Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Sensibiliser aux mariages d'enfants en Inde

(Tous les liens mènent vers des pages en anglais)

La plupart des mariages d'enfants ont lieu en Asie du Sud et dans les régions rurales d'Afrique sub-saharienne. Dans les zones rurales indiennes, 47% des filles sont mariées avant l'âge de 18 ans (selon le rapport UNFPA, pdf). L'état indien du Bihar présente le nombre le plus élevé de mariages d'enfants, culminant à 69%.

Urmila Chanam partage l'histoire d'un enfant marié en Inde :

C'est la tradition dans cette partie de l'Inde. Les enfants sont mariés alors qu'ils devraient toujours être en train de s'amuser avec leurs jouets. Les garçons et les filles entrent dans la vie matrimoniale sans même savoir ce que le mariage signifie. Leur enfance et tout type d'aspiration qu'ils pouvaient avoir pour leur vie sont éteints par cette tradition très ancienne. Personne ne la remet en question, car c'est devenu une norme. (…)

Bien que la loi indienne ait rendu illégal le mariage d'enfants, on le retrouve toujours de manière très générale dans les zones rurales de Madhya Pradesh, Uttar Pradesh, Rajasthan, Chhattisgar, Bihar et Andhra Pradesh. Bien que d'autres pays du Tiers Monde pratiquent aussi le mariage d'enfants, l'Inde à lui seul regroupe le tiers des enfants mariés.

Girls dressed as young bride and groom for an awareness campaign against child bride. Agartala, India. Image by Reporter#24728. /Copyright Demotix (7/3/2012)

Des filles déguisées en jeunes mariés : visuel d'une campagne de sensibilisation contre le mariage d'enfants. Agartala, Inde. Photo Reporter#24728. Copyright Demotix (7/3/2012)

Il y a aussi des raisons religieuses pour les mariages précoces. La Haute Cour de l'état indien de Karnataka a récemment statué dans une affaire de mariage d'enfant que la loi pour la prohibition des mariages d'enfants de 2006 (PCMA) prime sur les dispositions de la loi musulmane sur la vie privée, où le mariage d'une fille est autorisé dès lors qu'elle a atteint la puberté.

Selon la loi PCMA, le mariage est interdit pour les filles avant 18 ans et pour les garçons avant 21 ans. Les filles et les garçons pauvres des zones rurales, qui ont reçu peu ou pas d'éducation et qui sont limités par des normes sociales et des valeurs traditionnelles, sont les plus susceptibles de se marier précocement en dépit de la loi. Mais ce n'est pas toujours le cas. L'état de Maharashtra présente l'un des nombres les plus élevés de mariages d'enfants. Une vidéo (de Video Volunteers) sur le site Youth Ki Awaaz rappelle :

Cinquante-deux personnes, des femmes mariées à Maharashtra, ont admis avoir consommé leur mariage avant l'âge de 18 ans. C'est ce qui a été révélé par le rapport du gouvernement suite à son Enquête sur les ménages et les installations au niveau du District (DLHS-3). Cela arrive dans l'état soit-disant “progressiste” de Maharashtra, où la famille contrôle la vie et les décisions de maternités d'une fille.

Mais la situation change. Rohini Pawar, correspondant à IndiaUnheard (Video Volunteers) Community, interviewe deux filles qui ont récemment vu leur amie être mariée. Toutes les deux sont soulagées de ne pas être à sa place :

Douze femmes, qui ont toutes été mariées lorsqu'elles étaient des enfants, ont participé à cette vidéo en témoignant contre les mariages d'enfants. Cette vidéo et ce projet étaient le lancement du programme de Video Volunteers, les Community Vidéos (vidéos de la communauté) :

La vidéo ci-dessus a été projetée dans de nombreux villages sur des grands écrans.

Les mariages d'enfants en Inde font partie d'une construction sociale plus large et ne sont pas communément reconnus comme un problème. Neha, un blogueur de New Delhi, écrit :

Bien que les Nations Unies aient travaillé main dans la main avec le gouvernement indien pour sensibiliser, renforcer les lois et investir dans l'éducation des filles, beaucoup de nos dirigeants considèrent toujours que le mariage d'enfants est une solution pour protéger les filles contre des atrocités sexuelles, comme le viol.

Selon l’UNFPA, si le niveau actuel de mariages d'enfants se maintient dans le monde, 39 000 filles trop jeunes seront mariées tous les jours.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site