Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Thaïlande : élection du gouverneur de Bangkok, victoire surprise de l’opposition

[Les liens de ce billet renvoient vers des pages web en anglais.]

Sukhumbhand Paribatra, du Parti démocratique de l’opposition, a été réélu gouverneur de Bangkok, alors que les sondages à la sortie des bureaux de vote prédisaient sa défaite.

Bangkok Pundit fournit une première analyse des données relatives au vote :

E. Il s’agit de l’élection la plus serrée (180 000 contre 292 402 en 2004, soit 6,5 % contre 12,3 % en 2004).

F. Le vote en faveur des indépendants est tombé en-dessous des 300 000 votes (11,28 %). Nous pouvons constater à échelle nationale que la Thaïlande tend vers un système bipartite.

Bangkok Governor Sukhumbhand Paribatra holding a press conference. Photo by Piti A Sahakorn, Copyright @Demotix (3/3/2013)

Sukhumbhand Paribatra, gouverneur de Bangkok, tient une conférence de presse. Photo de Piti A Sahakorn, Copyright @Demotix (03/03/2013)

Bangkok Governor Sukhumbhand Paribatra beside former Thailand Prime Minister Abhisit Vejjajiva. Photo by Piti A Sahakorn, Copyright @Demotix (3/3/2013)

Sukhumbhand Paribatra, gouverneur de Bangkok, aux côtés de l’ancien premier ministre thaïlandais, Abhisit Vejjajiva. Photo de Piti A Sahakorn, Copyright @Demotix (03/03/2013)

Le mot-clic #bkkvote regroupe quelques réactions des internautes thaïlandais :

@Tinapotjanank : Si j’étais domicilié à Bangkok, j’aurais voté pour Suharit (n° 17). Quoi qu’il en soit, félicitations à Sukhumbhand, quatre nouvelles (ennuyeuses) années…

@tulsathit : Oh, avant de partir, il semblerait que Sukhumbhand ait battu le record de Samak Sundaravej en termes de pouvoir de rassemblement.

@veen_NT : Participation historique de 64 % à Bangkok, joli travail ! Faites encore plus d’efforts la prochaine fois.

‏@Saksith : Si je ne me trompe pas, Bangkok est l’une des deux provinces du pays où le gouverneur est élu et non nommé.

Praj Kiatpongsan commente à propos de l’état d’esprit au siège du parti vaincu :

Au siège du parti Pheu Thai, l’atmosphère est devenue amère lorsque certains supporters de Pongsapat ont donné un coup de poing dans un écran de télévision, crié des grossieretés et pointés du doigt M. Sukhumbhand Partibatra, qui prononçait son discours de victoire en direct depuis le siège du parti démocratique.

Suthichai Yoon appelle les instituts de sondages à revoir leurs techniques de travail :

Différents instituts de sondages devraient maintenant avoir une sérieuse réflexion et revoir leurs techniques de travail puisqu’il est désormais prouvé que leurs résultats ne sont pas ceux attendus. Il faudra un certain temps avant que ces célèbres instituts regagnent la confiance. Ceux-ci doivent admettre qu’il est injuste et peu professionnel d’accuser les votants d’avoir « menti » aux bénévoles en charge des sondages.

Les habitants de Bangkok se sont exprimés, clairement. La participation, de 64 %, est beaucoup plus importante que celle des dernières élections malgré le déluge dans certaines circonscriptions ce jour-là.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site