Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Spot sur le préservatif retiré des ondes au Kenya après un tollé religieux

Un message d'intérêt public faisant la promotion de l'utilisation du préservatif pour aider à combattre la propagation du VIH et d'autres maladies au Kenya a été récemment retiré des ondes après que le spot télévisé a causé un tollé parmi les chefs religieux du pays.

Le spot, qui montre une femme en train de conseiller à son amie, mariée, d'utiliser un préservatif lors de ses relations extra-conjugales, avait été commandité par le ministère de la Santé du Kenya ainsi que des agences d'aide USAid et UKAID.

Le ministre de la santé kényan Peter Cherutich a indiqué à la BBC que le spot avait été créé car jusqu'à 30 % des couples mariés ont des partenaires en dehors de leur mariage. Les Nations Unies estiment que près de 1,6 million de personnes sur les 41,6 millions d'habitants du pays vivent avec le VIH.

Les responsables chrétiens et musulmans ont condamné le spot estimant qu'il encourageait l'infidélité.

Malgré le retrait du spot à la télévision, il est toujours disponible sur YouTube [swahili] :

L'auteur du blog The Squared Factor a jugé que le spot « visait juste » dans un article intitulé « Sikio la kufa halisikii Condom » [swahili]. Le titre, qui se traduit approximativement par « Le préservatif n'a pas d'effet sur une oreille sourde », joue sur le proverbe swahili « Le médicament n'a pas d'effet sur une oreille sourde » :

Je ne vais pas tourner autour de ce pot. Le pot qui contient la question du mpango wa kando [relations extra-conjugales] Et je jette un regard noir à ceux qui réclament que le récent spot télévisé intitulé weka condom mpangoni [utilisez un préservatif lors de vos relations extra-conjugales] soit retiré des ondes.

Le message de ce spot en particulier a touché la corde sensible de la société : si vous ne pouvez pas vous abstenir ou vous engager avec un seul partenaire, alors utilisez un préservatif si vous tenez à ceux qui vous sont chers. Ici, par tenir à ces personnes, je veux dire éviter de tomber enceinte avant le mariage, de contracter des MST telles que le VIH avec tous les effets secondaires qui en résultent et qui sont difficiles pour la famille et la société en général.

Les Kényans se sont rendus sur Twitter pour discuter du spot télévisé sous le hashtag #CondomMpangoni. Nombreux étaient les arguments pour et contre.

« victor-MUFC » (‏@victorbmc) a écrit qu'il n'appréciait pas le spot :

‏@victorbmc: Ce spot est dégoûtant RT @MacOtani : Wow alors maintenant que le spot #CondomMpangoni a été retiré de nos écrans nous sommes en sécurité c'est ça ?!#SwalaNyeti

Mathias Ndeta (‏@MNdeta) a dit aux Kényans opposés au spot d'admettre la vérité :

‏@MNdeta : Pour moi, le spot #CondomMpangoni devrait rester sur les ondes, ceux qui y sont opposés ne sont que des imposteurs, regardons la réalité en face.

« z’ Ghost Buster » (‏@TheMumBi) a mis en garde :

‏@TheMumBi : Nous cachons trop souvent nos têtes dans le sable. Amen au spot #CondomMpangoni …il nous fait parler de choses dont nous évitons de parler.

 

Paul (‏@M45Paul) a affirmé que la décision de retirer le spot des ondes n'a fait que le promouvoir encore plus.

‏@M45Paul : Le fait d'interdire le spot #CondomMpangoni lui apporte plus de temps d'antenne qu'il n'en aurait en temps normal.

« Pastor Wa » (‏@Pastor_Wa) a donné ce conseil :

‏@Pastor_Wa : Et pour tout ceux qui regardent ce spot, votre cœur doit être assez provoqué pour vous faire dire « Je vaux mieux que cela » #CondomMpangoni

« Kizzy K* » (‏@boobykizzy) a demandé :

‏@boobykizzy#condommpangoni => que sont devenues dignité, morale et autres ? doit-on blâmer les médias ? devrait-on s'occuper de cette question ?

Enfin, « AverageKenyan » (‏@AverageKenyan) a noté :

‏@AverageKenyan#Condommpangoni, nous ne sommes pas dans le déni, la matrice africaine, qui est complexe, n'est pas en faveur des déclarations publiques d'infidélité, bien que cette dernière soit une réalité

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site