Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Argentins analysent l'héritage politique d'Hugo Chavez

Article d'origine publié en espagnol le 7 mars – Tous les liens mènent à des pages en anglais sauf mention contraire

Dès l'annonce du décès [anglais] du président vénézuelien Hugo Chavez, la présidente argentine Cristina Fernandez de Kirchner a décrété trois jours de deuil national dans le pays, alors que les blogueurs argentins analysent la gestion politique du leader vénézuélien.

Gerardo Fernández du blog Tirando al Medio (Visons le centre) analyse dans son billet “Chávez, la democracia y el sentido de las palabras” (Chavez, la démocratie et le poids des mots), les forces politiques du siècle passé et les bases d'une nouvelle ère politique.

Pendant presque tout le XXe siècle, les  droites du continent se sont servi des forces armées pour renverser des gouvernements démocratiquement élus parce que, selon elles, ils s'étaient écartés du “droit chemin”. En conséquence les coups d'Etat militaires étaient perpétrés dans le but “bien intentionné” de générer les conditions d'une démocratie meilleure.

Le problème est que ce mécanisme a été très efficace pour interrompre constamment le processus démocratique en Amérique latine. Jusqu'à ce que le nouveau siècle voie l'implosion du néolibéralisme et ses conséquences sont apparues à la vue de tous. Alors l'arrivée d'Hugo Chavez a été un tournant définitif pour commencer à créer les bases d'une nouvelle ère politique.

Dans le même ordre d'idées, Marcelo Fernandez du blog Des nouvelles du Sud, fait “Un rappel dont nous devrions prendre conscience.

Cristina Fernández de Kircher con Hugo Chávez, 1 de diciembre 2011. Imagen compartida por el usuario de Flickr chavezcandanga bajo licencia Creative Commons (CC BY-NC-SA 2.0)

Christina Fernández de Kirchner avec Hugo Chávez, le premier décembre 2011. Image partagée par l'utilisateur de Flickr chavezcandanga sous licence Creative Commons (CC BY-NC-SA 2.0)

Hugo Chávez Frías est passé à l'histoire comme le leader latino-américain qui a repris les drapeaux délaissés après les assauts furibonds lancés par le néolibéralisme contre notre continent. Déjà depuis 1992 mais surtout depuis 1998 en tant que président, Hugo Chavez a commencé à réhabiliter les notions de grande patrie, de socialisme, d'intégration latino-américaine, d'Etat fort, de redistribution des richesses, et caetera.

De son côté, le blogueur “Polémiques de Saint Telmo” (San Telmo est le plus vieux quartier du centre de Buenos Aires) écrit un poème intitulé : “El Perón Tropical” (Le Perón tropical) dans lequel il rappelle la phrase qui s'inscrivit sous forme de graffitis dès que fut connu la nouvelle du passage à l'immortalité de Eva Duarte de Perón: “¡Viva el cáncer!

Las élites descorchan caros espumantes
Los sobrios mercados estallan en clímax
Se excitan los poderosos en sus sueños húmedos de poder
En mansiones del Doral preparan, embriagados,
La pintura de brea con la que reescribirán
Por enésima vez su lacónico “Viva el Cancer”
Les élites affichent des visages écumants,
Les plus sobres marchés éclatent en paroxysmes,
Les puissants s'agitent en rêves de pouvoir,
Dans les demeures du Doral on prépare dans l'ivresse
La peinture au goudron pour réécrire
Pour la énième fois le laconique: ” Viva el cancer

En réalité tous les blogueurs argentins ne considèrent pas la politique économique du gouvernement d'Hugo Chavez comme un legs politique positif. Esteban Tabasco écrit sur le blog Argentina Abierta :

Que personne ne s'y trompe : Chavez n'a pas éradiqué la pauvreté du Venezuela, il a éradiqué la richesse. Un pays ne peut se vanter d'éliminer la faim qu'en donnant à chacun un véritable travail, et non en distribuant de sacs de nourriture comme l'a fait Chavez. 

D'autres Argentins comme le footballeur Diego Armando Maradona(@DiegoAMaradona) ont utilisé les réseaux sociaux pour lancer un ” hasta siempre” (Adieu) au président vénézuélien.

@DiegoAMaradona: Adieu commandante @chavezcandanga, tu vas nous manquer éternellement #ChavezVive

Image de Cristina Fernández de Kirchner et Hugo Chávez par Bernardo Londoy, sous licence Creative Commons (CC BY-NC-SA 2.0)

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site