pour permettre à ses lecteurs d'accéder dans sa langue à toutes les idées et polémiques qui sont au cœur des débats en ligne à travers le monde. Il est aussi de notre devoir d'expliquer au monde quels sont les sujets de débats sur le web catalan.

Vous parlez souvent du concept de débats en ligne…

C'est vrai, et ils sont complexes. Ces débats peuvent tourner autour de questions  directement évoquées en ligne ; il peut également s'agir de conversations en ligne à propos de l'actualité, ayant lieu hors ligne. Ainsi, nous pouvons offrir au monde une vision unique de ce qui se passe en Catalogne, en complément de ce qui est habituellement présenté par les médias traditionnels.

Est-ce que Global Voices peut donc permettre d'expliquer au monde partiellement ce qu’est le mouvement sécessionniste catalan ?

Bien sûr ! Il suffit de se dire que l'année dernière, la vision que le monde avait de la Catalogne était celle transmise exclusivement par les médias basés à ou extrêmement influencés par Madrid. Global Voices offre un regard neuf et direct sur ce qui se passe en Catalogne actuellement. Et nous pouvons également rendre compte de bien plus que la question de la souveraineté : par exemple, le spectacle alarmant des expulsions dues à la crise économique, la corruption, et bien d'autres questions pertinentes pour la société catalane contemporaine. Une question n'en écarte pas une autre et elles sont toutes liées à l'idée que nous nous faisons du pays dans lequel nous voulons vivre.

Donc, que trouverons-nous en ligne sur Global Voices Català ?

Nous publions souvent des analyses qui vont au-delà des lignes éditoriales conventionnelles. Nous travaillons de manière approfondie pour produire un volume important de contenu, peut-être plus important que ce que quiconque peut consommer. Nous écrivons beaucoup sur la société catalane pour que les articles puissent être traduits dans les langues des autres éditions, et nous traduisons ce que les autres éditions de Global Voices ont produit, ce qui signifie que l'on a des articles variés provenant du monde entier. Il est important de mettre en place des filtres rigoureux afin que les lecteurs puissent trouver des articles sur les langues, les régions, et les pays qui les intéressent.

Est-ce que la création de la version catalane a été un travail éprouvant ?

Eh bien, Global Voices a été fondé en 2005 et était initialement (et exclusivement) une publication anglophone qui traitait des sujets provenant des pays en développement. L'espace linguistique de Global Voices s'est ensuite étendu à l'espagnol et au français, et couvre aujourd'hui trente langues. L'édition catalane a été créée en 2010, mais il lui a fallu un moment avant qu'elle ne prenne de l'ampleur. En 2011, nous commencions à publier régulièrement, mais c'est seulement en 2012 que Global Voices Català s’est mis à produire assez de contenus pour sortir de sa phase « béta » et être considérée comme une version à part entière de Global Voices.

S'impliquer avec Global Voices est aussi une manière de se connecter avec le monde…

En effet. L'ensemble des contenus que nous produisons pour les lecteurs catalans sur des débats mondiaux est extrêmement précieux. En outre, nous (c'est-à-dire l'équipe GV) sommes présents dans ce contenu. Traditionnellement, les actualités internationales sont diffusées par les grands médias et dans une moindre mesure par voie diplomatique. Global Voices est l'un des réseaux qui permettent de contrer cela. À cela s'ajoute le fait que Global Voices permet aux lecteurs d'échanger avec les journalistes et les rédacteurs de blogs qui produisent le contenu. La communication se fait de manière directe.

Et comment travaille l'équipe catalane ?

À l'heure actuelle, nous sommes une vingtaine de bénévoles, mais nous avons reçu plus de candidatures qu'à l'accoutumée au cours des dernières semaines. Nous espérons que la présentation faite à l'université Pompeu Fabra nous permettra de nous développer encore plus. Nous effectuons le travail double que j'ai mentionné plus tôt. Nous traduisons des articles provenant d'autres éditions, en ajoutant souvent un peu de contexte pour nos lecteurs, et nous rendons compte des débats qui définissent la blogosphère catalane. Il est important de souligner que nous ne parlons pas des blogs et des tweets des politiciens, des journalistes et des célébrités. En fait, c'est plutôt le contraire. Nous voulons donner de la visibilité aux personnes qui ne se trouvent pas sous les projecteurs des médias traditionnels. D'ailleurs nous recherchons des bénévoles ayant une formation “journalistique”, mais cela ne signifie pas qu'il faut être journaliste professionnel pour collaborer.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site