Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Manifestations et loi martiale à Brooklyn suite à l’assassinat de Kimani Gray

Billet rédigé en collaboration avec Yarisa Colón

Samedi 9 mars, Kimani Gray, jeune afro-américain de 16 ans, a été tué par deux policiers à New York. Cette affaire, considérée par les habitants de l'arrondissement de Brooklyn comme un crime à connotation raciale a donné lieu à deux jours consécutifs de tensions. En réponse aux veillées, qui se sont parfois transformées en affrontements avec les forces de l'ordre, les autorités ont instauré une sorte de loi martiale interdisant l’accès à certaines zones du quartier d’East Flasbush.

Selon The New Yorker [en], aussi bien les policiers impliqués, en civil au moment des faits, Jovaniel Córdova et Mourad Mourad, que la victime  possèdent un casier judiciaire. Kimani Gray auraient déjà été arrêté plusieurs fois, sans avoir été condamné, et la police de New York avait déjà payé 215 000 dollars dans le cadre d'accords juridiques pour des poursuites contre les deux policiers pour fouilles illégales et fausses arrestations. Le Center for Constitutional Rights a intenté une action en justice [en] contre le département de police de New York et la ville pour remettre en question deux pratiques communes parmi les forces de police : le signalement de personnes selon leur apparence (racial profiling) et la détention pour fouille également selon l’apparence (stop and frisk) sans cause probable. 

L’enterrement de Kimani Gray s'est tenu samedi 23 mars à Brooklyn. Mais les réactions sur les réseaux sociaux n’ont pas attendu. La tragédie a été commentée via les mots-clic #BrooklynProtests et #kimanigray. Vous pouvez découvrir les messages laissés par les internautes sur un Tumblr. Une des critiques, partagée par de nombreuses personnes, s’adresse aux médias traditionnels qui ont ignoré cette importante affaire, comme le signale Barb Morrison (@barbmorrison) :

@barbmorrison : Vous ne verrez pas ça sur CNN. http://uscop.org/the-nypd-declares-martial-law-in-brooklyn/ …  #brooklynprotests

Pablo Muñoz (@Alvy_Singer) formule la question suivante :

@Alvy_Singer : http://www.nydailynews.com/7-nypd-bullets-killed-teen-kimani-gray-article-1.1287452#bmb=1 … Un adolescent de 16 ans mort et 4 jours de manifestations. Que se passe-t-il à Brooklyn ?

Fuerza Morena (@FUERZA_MORENA), commente depuis le Mexique :

@FUERZA_MORENA : Et aux “démocratiques” États-Unis, les manifestations contre les violences policières se poursuivent  http://youtu.be/yuz-v5x2I2A

Occupy Wall Street (@OccupyWallStNYC) relève :

@OccupyWallStNYC : Il y a deux types de lois dans ce pays, un pour les riches et un pour le reste d’entre nous. #BrooklynProtest #OWS

Voici des clichés des veillées et des manifestations à Brooklyn, réalisés par le photographe Javier Soriano. (http://www.javiersoriano.com)

Se convoca a una gran marcha en protesta por la muerte de Kimani Gray.

Convocation pour une grande marche, le 24 mars, pour protester contre la mort de Kimani Gray.

Una de muchas vigilias en el barrio de East Flatbush en Brooklyn. Foto de Javier Soriano.

Une des nombreuses veillée du quartier d’East Flatbush à Brooklyn. Photo de Javier Soriano.

Residentes en Brooklyn se han manifestado en las calles, y la policía respondió con la ley marcial. Foto de Javier Soriano.

Les habitants de Brooklyn sont descendus dans les rues et la police a instauré une loi martiale. Photo de Javier Soriano.

Se han registrado vigilias en el barrio de East Flatbush en Brooklyn. Foto de Javier Soriano.

Veillée à East Flatbush, arrondissement de Brooklyn. Photo de Javier Soriano.

Velas en el barrio de East Flatbush en Brooklyn. Foto de Javier Soriano.

Bougies placées dans le quartier d’East Flatbush à Brooklyn. Photo de Javier Soriano.

Despliegue de fuerzas policiacas en Brooklyn. Dos policias no-uniformados son acusados de quitarle la vida a Gray. Foto de Javier Soriano.

Déploiement de forces policières à Brooklyn. Deux policiers en civil sont accusés d’avoir tué Kimani Gray. Photo de Javier Soriano.

Las protestas ante la muerte de Gray comenzaron el pasado sábado 16. Foto de Javier Soriano.

Les manifestations ont débuté le samedi 16 mars. Photo de Javier Soriano.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site