Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le retour des journaux privés au Myanmar fait des jaloux en Chine

[Sauf mention contraire, tous les liens de cet article sont en chinois.]

Après plus de cinquante ans d'absence, le retour des journaux privés [fr] en Birmanie (Myanmar) est source de jalousie et frustration pour les citoyens chinois, qui se demandent si leur pays suivra un jour cet exemple en relâchant son strict contrôle des médias.

Les quatre nouveaux quotidiens indépendants du Myanmar ont vu leurs stocks épuisés peu après leur arrivée dans les kiosques le 1er avril 2013. Le journal chinois Beijing Times a écrit un article sur le sujet, lançant un débat animé dans les autres médias chinois ainsi que sur les plateformes de médias sociaux.

Craig McIntosh, rédacteur en chef du China Daily, a commenté [en] sur le site de microblogging Sina Weibo :

Un grand jour pour la Birmanie. Une presse libre, impartiale et juste peut jouer un rôle important pour la protection des droits de l'homme ainsi que d'autres libertés.

A screenshot of the report about the Myammar's private newspaper China's Guangxi TV (from youku)

Capture d'écran d'un reportage sur les journaux privés de Birmanie diffusé sur la chaine chinois Guangxi TV (vu sur youku)

Un autre journaliste du “Guilin Ribao Laona” a posté :

私人报纸一小步,国家民主一大步……

Un petit pas pour les journaux privés, un grand pas pour la démocratie du pays.

La plupart des commentaires était cependant un peu amers, regrettant l'importante censure des médias à l'œuvre en Chine. “Xianshi Wangtian” s'exprime ainsi :

向缅甸人民祝贺,我国宪法规定中国公民也有自办报刊的权利,不知什么时候中国公民能依法自办报刊,这也是中国梦,何时成真?

Félicitations au peuple birman. Notre constitution donne le droit aux chinois d'avoir une presse indépendante, mais quand les chinois pourront-ils avoir leurs droits tels qu'ils sont décrits par la loi ? C'est ça aussi le Rêve Chinois, quand se réalisera-t-il ?

Un utilisateur au nom de “ShanghaiJuice” répond :

Ça ne va jamais arriver en Chine.

 

Pendant qu'un autre note d'un ton sarcastique :

缅甸也快成民主国家了,我国的朋友越来越少了。

On dirait que la Birmanie se dirige vers la démocratie, et que la Chine va avoir de moins en moins d'amis.

Un autre commentateur, “Liushi Buhuo” se fait l’écho de ce sentiment : 

搞了几十年还不如缅甸越南,再过两年可能连古巴都不如,只能跟朝鲜比高下。

Après une dizaine d'années de réforme et d'ouverture, nous arrivons quand même à nous faire dépasser par le Myanmar et le Vietnam. Peur-être que dans deux ans, même Cuba sera plus avancé que nous, et il ne restera plus que la Corée du Nord.

“Hujin Wenyu”, suggeste à son tour :

既如此,可到缅甸去,办一份中文报纸,如何?

Puisque c'est comme ça, pourquoi pas lancer un journal chinois au Myanmar ?

Un utilisateur garde cependant un peu d'espoir, écrivant :

Peut-être que c'est aussi le futur de la Chine ? Mais difficile de savoir combien d'années ou de décennies à attendre avant que ça arrive.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site