Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chypre dans la tourmente bancaire

Ce billet fait partie de notre dossier sur l’Europe en crise.

[Billet d'origine en grec publié le 18 mars ; liens en anglais et grec]

A Chypre, les économies d'une vie sont dans la balance, alors que le gouvernement délibère sur un plan de sauvetage controversé de 10 milliards d'euros selon l’accord passé avec l'Eurogroupe qui donne en garantie les dépôts dans les banques du pays.

Une disposition sans précédent du plan de sauvetage menace de taxer de 5,8 milliards d'euros l'ensemble des épargnants du pays. Les Chypriotes n'ont plus accès à leurs comptes bancaires depuis le moment où le gouvernement a négocié l'accord le samedi 16 mars 2013 et bloqué tous les comptes pour éviter une panique bancaire ou des retraits en cascade.

Couronnées par l'annonce-choc, inquiétude et incertitude dominaient chez les utilisateurs de Twitter à Chypre :

‏@madamitsa: #Eurogroup allez-vous en, vous êtes saoûls.

@ktrnstefanou: Και έψαχνα στο λεξικό να βρω τι είναι εκείνο το watertight που περιείχε η δήλωση Λαγκάρντ. Μάλλον στα κρύα του λουτρού σημαίνει

@ktrnstefanou: Moi qui cherchais dans le dictionnaire le sens de “étanche”, utilisé dans l'annonce de [Christine] Lagarde. Ça veut sans doute dire “laissé pour compte”

Le sentiment qui prédominait était l'incertitude si la nuit se terminerait sur la conclusion ou non d'un accord :

‏@nchrysoloras: Fonctionnaire 1: “Nous n'avons pas encore d'Analyse de viabilité de la Dette, mais je crois qu'on l'aura ce soir” Fonctionnaire 2: “Ça avance. On va voir”. #Cyprus #Eurogroup

Entre 2 et 3 heures du matin, il y a eu des allusions à une “saignée” sur les dépôts bancaires pour servir de nantissement au sauvetage, et des rumeurs que le Président Nikos Anastasiades avait menacer d'abandonner toutes négociations. Pendant ces développements, l'ambiance de Chypre était au carnaval : le choc serait pour le lendemain :

‏@ZENONZINDILIS: Τι έκαναν οι Κύπριοι το βράδυ που παιζόταν το μέλλον τους #eurogroup; Ετοιμαζόντουσαν για αποκριάτικο γλέντι και γενικώς “δεν φακκούσαν πένα”

@ZENONZINDILIS: Que faisaient les Chypriotes la nuit où se décidait leur avenir ? #eurogroup Ils s'apprêtaient pour les plaisirs du carnaval et de façon générale “ils s'en foutaient”

Les réactions du lendemain ont varié de la colère indignée à l'acceptation stoïque. Sur les plateformes de médias sociaux et dans la presse, le débat se poursuivait pour savoir si le Parlement devait ou non approuver la saignée bancaire, et les arguments sont solides de part et d'autre ; mais ce qui provoque la profonde incertitude de tous, c'est que nul ne mesure les conséquences réelles de chacune des options :

‏@ChrysanthosM: Άκου τι λέει ο κύριος στο ΡΙΚ Την επόμενη φορά θα προστατέψουμε τις καταθέσεις τους πάση θυσία: Και να μας έχουν εμπιστοσύνη οι καταθέτες!!!

@ChrysanthosM: Ecoutez ce que dit ce Monsieur sur CyBC. La prochaine fois nous protégerons leurs dépôts bancaires coûte que coûte : les déposants doivent nous faire confiance !!!

@antistrofos: Είχα διάθεση να μην κάνω κριτική μέχρι να δούμε τα έργα του. Η απάντηση ήλθε σαν αστραπή: Ακατάλληλος δεινόσαυρος, copy-paste Χριστόφιας

@antistrofos: Je n'étais pas disposé à le critiquer [le Président Anastasiades] avant de voir ce qu'il allait produire. J'ai eu Ia révélation : un dinosaure inéligible, un “copié-collé” de Christofias [son prédécesseur à la présidence de Chypre]

@iNeoNeo: Το ότι το τι γίνετε στη Κύπρο έχει μπει καθαρά στο κομματικό επίπεδο για νούμερα. Και αυτο είναι χειρότερο από κάθε μνημόνιο. #Cyprus

@iNeoNeo: Ce qui se passe à Chypre est entré au niveau des partis politiques et des chiffres. C'est ce qu'il y a de pire, pire que n'importe quel mémorandum. #Cyprus

@SkonteBlogspot: Ψηφισα κ ´γω Νικο αλλα οσοι το ´καναν νομιζομενοι οτι θα βγει θριαμβευτης με τους Ευρωπαιους κ την Τρόικα, ειναι βαθια νυχτωμενοι

@SkonteBlogspot: J'ai voté moi aussi pour Nikos [Anastasiades], mais tous ceux qui l'ont fait, en croyant qu'il triompherait des Européens et de la Troïka, sont plongés dans l'ignorance

@JamesKerLindsay: Il vaut sans doute mieux que Google Traduction ne puisse mettre son nez dans le grec chypriote ce matin !

A côté du point de vue du gouvernement et de la résistance de nombreux citoyens au supposé chantage de l'Eurogroupe, il existe aussi une troisième voie à Chypre, résumée dans un billet du blogueur Strovoliotis, qui est favorable à l'approbation du mémorandum par le Parlement en tant qu'opposant :

@Strovoliotis: Σας τα ‘λεγα εγώ, αλλά δεν έχει πλέον καμιά σημασία. Το κλειδί: Ψυχραιμία! http://wp.me/ptcq7-172

@Strovoliotis: Je l'ai dit dès le début, mais maintenant ça n'a même plus d'importance. L'essentiel : garder son calme !

Sans surprise, les déclarations anti-Eurogroupe qu’ “il n'y aurait aucun prélèvement sur les dépôts” du Président Anastasiades et de son Ministre des Finances, Michael Sarris, ont remporté un franc succès sur la toile chypriote et d'expression grecque en général.


Alors que le vote parlementaire de lundi approchait, les arguments se multipliaient peu à peu de la nocivité pour l'Union Européenne de la décision sans précédent des ministres de la zone Euro. Les utilisateurs chypriotes de médias sociaux ont été nombreux à partager cet article de The Economist:

‏@StavrosZenios: Τζιαι θέλεις τον Ικονομιστ να σου το πει? The Cyprus bail-out: Unfair, short-sighted and self-defeating-The Economist http://econ.st/Yijtsv

@StavrosZenios: Vous voulez que the Economist vous dise l'évidence ? Le sauvetage de Chypre : Injuste, à courte vue et voué à l'échec-The Economist http://econ.st/Yijtsv

Mardi 19 mars, l'ordre du gouvernement de suspendre toutes les opérations bancaires a été interprété comme une tentative de souligner la rigidité de l'économie chypriote. L'éventualité d'une panique bancaire (retraits bancaires en cascade) en Espagne et dans d'autres pays était vue comme une conséquence probable :

‏@offshorebella: s'ils peuvent le faire aux Chypriotes ils peuvent le faire n'importe où. Je crois que mettre son argent sous le matelas est plus sûr. #Cyprus #paniquebancaire

@kik__14: To telos tis europaikis dithen enosis ine konta arxi genomenis apo aurio.

@kik__14: La fin de la soi-disant Union Européenne est proche, elle commence demain.

@MsDeeCM: Chers Italiens et Espagnols, s'il vous plaît faites une #PaniqueBancaire demain matin. On vous embrasse, les gens de #Cyprus. #CyprusBailout (sauvetage financier de Chypre) #EU

Certains Européens ne sont pas restés sourds aux appels à la solidarité :

@Igualitarista: Les Espagnols utilisent le mot-clic #somosChipre (nous sommes Chypre) en signe de solidarité & et pour s'opposer au blocage des comptes des déposants.

Finalement, le vote du parlement a été reporté ; il est donc possible que les banques restent fermées pour le reste de la semaine :

@KallergisK: Des sources chypriotes disent que le vote sur les dépôts bancaires de Chypre est reporté à vendredi – les banques resteront fermées pour éviter une panique bancaire #bankrun #Cyprus

“Les banques chypriotes ont gelé jusqu'aux transactions interbancaires”. Capture d'écran de @georgiemark sur Twitter

[NdT : le parlement chypriote a rejeté le projet de taxation des dépôts, par un vote dans la nuit de mardi]

L'incertitude règne à présent sur le système bancaire et l'existence de l'Union Européenne.

@zoemavroudi: “Cette Union a été annulée à cause d'un problème technique. Impossible d'exécuter les procédures démocratiques pour le moment. Veuillez réessayer plus tard.” #EU #Cyprus

L'utilisateur Coolplatanos a mis sur Storify les premières réactions de la Twittosphère grecque.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site