Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bhoutan : après l'indice de bonheur, le 100% bio

Sauf indication contraire, les liens dirigent vers des sites en anglais.

Le Royaume himalayen du Bhoutan, bien connu pour son indice de “Bonheur National Brut“, qui remplace le Produit Intérieur Brut, s'est donné pour objectif d'être le premier pays au monde à avoir une agriculture 100% biologique.

Jessica Carter, une professionnelle australienne des médias et du développement international, partage cette information sur son blog “Chaussures rouges et pavés”:

Le petit royaume d'1,2 millions d'habitants a annoncé qu'il deviendrait le premier pays au monde 100% bio en interdisant la vente d'engrais et pesticides chimiques.

Ce n'est pas la première fois que l'attitude du Bhoutan soulève l'étonnement, et c'est sans doute parce que ce n'est pas la première fois qu'ils vont à l'encontre de la tendance générale.

Pour expliquer cette décision, le ministre de l'agriculture et des forêts, lui-même agriculteur, aurait simplement dit :

“Nous aimons que les plantes et les insectes soient heureux”

Agriculture in Bhutan contributes to 35.9% of GDP of the nation. Image from Flickr by Michael Foley. CC BY-NC-ND

L'agriculture du Bhoutan représente 35,9% du PIB du pays. Photo de Michael Foley sur  Flickr . CC BY-NC-ND

Aarthi Parthasarathy (@aarthipartha) un activiste indien écrit sur Twitter :

@aarthipartha (Aarthi Parthasarathy): Que faut-il faire pour émigrer au Bhoutan? Le Bhoutan s'apprête à creuser le sillon du premier pays au monde 100% bio http://gu.com/p/3dkfv/tw

Le site bhoutanais d'information BBS a annoncé que le royaume bouddhiste est en train de mettre en place un label bio bhoutanais (BOCS) pour garantir “des légumes 100% biologiques”. BBS a interrogé un consultant des Services bhoutanais de réglementation de l'agriculture et de l'alimentation qui explique la procédure d'obtention du label :

“Nous avons développé un questionnaire simple pour les agriculteurs, qu'ils peuvent compléter en Dzongkha (dialecte tibétain parlé au Bhoutan) … Les fermiers doivent indiquer les activités de la ferme, la provenance de leurs graines et de leurs engrais, le type de pesticides biologiques utilisés. Chaque sorte de culture est détaillée… et contrôlée par des inspecteurs des Services bhoutanais de réglementation de l'agriculture et de l'alimentation, formés à cet effet, qui visitent les exploitations”, dit le Dr A Thimmaiah, consultant des Services bhoutanais de réglementation de l'agriculture et de l'alimentation.

BHT (@BHTFLASHNEWS) fait part de la décision sur Twitter :

@BHTFLASHNEWS (BHT Flashnews): Information : un label bio bhoutanias (BOCS) est mis en place pour garantir des légumes 100% biologiques.

Mais comme le fait remarquer sur son blog “Go Far Bhutan” (en avant le Bhoutan) un journaliste de l'université technologique Nanyang à Singapour, il y a de gros obstacles à surmonter :

Beaucoup d'agriculteurs bhoutanais vivent dans des villages reculés, et d'autres pensent que leurs récoltes ne poussent pas bien sans pesticides et sans engrais. Le pays ne fournit que 60% de ses besoins, tous produits confondus, biologiques ou non.

This weed grows wild in Bhutan . Image by Flickr user Hockadilly. CC BY-NC

La mauvaise herbe pousse bien au Bhoutan et sert à nourrir les cochons. Photo de Hockadilly sur Flickr. CC BY-NC

Par ailleurs, il faut souligner que, selon le site d'information “The Bhutanese”, Pema Gyamtsho, Ministre bhoutanais de l'Agriculture et des Forêts, nie toute information officielle après l'intervention du chef de l'opposition Tshering Tobgay qui aurait déclaré :

“Je suis inquiet car c'est un engagement national qui peut avoir un impact énorme sur la vie des agriculteurs dont les revenus dépendent totalement des activités agricoles”

Plus loin il reconnaît que prévoir de supprimer les produits chimiques est une bonne idée, mais que sur le terrain, pour les mêmes raisons que ci-dessus, la mise en oeuvre est une autre histoire.

“Sans parler de récoltes rentables financièrement, certains agriculteurs produisent à peine de quoi subvenir à leurs besoins.”

Il faut aussi reconnaître que d'autres ont déjà essayé le 100% biologique ailleurs dans le monde. Effectivement, TreeHugger indique que l'Etat indien de Sikkim a déjà accompli un tiers du chemin pour parvenir à une agriculture 100% biologique en 2015.

Le ministre de l'agriculture de l'Etat de Sikkim a été cité dans le “Telegraph” de Calcutta où il explique le processus:

La certification biologique est un processus sur 3 ans. Trois agences sont accréditées par l'ADEPA (Services de développement des exportations de produits alimentaires et agricoles transformés) et ont accordé des certificats C1 à 12 456 agriculteurs enregistrés qui se partagent 18 453 hectares sur quatre districts du pays. La ferme obtient le certificat C-1 la première année, puis le certificat C-2 la deuxième année et enfin le C-3 la troisième année. Le certificat C-3 signifie que toutes les récoltes produites sur un lot déterminé sont biologiques.

Ceci étant, l'idée même d'un Bhoutan 100% bio a été accueillie favorablement par les internautes à travers le monde.

Une administratrice scolaire, Judith Renaud (@JudithRenaud) écrit sur Twitter:

@JudithRenaud (Judith Renaud): Le Bhoutan veut montrer au monde entier que nous sommes capables de défendre notre terre, notre alimentation et nous-mêmes contre ceux qui veulent nous empoisonner. http://bit.ly/YroO4m

Sur Facebook les membres du Réseau Citizens Action font part de leur enthousiasme.

La vidéo réalisée par ‘Go Far Bhutan’ témoigne de la réaction des Bhoutanais.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site