Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le leader tchétchène aimerait-il soudain Novaïa Gazeta ?

Le 1er avril 2013, date du vingtième anniversaire de la création de Novaïa Gazeta, journal russe critiquant le gouvernement et connu pour son journalisme d’investigation, le chef de la République de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov (anciennement Président), s’est connecté à son Instagram, comme il en a l’habitude ces temps-ci, afin d’exprimer publiquement son respect pour cette publication et ses journalistes, bien qu’il soit « parfois en désaccord avec eux ». Certains blogueurs en sont restés abasourdis ; après tout, la majorité des utilisateurs de RuNet pensent que Kadyrov (premier ministre de Tchétchénie à l’époque) est responsable, au moins partiellement, de l’assassinat en 2006 d’Anna Politkovskaya, reporter à Novaïa Gazeta. [liens en russe et anglais]

Сегодня исполнилось 20 лет "Новой газете", которая по сей день является одним из немногих островков настоящей журналистики. И хотя я часто не согласен с мнением некоторых журналистов, тем не менее я высоко ценю Ваше желание докопаться до истины и дать возможность Вашим читателям узнать ее. Надеюсь, что и я смогу Вам помочь в этом нелегком деле. Всегда готов ответить на Ваши вопросы и донести до Ваших читателей максимально объективную точку зрения о Чечне.

A photo posted by Аллах Велик!!! (@kadyrov_95) on

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site